mardi 31 octobre 2017

Où sont passés les 6000€ de la soeur trisomique de Paul, Madame la tutrice UDAF ?



Où sont passés les 6.000€ de la soeur trisomique de Paul, Madame le tutrice :




Paul de Montpellier vient de me téléphoner :

Il est le tuteur de sa soeur trisomique.

Mais il y a une tutrice UDDAF aux biens et celle-ci, depuis deux ans ne donne que 500€ par mois à Paul pour les frais de sa soeur alors que les revenus de sa soeir sont de 800€.




Paul doit payer de sa poche les 300€ que la tutrice refuse de lui donner, il lui a demandé pourquoi elle retenait cet argent : Elle a répondu : c'est en cas de coup dur... une sorte de réserve quoi..

Paul lui a demandé où était cette réserve , sur quel compte... Jamais la tutrice n' a daigné lui répondre...

" Il y a eu une décision de justice, je fais ce que je veux, si vous n'êtes pas content je le signalerai au Juge et il vous retirera la tutelle !

Paul qui n'a pas les deux pieds dans le même sabot a réussi à avoir un nouveau tuteur aux biens pour sa soeur. Il est très conciliant et a dit à Paul qu'à partir de maintenant sa soeur aurait bien ses 800€ par mois.

Paul lui a demandé où étaient passés les 6.000€ de sa soeur ( 300€ par mois pendant près de deux ans )

Le nouveau conseiller a expliqué à Paul qu'il ne pouvait pas lui répondre car il n'a pas accès aux comptes de sa prédecessrice.

La tutrice du papa de Sonia fait un beau voyage aux frais de la princesse ! ou du Prince protégé



La tutrice du père de Sonia fait un beau voyage en Italie aux frais de la Princesse ! ou plutôt du Prince, en l’occurrence le papa de Sonia à qui on présente la note salée du voyage.

Je laisse la parole à Sonia :

"Madame la tutrice E.B. accompagnée de son avocat et du géomètre du même nom, s’en est allée en Italie aux frais de la princesse, où plutôt du prince son protégé, faire estimer la propriété inoccupée de son protégé N.B.: Billets d’avion , hôtels restaurants et surtout frais d’honoraires de l’avocat 24h24 pendant 3/4 jours...ainsi que la rédaction par l’avocat d’un imposant dossier d’une centaine de pages. Le juge a d’ailleurs félicité la tutrice pour ce travail si sérieux.

Vu l’ampleur du travail de requête, il fallait espérer que cette propriété ait de la valeur.

La propriété n’est estimée qu’à environ 70000€ tout en précisant qu’il vaut mieux prévoir 15% en dessous du marché compte tenu du marché difficile en Italie en ce moment. C’est pourtant une charmante propriété très bien entretenue avec jardin et un immense terrain planté d’oliviers. Vue superbe! Les enfants du majeur accompagné de leur mère en indivision avec son ex époux sur ce bien, avaient une estimation approximative de 100000€, ( approximative car ils n’ont pas les clés) mais passons...

Par contre, le dossier fait état d’innombrables frais exorbitants pour mise aux normes, homologation...puis évoque des travaux nécessaires pour une vente comme augmentation de la taille des fenêtres pour une meilleure luminosité, renforcement de la porte d’entrée, travaux pour la fosse septique.... et puis taxes diverses....ce qui devrait bien atteindre au moins 30000€!

A qui profite ces frais démesurés et cette etude?


Ben voilà la 2eme épouse, bien plus jeune, qui n’a aucun droit sur cette propriété, qui finalement dit , "laissons tomber l'idée d'une vente". Comme ça, elle se dit qu’elle récupère tout au décès de son mari car elle a un don d’usufruit de tous les biens. Et le tour est joué grâce à l’entente tutrice -épouse.

Sonia

lundi 30 octobre 2017

Qu'est-ce-qu'une association ? Association n'est pas synonyme d'entraide, désolée....



Malgré toutes les précautions que je prends pour expliquer que L'Association des Victimes des Tutelles n'a pas vocation à libérer telle ou telle personne de la tutelle grâce à un petit coup de baguette magique, je reçois beaucoup de mails dans le genre de celui-ci :



Bonjour;

Je pensais que vous aidiez a sortir les personnes des tutelles abusives;je me suis donc trompee;car je m'informais dans ce but et donc je suis trés decontenancee,un peu plus depressive alors...
En effet c'est deja pas mal de le denoncer mais vous ne tentez pas a liberer les gens?Que vous faut il comme preuves ?

J'ai ecrit depuis plus de 7 ans aux associations de luttes contre les placements abusifs des enfants mais en vain..

Felicitations pour vos actions dans tous les cas;

Cordialement;

C.christine




Force est de constater que dans l'esprit de beaucoup de gens Association = entraide ou solution à un problème.


Désolée de vous détromper : si on ouvre le dictionnaire voici la définition du mot Association :

Groupement, réunion en un tout de choses diverses : Association de couleurs.
Groupement de personnes qui s'associent à une fin déterminée : Association sportive


Comme vous le constatez il peut y avoir Association sans notion d'entraide, cela n'est pas du tout automatique une association peut tout simplement être une réunion de personnes qui se réunissent pour faire telle ou telle chose mais sans qu'il y ait aucun sous entendu d'entraide.


Il faudrait être extrêmement naïf et crédule pour imaginer qu'une Association peut vous aider à vous libérer d'une tutelle abusive ! Soyons sérieux : Une consultation d'avocat coûte en moyenne 180€ , une procédure entre 1800 et 5000 € alors penser qu'une Association a la baguette magique c'est croire au Père Noël.


Le seul et unique but d'ADVT est de lutter contre les ABUS TUTÉLAIRES en dénonçant ceux ci publiquement et via des témoignages si possible clairs, nets et précis.


Vous avez parfaitement le droit de souhaiter résoudre VOTRE PETIT PROBLÈME PERSONNEL . Vous avez parfaitement le droit DE NE PAS VOUS SENTIR CONCERNE par la lutte contre le système tutélaire dans son ensemble. Mais Dans ce cas soyez cohérent avec vous même et occupez vous vous même de résoudre votre problème.


Lisez bien le dictionnaire vous verrez qu'une Association n'est pas automatiquement liée à la notion d'entraide et surtout qu'une Association n'a pas forcément pour but de Résoudre vos problèmes à vous.

Et ce que je constate parfois et même souvent c'est que bien des gens font appel à l'entraide quand il s'agit de les aider eux  ! 

La Presse, les médias et les Victimes des tutelles



La Presse, les Médias et les victimes des tutelles :




Les victimes des tutelles se plaignent souvent du peu d'intérêt porté par les médias aux abus tutélaires.

J'ai discuté avec pas mal de journalistes qui m'ont expliqué que les dossiers qui leur étaient communiqués par les personnes qui se disent victimes de ces abus ne sont tout simplement pas exploitables car ils manquent de clarté et surtout de preuves...

Personnellement pour pallier le manque de couverture médiatique sur le sujet j'ai créé un site de témoignages car je suis absolument persuadée que le fait de rendre publics certains comportements honteux et scandaleux de la part des tutelles peut provoquer une prise de conscience et faire avancer les choses.

Mais je fais très très attention à trier les témoignages que je reçois : la plupart vont direct à la poubelle car , je suis désolée de le dire, ils ne tiennent pas la route.

Il ne s'agit pas de la peur d'un procès en diffamation car si ce que l'on dit est vrai et si on ades PREUVES un procès en diffamation peut s'avérer positif.

Non, il s'agit tout simplement de ne pas être contre productif et de ne pas donner une mauvaise image des victimes :

Je m'explique : J'entends souvent des personnes me dire :

" la tutrice ne me laisse que 50€ par semaine "

Bien sûr que c'est horrible ! Personne ne le nie. il est terriblement difficile de nos jours de vivre ou même de survivre avec une telle somme.

Mais parfois, quand on creuse un peu, on s'aperçoit que malheureusement les ressources dont la personne disposent sont d'environ 800€ par mois.

Alors une fois le loyer, l'électricité, l'essence, l'assurance payés il est évident qu'il ne reste plus grand chose. C'est absolument horrible, bien évidemment mais je ne suis pas certaine que la tutrice, dans ce cas précis , soit vraiment responsable de la situation...

Je ne suis pas du tout du côté des tuteurs mais leur mettre tout sur le dos ne me paraît pas une très bonne chose non plus.

Il faut absolument dénoncer les abus tutélaires ça me paraît évident mais il faut le faire de façon constructive en donnant des faits précis et des preuves " béton"

POESIE

 

Philippe Kie  que beaucoup d'entre vous connaissent en tant qu'auteur de

Je est une chose  magnifique pamphlet contre le système tutélaire  est aussi l'auteur de très belles poésies  que je vous invite à découvrir sur sa page Facebook

https://www.facebook.com/kie.philippe/photos/a.127470124625240.1073741828.127439134628339/127763417929244/?type=3&theater

dimanche 29 octobre 2017

Tutelle extérieure et conflits familaux

 J'ai pu constater, au vu des témoignages écrits et oraux que je reçois sur les tutelles que très souvent le Juge confie la mesure dite de protection à un tuteur extérieur suite à un CONFLIT FAMILIAL.

A mon avis  bien des problèmes pourraient être évités si l'entourage familial prenait la peine, AVANT  que la mesure soit prononcée  de se réunir et d'essayer de trouver un terrain d'entente.

Encore une fois quand la mesure est mise en place, il est très difficile voire même hélas quasi impossible d'y échapper   donc c'est en amont qu'il faut agir.

Prenons le cas d'un " protégé " qui aurait quatre frères et sœurs par exemple, chacune de ces cinq personnes a le droit d'avoir sa propre conception de la meilleure façon de protéger leur proche et c'est légitime.

Mais je ne vois pas par quel miracle  le tuteur pourrait tenir compte des desiderata de tous ! c'est absolument impossible.

Très souvent  les problèmes de tutelles  trouvent leur origine dans des conflits familiaux. Si les membres de la famille prenaient le temps de s'expliquer autour d'une table et d'essayer de trouver un compromis et ce dans l'intérêt du protégé et non pas dans leur propre intérêt à eux comme c'est parfois le cas bien des problèmes de tutelle pourraient être évités.

Ce que je veux dire c'est qu'on ne peut pas toujours tout mettre sur le dos des tuteurs et qu'il y aurait moins de problèmes de tutelles si les proches du protégé étaient à la hauteur, or ce n'est pas toujours le cas...

vendredi 27 octobre 2017

Une idée pour une manif devant les bureaux de la sorcière Walter

https://www.facebook.com/121391897917617/videos/1088660137857450/https://www.facebook.com/121391897917617/videos/1088660137857450/

ça bouge

V

oilà ce que je viens de lire sur un groupe anti tutelle basé en Belgique : la loi sur l'administration provisoire des biens va être revue en Belgique . !!!!!! Génial ! et ça c'est grâce aux témoignages des gens abusés par ce système : Ils vont revoir tout car de nombreux témoignages de personnes dont l'administrateur a dilapidé les biens, des juges rayés pour malversations de L'avocat administrateur de biens et j'en passe

J'espère qu'un jour la même chose se passera en France et si ça arrive on pourra dire merci à ceux qui ont eu le courage de TEMOIGNER et pas de pleurnicher !

Les choses changent quand les gens se bougent pour les changer.


Bref si vous voulez que ça bouge bougez vous !

mercredi 25 octobre 2017

Bruno le Maire fait la sourde oreille !






Association de Défense des Victimes des Tutelles




Monsieur le Ministre de l'Economie,




Il y a plus de trois mois, notre Association vous avait écrit au sujet des scandaleux détournements d'argent des " protégés " par l'UDAF !

Nous avons reçu un courrier de votre secrétariat disant que nous recevrions de vous une réponse mais, comme nous nous y attendions, nous n'avons strictement rien reçu.

Ces détournements d'argent de la part de l'UDAF sont d'autant plus scandaleux qu'ils se font sur le dos de personnes vulnérables.

Votre silence à ce sujet est à nos yeux la preuve que le gouvernement est complice des agissements scandaleux de l'UDAF.

Continuez tous vous les Ministres de l'Economie, de la Justice, de la Santé à fermer les yeux sur les spoliations immondes dont sont victimes les personnes placées sous tutelle.

Vous vous dites peut être qu'il n'y a rien à craindre de ces gens-là : ce sont des faibles et des vulnérables que l'on peut exploiter et dépouiller sans vergogne n'est-ce-pas ?

Quand la violence éclatera vous ouvrirez enfin les yeux mais il sera trop tard !




Mais où sont donc passées les belles promesses de moralisation de la vie publique du candidat Macron ??

mardi 24 octobre 2017

Délai entre signalement et mise sous tutelle

Alain :Une question qu'on ne pose jamais ou presque :

Si la demande d'une mesure de protection vient du procureur de la République à cause du signalement d'un tiers (Psychiatre , Notaire , Conseil Départemental etc..).

Combien de temps y a t'il en moyenne entre le signalement et la requête du parquet qui finiras sur le bureau du juge des tutelles si le procureur pense qu'il y a lieu de la mise en place d'une protection ?


RÉPONSE : Cela dépend des juridictions et des situations. J'ai entendu un cas dont j'ignore la véracité (Une conversation dans un hypermarché. J'ai étais surpris d'entendre ce genre de conversations dans un tel lieu) où un procureur de la République aurait pris en compte un signalement pour détournement de fonds dans l'objectif de demander une mesure de protection deux ans après les faits. La personne concernée par le signalement était décédé quand il a était pris en compte.
Si ce cas est vrai. Cela signifie que le traitement d'un signalement peut prendre des années. À ma connaissance , en général le traitement d'un signalement ne prends que entre quelque mois et un peu plus d'un an mais je n'en suis pas sûr. Je demande à ceux qui ont étais mis sous une mesure de protection judiciaire suite à la demande du procureur de la République de partager leurs expériences.




Dominique Je trouve que la question soulevée par Anthony Questiondujour à savoir le délai entre signalement et entrée en vigueur de la mesure est très intéressante : Je ne crois pas qu'il y ait de règles strictes à ce sujet... la seule chose que je peux dire est que pour ma mère cela a pris environ 6 mois mais j'ai entendu dire en effet que cela pouvait être beaucoup plus long... et c'est extrêmement stressant en effet

Tutrice de son frère handicapé, elle lui vole 54.000€



Merci à Caroline B de nous avoir fait connaître cette bien triste histoire qui réunit les joies de la famille à celles de la tutelle :


 ENCORE UN TUTEUR  VOLEUR !

Source : Midi libre





Cette Alésienne de 54 ans était la tutrice de son frère depuis le décès de leur père en 2013.


C'est un lourd silence qui ponctue chacune des questions de Jean-Louis Bandiera, le président de la cour d'appel de Nîmes. Guylaine Jassin, native d'Alès âgée de 54 ans, comparait à la barre, le dos voûté et le visage bas.

Handicapé à 80 %

Elle est accusée d'avoir volé à son frère Grégory, handicapé à 80 %, la somme de 54 000 €, alors qu'elle était sa tutrice depuis le décès de leur père en 2013. “Votre père vous avait pourtant fait promettre de vous occuper de lui après son décès. Au lieu de ça, vous ne lui avez même pas laissé de quoi payer la maison spécialisée dans laquelle il réside à Florac, ni même de quoi pouvoir s'acheter des vêtements chauds pour l'hiver”, rappelle le président. Entre janvier 2013 et décembre 2015, la prévenue a détourné l'argent appartenant à son frère au profit de sa famille, “pour financer les études de (ses) enfants”.

C'est la seule explication que la prévenue consent à donner au tribunal pour justifier ses actes. Un silence buté justifié par une expertise psychiatrique qui décrit la quinquagénaire comme une personnalité perverse. Consciente de ses actes. Pas de pathologie. Pas de maladie mentale. Mais incurable au prétexte de son âge. Un silence déploré également par l'accusation qui rappelle que des excuses envers son frère auraient été la moindre des choses.
Propriétaire d'appartements

Comme le fait de savoir comment a été utilisée cette somme importante, dépensée en seulement deux ans. A-t-elle servi à payer les appartements dont Guylaine et son époux sont propriétaires ? “Je ne sais pas. Ce n'est pas moi qui gère”, souffle-t-elle à la barre. “Mais quand même vous avez monté une SCI avec votre époux. Vous ne savez pas si l'argent volé à votre frère a servi à ces acquisitions ?”. “Non, je ne sais pas”.

Quand son avocat prend la parole, il explique alors que ces 54 000 € ont été dépensés dans l'achat “de babioles, un parfum, un top, une paire de chaussures, un restaurant”. Ces explications ne satisfont pas le procureur de la République qui suggère carrément la possibilité d'une saisie sur immobilier pour rembourser la victime. “Ce n'est pas avec le chèque de 1 700 € versés en deux ans, que le frère sera remboursé !”


Après délibération, la mise en cause a été déclarée coupable et condamnée à 1 an de prison avec sursis, assorti d'une mise à l'épreuve de trois ans. Elle a également été condamnée à verser 53 356,80 € à son frère, 1 € au titre du préjudice moral, et 1 000 € d'amendes.

Tutelle et droit de vote : le point sur une question délicate



Contrairement à une rumeur non fondée qui circule encore sur les réseaux sociaux il faut savoir que les personnes sous tutelle ou curatelle ont aujourd'hui le droit de vote.

Cette très délicate question du vote des personnes sous tutelle est sujette à polémique, il est heureux que la dignité des personnes sous tutelle soit préservée au maximum d'un autre côté le bon sens le plus élémentaire invite à se poser des questions quand ce droit de vote est accordé à des personnes souffrant de handicaps psychiques particulièrement lourds et caractérisés...

Un garde fou a donc été prévu : jusqu'à aujourd'hui, le Juge des tutelles, après consultation d'un certificat médical pouvait retirer le droit de vote dans certaines circonstances exceptionnelles. Or plusieurs associations ont demandé à ce le Juge des tutelles n'ait plus cette prérogative.... cette proposition me semble grotesque !

Tout le monde sait que je passe ma vie à dénoncer les exorbitants pouvoirs du Juge des tutelles mais là je dois dire que cette prérogative de retirer le droit de vote à certaines par personnes me paraissait d'une grande sagesse !

Je pense qu'il faut être totalement inconscient pour laisser voter des personnes qui seraient en Alzheimer total ou souffriraient de handicaps mentaux très lourds !




Source : Handicaps§différences




Les droit de vote des personnes majeures protégées sous tutelle ou curatelle est reconnu, sauf avis contraire du juge des tutelles. Mais ce pouvoir du juge pourrait être remis en cause suite à un avis récent d’une commission handicap.



En 2012, les personnes handicapées mentales sous tutelle votaient pour la première fois à une élection présidentielle. Ce droit leur a été accordé en 2009. Jusqu’à cette date, seul un juge pouvait leur accorder le droit de vote, et ce malgré le fait que la loi sur le handicap de 2005 reconnaisse aux personnes handicapées « le plein exercice » de leur « citoyenneté ». Et avant 2005, les personnes mises sous tutelle étaient carrément radiées des listes électorales…




100 000 personnes sous tutelle

Qui est concerné ? Environ 100 000 personnes handicapées mentales sont placées sous tutelle sur 400 000 en âge d’être inscrites sur les listes électorales. Les autres personnes sous protection, sous curatelle ou sauvegarde de justice, conservent toujours leur droit de vote.




Ce que dit la loi sur le droit de vote

Désormais, comme tout citoyen, les personnes sous tutelle ont le droit de vote par principe. Le juge peut néanmoins décider de retirer ce droit à l’occasion de l’ouverture ou du renouvellement de la mesure de protection. Le juge peut considérer que le droit de vote de la personne ne peut être maintenu, mais ce doit être une exception.




Si la personne n’est pas ou plus apte à voter, elle peut se voir retirer son droit de vote par le juge des tutelles, qui doit s’appuyer sur un avis médical. Ce retrait ne concerne en théorie que les cas d’inaptitude avérés, comme par exemple des personnes ayant un handicap altérant profondément leurs capacités mentales. Cependant, il arrive parfois qu’un juge prenne une décision contestable, par erreur. Cela peut arriver à cause d’une méconnaissance de la réalité du handicap ou d’une mauvaise lecture de l’avis médical.




Le rôle du juge des tutelles remis en cause?

La loi pourrait évoluer. En effet, la CNCDH (Commission nationale consultative des droits de l’homme) recommande, dans un avis du 26 janvier 2017, l’abrogation de l’article 5 du code électoral, qui permet au juge des tutelles de retirer le droit de vote à une personne vivant avec un handicap intellectuel ou psychique. Pour en savoir plus: L’avis de la CNCDH




Quels sont les recours en cas de litige ?

En cas de jugement défavorable, celui-ci peut être contesté auprès de la cour d’appel dans les quinze jours. Un certificat médical circonstancié pourra venir appuyer ce recours si la contestation concerne l’avis médical.




Conseil : Il convient de prendre un avocat pour vous défendre, d’autant plus qu’une telle procédure peut prendre plus d’un an. N’hésitez pas dans ce cas à faire appel à l’aide juridictionnelle.rsonnes sous tutelle peuvent-elles voter ? l

lundi 23 octobre 2017

Un ancien député sous tutelle abusive !



Un ancien député sous tutelle abusive




Il y a queqlue temps j'ai été alertée par une de ses amies sur le sort de F H, un ancien député placé, aux dires de cette personne, sous tutelle abusive et maintenu en Ehpad contre sa volonté.

Son amie se donne énormément de mal pour le tirer de cette situation ce qui lui vaut ennuis et menaces de la part de la " justice"

J'ai tenu à m'assurer par moi-même de la situation exacte de ce monsieur.

En effet j'essaye d'être rigoureuse et de ne pas raconter n'importe quoi sur ce blog je vérifie tout ce que l'on me dit et je ne relaye que les témoignages qui sont dignes de foi.

Je vérifie absolument tout ce qu'on me dit, j'ai horreur du mensonge et du manque de rigueur.

Je me suis donc donné la peine d'aller moi-même voir ce monsieur dans sa maison de retraite et de recueillir sa version à lui.

J'ai vu cet homme de 86 ans et j'ai passé deux heures à discuter avec lui.

Certes il est un peu diminué, il s'exprime avec difficulté, mais il comprend parfaitement bien les questions et il y répond de façon claire.

Il m'a dit très clairement qu'il ne supportait pas cette mesure de tutelle, selon lui humiliante et non justifiée.

Il m'a dit très clairement aussi qu'il ne supportait pas d'être en maison de retraite et qu'il souhaitait ardemment rentrer chez lui.

En discutant avec lui j'ai repensé à ma mère, maintenue par la volonté de son tuteur en Ehpad alors que sa volonté était de terminer ses jours dans sa maison et entourée des siens.

La mise sous tutelle de ma mère a servi les intérêts financiers de son tuteur et ceux de la maison de retraite où elle était détenue contre sa volonté.

C'est pour ça que je me bats contre ce système à mes yeux horriblement hypocrite des tutelles qui provoque tant de souffrances.

dimanche 22 octobre 2017

Le grand retour de Marc-Antoine !



Le grand retour de Marc-Antoine :



Grande nouvelle : Marc-Antoine, le chienchien des tutelles is back : vous ne voyiez plus ses commentaires et vous pensiez peut-être qu'il s'était lassé de venir jouer les trolls sur ce site et qu'il était définitivement parti.

Pas du tout : Il est revenu mais il a abandonné, sachant qu'il n'est pas le bienvenu ici, son pseudo de Marc-Antoine , et publie des commentaires en tant qu'" anonyme".

Il y a trois jours j'ai publié ici un post intitulé " Qu'est-ce-qu'un bon témoignage " et j'avais publié à titre d'exemple celui de Marie-Claude C qui expliquait toutes les difficultés qu'elle avait eues pour récupérer le dossier de tutelle de sa fille.

Le lendemain j'ai vu le commentaire suivant Anonyme : ' Il suffit de scanner vos documents avec les preuves que vous avez demandé ces comptes et ne les avez pas obtenus et de les adresser au Juge des Tutelles ça ne sert à rien de raconter il vaut mieux agir "

J'ai reconnu le style et la méthode de Marc Antoine avec son ' il suffit de ' il sous entend que les personnes sous tutelle sont des imbéciles qui ne connaissent pas la loi et en plus il nous prend vraiment pour des cons en faisant semblant d'oublier que justement le gros problème c'est que la loi existe bien UE NOUS LA connaissons mais qu'elle n'est pas respectée...

2° Quand il dit ' Arrêtez de raconter et agissez ' il se permet de nous prendre de haut et de nous donner des ordres ! Evidemment Marc-Antoine et ses pareils n'aiment pas beaucoup qu'on divulgue les sales méthodes des tutelles !

samedi 21 octobre 2017

Pourquoi le scandale des tutelles perdure-t-il ?voici la réponse



Pourquoi le scandale des tutelles perdure t il ?

J'entends souvent les gens s'étonner que le scandale des tutelles dure depuis aussi longtemps...

Pour moi, il n'y a rien d'étonnant à cela et ce scandale durera tant que les gens ne parleront pas, tant qu'ils se tairont...

Nous vivons à l'heure d'internet et des réseaux sociaux : ce sont de véritables bombes dont il faut savoir se servir.




Récemment on l'a vu un simple tweet ' Balance ton porc ' a déchaîné une multitude de témoignages sur les réseaux sociaux ( même si certains de ces témoignages sont à prendre avec des pincettes ) et il est certain que cela va modifier les comportements.

Eh bien il doit en être de même pour les tutelles abusives, si l'on veut que ça change les langues doivent se délier .

Quand on explique ça aux gens ils vous opposent ' la fameuse peur des représailles ' moi ça me fait hurler de rire : Si on a un témoignage solide et étayé avec des preuves on ne risque rien et si on est très nombreux à témoigner on risque encore moins...

Jamais les choses ne changeront en matière de tutelle tant que les gens se taieront.

La peur n'éloigne pas le danger bien au contraire.

J'ajoute que les groupes facebook tutelles ont une audience très très limitée, ce qu'il faut bien sûr c'est témoigner via des blogs et des sites.

Un million de personnes sous tutelle, un million de personnes concernées en tant que proche et pas plus de deux ou trois blogs et sites anti tutelle !!!!! Il y a quelque chose qui ne colle pas !

L'épineuse question de la consultation des dossiers après le décès d'un protégé

Les dossiers de tutelle de majeurs


Source   Droit des archives 

Les dossiers de tutelle sont clôturés par le tribunal qui les conserve. Leur possible consultation n’est pas prise en compte par le code de procédure civile ni par le code civil, à l’exception des comptes de gestion : ces derniers sont régis par les articles 457-1 et 510 du code civil, qui s’appliquent tant que dure la mesure de protection ; lorsque cette mesure prend fin, l’ex-personne protégée ou ses héritiers ont un droit d’accès prévu à l’article 514 : le tuteur a trois mois pour mettre à la disposition de ces personnes les cinq derniers comptes de gestion, sachant qu’il y a prescription de toute manière au-delà de 5 ans.
Ce sont donc les règles du code du patrimoine qui s’appliquent. Ces dossiers sont librement communicables au bout de 75 ans, à l’exception des documents relevant du secret médical, consultables 120 ans après la naissance de la personne concernée, ou 25 ans après son décès.
Avant l’expiration de ces délais, il est nécessaire de passer par une procédure de dérogation classique, même si les documents sont toujours conservés au greffe du tribunal.

Un témoignage vraiment pas terrible !



Voilà un exemple de témoignage pas terrible...



" Allo , Bonjour Madame, je vous téléphone pour vous dire qu'à l'UDAF de la Rochelle, c'est vraiment des voleurs..

Moi : Mais encore ?

Mr X : Ben ma femme est sous tutelle et.. ils la volent ! Ici c'est corrompu vous savez...

Mon interlocuteur a une élocation difficile et la voix pâteuse et j'ai l'eimpression qu'il n'a pas bu que de l'eau à midi...

Moi : votre épouse est sous tutelle UDAF ok, pourquoi n'êtes vous pas son tuteur

Mr X : On a raconté des mensonges sur moi, on a dit que je buvais...

Moi : et c'est faux bien sûr ?

Lui : A La Rochelle, c'est des corrompus ! Je pourrais vous en dire tellement...

Moi : Allez y je vous écoute ...

LUI / Ben je vous dis qu'ils volent ma femme : En 2012 le premier mari de ma femme est décédé, il lui a légué 28.000€ et aujourd'hui il y a seulement 12.000€ sur son compte

Moi : L' Udaf dépense combien par moi pour votre épouse ?

Lui : Je vous dis que ce sont des corrompus, j'ai jamais vu autant de corruption qu'à la Rochelle !

Moi : Avez vous le document prouvant qu'il y avait 28.000€ sur le compte de votre femme en 2012

Lui : Non, je n'ai pas vu le document

Moi : Alors comment savez vous cela ?




Lui : Ben le notaire me l'a dit et quand jai demandé un justificatif au notaire il m'a dit de demander ça à l'UDAF

Moi : Vous l'avez fait ?

LUI : oui, mais à l'UDAF ils n'ont rien voulu me donner...

MOI : avez-vous consulté un avocat ?

LUI : un avocat on vient d'en prendre un pour demander que ma femme ne soit plus sous tutelle , elle avait fait ses cinq ans... mais ça n'a servi à rien, c'est reparti pour cinq ans...

Moi : mais lui avez vous parlé du notaire et des fameux 28.000€ !

Lui A La Rochelle c'est tous des corrompus et puis vous commencez à m'embêter Madame avec vos questions !

Mr X dont la voix devenit de plus en plus pâteuse et l'élocution de plus en plus difficile a raccroché.

Je ne saurai jamais si l'UDAF de la Rochelle a oui ou non pompé ces 28.000€... Tout ce que je sais c'est que ce monsieur avait l'air, lui, de pomper pas mal mais après tout peut être disait il la vérité...

Toujours est il que son " témoignage " tel qu'il me l'a présenté n'a pas grande valeur ... et n'est guère exploitable...

jeudi 19 octobre 2017

Plainte auprès de l'ordre des médecins et tutelle abusive



De nombreuses personnes se plaignent des tutelles abusives dues à des expertises  psy qu'elles contestent.

Peut-être pourriez-vous adresser une Plainte collective à l'ordre des médecins 

Il  vous est facile de vous mettre en contact les uns avec les autres via les réseaux sociaux.

Une plainte collective a beaucoup plus de poids qu'une plainte individuelle

https://www.conseil-national.medecin.fr/node/1515

Attention aux fausses rumeurs !



Attention aux fausses rumeurs !

Dénoncer les abus tutélaires sur internet c'est bien : raconter n'importe quoi, propager de fausses informations c'est nul et ça donne une très mauvaise image de ceux qui combattent le système tutélaire ! Chacun sait que les gens des tutelles lisent ce que nous publions sur Internet et en racontant n'importe quoi on leur donne des armes pour se faire battre : On passe pour des menteurs et des ignorants.

Il y a suffisamment de choses vraies à reprocher aux tutelles sans en inventer ...

Je vois régulièrement passer des énormités du type :

" Les gens sous tutelle ou curatelle n'ont pas le droit de vote "

C'est archi faux !

Il faut faire l'effort de se renseigner avant de parler et surtout de publier des informations fausses sur internet.

Raconter des c... c'est totalement contre productif !

mercredi 18 octobre 2017

Les mystères des tutelles





Lors du décès de ma mère j'ai demandé à avoir accès au dossier de ma mère ( Je parle des son Dossier,  pas des comptes ), au Greffe on m'a dit d'adresser une demande au Juge, 
je l'ai fait bien sûr aucune réponse du Juge .... ni aucune explication sur cet implicite refus !

A partir du moment où ils mettent le grappin sur une proie, ils se l'approprient totalement, même au-delà de la mort...

Dans les tutelles  tout est opaque, secret comme chez les .. vous voyez qui je veux dire...

J'en ai marre moi de tous ces mystères, ces cachotteries, ces secrets.

ça pue tout ça...

mardi 17 octobre 2017

A quand une plainte collective contre l'UDAF ?



Liliane :A part des tuteurs indépendants malhonnêtes qui pour certains sont poursuivis voire condamnés, on remarque que pour les UDAF qui sont les pires escrocs, RIEN ne bouge : c'est la preuve que c'est vraiment un MARCHE qui rapporte ... à beaucoup sans doute. C'est vraiment contre eux qu'il faut porter nos efforts mais la partie est TRES difficile. Comme me l'avait dit tres sincèrement une juge des tutelles : ce n'est pas la peine de vous en prendre à l'UDAF vous n'y arriverez pas. Il faudrait réfléchir à regrouper des dossiers et déposer une plainte commune contre ces UDAF : l'organisme qui les regroupent est l'UNAF à Paris : faire une action COMMUNE en ce sens pourrait peut-être être un début ...


Moi : c'est parfaitement exact et c'est ce que je répète depuis un an... Regrouper les dossiers, excellente idée que d'autres ont déjà eue... et qui hélas n'a pas fonctionné. Pourquoi ? Parce que les gens râlent mais quand il s'agit de monter un dossier ou de fournir un témoignage qui se tient là, il n'y a plus personne... Franchement ça n'a rien de très compliqué de monter un dossier et avec les réseaux sociaux ça n'a rien de compliquer de regrouper ces dossiers

Qu'est-ce-qu'un bon témoignage ?



TEMOIGNAGES

Tous ceux qui ont essayé de créer des associations anti-tutelles ont compris la nécessité de recueillir des témoignages et ils se sont très rapidement rendu compte que ce n'est pas facile, témoigner c'est reporter des faits de façon claire, nette et précise ce n'est pas se lamenter sur son sort ou balancer des accusations dénuées de toutes preuves ni se répandre en imprécations du style " les tutelles c'est une mafia ", " ces gens-là sont des assassins " " les francs-maçons sont derrière " " l'argent des tutelles sert à financer le terrorisme d'Etat " ça c'est de l'ordre du jugement de valeur et personnellement je pense qu'il est beaucoup plus intéressant et beaucoup plus constructif de rapporter des faits, tout simplement.

Voici par exemple un témoignage qui, selon moi, est intéressant et constructif et de natutre à faire avancer les choses parce qu'il donne une information claire nette et précise :

Marie-Claude : Hélas je n'ait pu avoir les comptes de ma fille lors de la main levée mais c'est sur ils en ont détourné beaucoup.

Liliane : Vous DEVEZ obtenir les comptes de votre fille Marie-Claude

Marie-Claude
: Les 3 derniers prévisionnels c'est tout. J'ai pourtant écrit au juge des tutelles. Avant la mainlevée impossible après la mainlevée dès le lendemain la réponse du juge. Le dossier est archivé.

Marie-Claude
: Plus de 3mois de démarches pour changer la mutuelle, une folie.

Dominique : mais Marie Claude pourquoi n'avez vous pas eu les comptes ? les aviez vous demandés ? et ils ont refusé ?

Marie-Claude : e n'est pas faute d'avoir demandé. Aucune facture aucun relevé EDF et quand vous les demandez à EDF ils vous renvoient vers la tutelle . Le forcing pour Orange, le titulaire de la ligne était Udaf ainsi aucun moyen de changer de tel

dimanche 15 octobre 2017

La magnifique réponse de Philippe Kie aux détracteurs de Valérie Labrousse



, La magnifique réponse de Philippe Cailleux aux détracteurs de Valérie Labrousse




voici un extrait de l'opus de Philippe b.y. Kie : « " Je " est une chose », sous-titré « La putainerie tutélaire » pages 65 & 66 :



« Son bouquin s'appelle « Les dépossédés », et malgré tout le mal qu'en disent certains adeptes du putelangue, elle a au moins le cran de dénoncer la putainerie tutélaire et de faire des vagues avec ça, (ce que les jaloux ne lui pardonnent pas). Quand on écrit ce genre de truc, c'est pour chercher le scandale, non ? Sinon, ce n'est pas la peine. Elle a bien joué son coup, Valérie Labrousse, bravo et merci, même si la médiocrité s'est bien exercée à mettre son enquête sous l'éteignoir.

C'est désolant, mais on ne focalise pas l'intérêt des masses avec des rapports précis, circonstanciés, arides. Avec « Les dépossédés », Mme Valérie Labrousse se propose d'attirer l'attention sur le scandale des tutelles. Le sujet étant à la fois tabou et relativement confidentiel, c'est difficile, mais elle y parvient, et je ne vois pas l'intérêt des diatribes dont elle a fait l'objet et qui sont apparemment dirigées contre ses méthodes de travail. Elle doit vivre, elle doit vendre, peut-être romance-t-elle son propos en abondant dans le pathos, voire en extrapolant, où est le problème ? Ceux qui dénigrent son ouvrage se proposeraient-ils de nier l'existence de la « putainerie tutélaire » ? Parce qu'à les lire, on a l'impression que c'est leur objectif réel, décrédibiliser Mme Labrousse pour pouvoir évacuer ce dont elle parle.

Dans l'optique de certains chroniqueurs anti-Labrousse, si je comprends bien, les preuves de ce qu'elle décrit n'étant pas établies et validées par une « journaliste sérieuse », ces choses n'existent pas. Les témoins, on s'en fout, ce sont tous des menteurs. Brillante argumentation ! (Seraient-ils des menteurs parce que du fait de leur vulnérabilité, ce sont des sous-hommes ? Il faut oser le dire. Par contre, les individus qui encadrent les tutelles, eux, seraient fiables, sans doute parce qu'ils sont certifiés « bons aryens » ?)

En général, quand on déplace le nœud d'un problème, c'est qu'on veut le nier ou pour le moins le mettre sous l'éteignoir pour éviter d'en parler. Il ne serait pas honnête de ma part de demander aux auteurs de certains articles qui dénigrent « les dépossédés » combien (et par qui) ils ont été payé pour les écrire. Après tout, il est possible que le vrai problème leur ayant échappé ils aient trouvé intelligent de discuter des points de détail. Sur le même principe, des quidams qui ne comprenaient pas de quoi il était question ont contesté la torture en Algérie, décrété que les camps d'extermination étaient des fictions, et les suicides en entreprise des effets de mode, ils ont même dit que les femmes qui se font agresser sexuellement le cherchent bien, et cetera.

N'en déplaise aux « négationnistes », il existe une « putainerie tutélaire » d'inspiration trouble dans ce pays. Merci à Mme Valérie Labrousse d'avoir attiré l'attention sur elle, la manière importe peu. Maintenant, que les uns et les autres s'évertuent à faire comme si elle n'existait pas, ou pour le moins à la minimiser, pourquoi pas ? Mais on a vu dans les années 40 ce que ça donne quand ce genre de bêtise et ses tenants font la loi.... pour eux, une poignée de Juifs au Vel' d'hiv non plus ce n'était pas un vrai problème, juste une bévue marginale, un simple malentendu. »



Oyez ! Cassandre ne sait que dire la vérité. On peut la désigner comme folle pour se donner une « raison » de ne pas l'entendre, reste que ce n'est pas elle qui est malade, ce sont ceux qui ne cèdent pas à ses appels.

Et quand ces derniers cherchent à vous faire accroire qu'il n'y a pas de problèmes dans les tutelles, (que marginaux), pour atténuer leur gravité, c'est à peu près aussi sensé que d'alléguer, concernant les méfaits sexuels d'H. Wenstein, qu'après tout, ils n'a agressé qu'une infime proportion des femmes qu'il a croisées dans sa vie et qu'on ne va pas monter ça en épingle ! Pour dire que vos conneries, messieurs-dames les dénégateurs (néo-négationnistes), il y en a assez !

Assez des abrutis qui couvrent les saletés en prétendant les planquer sous le boisseau du silence, assez de ceux qui se taisent, assez de ceux qui nient ou minimisent la souffrance des victimes, assez de ceux qui préfèrent ne pas voir, assez des primates mal finis qui sacrifient la vérité à leur confort en sachant qu'à l'autre bout de la chaîne un anonyme sans défense paiera la facture de leur égoïsme !



Assez que ce soient les dégénérés privés de conscience (les pourris, en somme) qui finissent toujours par faire la loi, partout où il y a une loi à faire.

Mes petites suggestions après l'AG d'hier



Mes petites suggestions après l'Assemblée Générale ADVT du 14 octobre .




D'abord un grand merci à tous ceux qui ont participé à l'Assemblée Générale qui s'est tenue hier au café Le Procope dans une ambiance conviviale et sympathique.

Suite à cette réunion, je me permets de faire quelques suggestions pour faire ou essayer de faire un peu avancer les choses. Voici mes remarques, j'attends bien sûr les vôtres que vous pouvez mettre au bas de ce post en cliquant sur laisser un avis

1° Toutes les victimes des tutelles vivent une situation très pénible et recherchent, fort légitimement la solution de leur problème personnel.

Toutefois il me semble qu'il faut éviter de rester obnubilé par son petit cas personnel et comprendre que rien ne sera résolu pour personne tant que la question des tutelles elle même ne sera pas résolu. Il faut jouer ' collectif ' et non perso. Ce n'est pas une question de solidarité c'est tout simplement une question de réalisme.

2° Cela dit que faire précisément ?

a) Je n'ai pas la baguette magique. Par contre je pense que les méthodes classiques : courriers aux députés, sénateurs, élus n'ont rien donné et qu'elles ont fait leur temps...

b) Donc il faut innover et être créatif et puis il faut vivre avec son temps : Nous avons la chance de vivre à l'époque d'internet et des réseaux sociaux , à nous de nous en servir. Evidemment si on se contente de liker un article anti tutelle ou de mettre un commenteur rageur du style " les tutelles c'est une mafia, yen a marre " on a peu de chance de faire arriver.

c) peut être vaudrait il mieux exposer son cas sous la forme d'un témoignage présenté de façon claire, nette et précise et bien sûr APPORTER LES PREUVES DE CE QUE L'on dit.

d) faire des blogs pour diffuser l'info sur les tutelles

3° Aller faire des micro manifestations ( et si possible les organiser soi même ) devant les lieux sensibles à savoir Tribunaux d'instance et locaux des associations tutélaires.

Perso j'ai organisé 2 micro manifestations et toutes les deux ont abouti, ce n'est donc pas chimérique...

Courrier au Président de la Commission des Affaires sociales de l'Assemblée Nationale

 Association de Défense des Victimes des Tutelles, 
Monsieur le Président de la Commission des Affaires sociales, 
L'Association des Victimes des Tutelles a tenu sa première AG hier 14 septembreet plusieurs adhérents m'ont conseillé de vous écrire  pour vous faire part de notre indignation à tous devant l'évolution de plus en plus dramatique et honteuse de la question des tutelles.
Je suis persuadée que cela ne sert à rien et ne le fait que pour répondre aux souhaits des adhérents je suis persuadée que c'est un coup d'épée dans l'eau de plus qui ne donnera rien, une fois de plus.
Il y a des années, et même des décennies que particuliers et associations vous interpellent à ce sujet sans que vous bougiez le petit doigt...  Et pour cause, le lobby des tutelles est si puissant.
Faudra t il que la violence éclate pour que vous vous réveilliez enfin ?
Les révolutions viennent toujours quand et d'où on ne les attend pas ! l'histoire le prouve.
Vous vous dites certainement  que ces pauvres victimes des tutelles sont des bons à rien, des faibles,  des gens dépourvus d'intelligence et de volonté, des trouillards qui cèdent au chantage des Juges de tutelle et à leur menaces de représailles et qu'on peut les massacrer indéfiniment sans craindre la moindre riposte de leur part...  ça fait 20 ans que ça dure, il n'y a pas de raison que ça cesse n'est-ce-pas ?
Je crois que vous vous trompez lourdement et c'est pourquoi nous pensons qu'il serait très utile que vous  me receviez afin que nous discutions de nos légitimes revendications.
Celles ci sont organisées autour de 4 axesMonsieur Pierre Bouttier,  Président de l'Association Nationale des Délégués et Personnels des Services de Tutelle.

Créée en juillet 2017 notre jeune Association de Défense des Victimes des Abus tutélaires a tenu sa première AG le samedi 14 octobre.

Nous souhaiterions vivement vous rencontrer afin de vous faire part de nos revendications : celles-ci s'organisent autour de quatre axes :

1° Les mises sous tutelles abusives ont tendance à se développer ces derniers temps. Les certificats des experts psychiatres sont de plus en plus contestés.

2° Les personnes sous tutelle sont de plus en plus nombreuses à se plaindre d'un manque criant de respect et de considération de la part de leur tuteur, quant aux proches des personnes dites " protégées " elles supportent de plus en plus mal d'être considérées comme quantité négligeable par les tuteurs.

3° Nous n'ignorons pas la charge de travail qui incombe travailleurs sociaux et nous sommes conscients que certains font consciencieusement leur travail il n'en reste pas moins que les personnes vulnérables sont de plus en plus nombreuses à se plaindre, preuves à l'appui, d'incompétence et de négligence de la part de leurs prétendus ' protecteurs '.

4° Les spoliations sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus insupportables.

Nombre de protégés ou de leur proches ont essayé d'entamer le dialogue avec vous Monsieur Bouttier, et vous n'avez jamais daigné leur répondre ce qui nous paraît un manque de respect absolument intolérable à notre égard et nous espérons que vous aurez, pour une fois, la courtoisie de répondre au courrier que vous adresse notre association.

Nous vous demandons de bien vouloir recevoir , dans les meilleurs délais, des représentants de notre Association afin de pouvoir débattre calmement des points évoqués ci-desssus. 

Cordialement.

Courrier à Pierre Bouttier



Association de Défense des Victimes des tutelles                                          ‎15/‎10/‎2017

33, Avenue de l'Europe. 92700. Colombes

Monsieur Pierre Bouttier,  Président de l'Association Nationale des Délégués et Personnels des Services de Tutelle.

Créée en juillet 2017 notre jeune Association de Défense des Victimes des Abus tutélaires a tenu sa première AG le samedi 14 octobre.

Nous souhaiterions vivement vous rencontrer afin de vous faire part de nos revendications : celles-ci s'organisent autour de quatre axes :

1° Les mises sous tutelles abusives ont tendance à se développer ces derniers temps. Les certificats des experts psychiatres sont de plus en plus contestés.

2° Les personnes sous tutelle sont de plus en plus nombreuses à se plaindre d'un manque criant de respect et de considération de la part de leur tuteur, quant aux proches des personnes dites " protégées " elles supportent de plus en plus mal d'être considérées comme quantité négligeable par les tuteurs.

3° Nous n'ignorons pas la charge de travail qui incombe aux travailleurs sociaux et nous sommes conscients que certains font consciencieusement leur travail il n'en reste pas moins que les personnes vulnérables sont de plus en plus nombreuses à se plaindre, preuves à l'appui, d'incompétence et de négligence de la part de leurs prétendus ' protecteurs '.

4° Les spoliations sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus insupportables.

Nombre de protégés ou de leur proches ont essayé d'entamer le dialogue avec vous Monsieur Bouttier, et vous n'avez jamais daigné leur répondre ce qui nous paraît un manque de respect absolument intolérable à notre égard et nous espérons que vous aurez, pour une fois, la courtoisie de répondre au courrier que vous adresse notre association.

Nous vous demandons de bien vouloir recevoir , dans les meilleurs délais, des représentants de notre Association afin de pouvoir débattre calmement des points évoqués ci-desssus.

Cordialement.



vendredi 13 octobre 2017

JE VAIS DISJONCTER



Je crois que je vais dsjoncter




Reçu un coup de fil d'une "victime" des tutelles.

Appelons la Sophie X

" Allo, Bonjour, j'ai bien lu la page Présentation de votre site http://advttutelles.blogspot.com

"J'ai bien lu que le numéro de téléphone est réservé aux adhérents de votre association,

je ne suis pas adhérente, mais je vais vous raconter mon histoire quand même... "

Et là elle commence à me raconter sa vie dans les moindres détails et tous ses démêlés avec sa tutrice.

J'essaye de l'interrompre pour lui dire qu'elle est trop longue mais elle ne me laisse pas en placer une.

Ele s'étale pendant deux heures... au bout des deux heures elle me dit

" Alors voilà ce que je vous propose. Moi-même je n'écris pas très bien, alors vous allez à partir des éléments que je vous ai donnés au téléphone envoyer des courriers

à ma tutrice

au Juge des tutelles

au Procureur de la République

Et si vous avez des résultats alors j'adhérerai à votre association "

Mon commentaire : Se battre contre les gens des tutelles c'est très dur mais je n'ai jamais cédé au découragement. PAR CONTRE QUAND JE VOIS LE COMPORTEMENT DE CERTAINES VICTIMES DES TUTELLES LA FRANCHEMENT J'AI ENVIE DE BAISSER LES BRAS.....

L'audience contre Josianne Saleh



L'audience du 12 octobre au TI de Saint Maur




DOnc hier 12 octobre j'étais convoquée au TI de Saint-Maur pour mon affaire de caution que la Directrice de l'Ehpad Résidence de l'Orme ( groupe Orpea) refuse de rembourser.

Comme j'habite en banlieue ouest j'ai dû me taper deux heures d'embouteillage et de bouchon : l'audience aa lieu dans la ville où réside le défendeur...

Bon, j'arrive à l'heure au TI et là je poireaute environ deux heures , il y a d'autres affaires avant la mienne.

Quand vient mon tour, le Juge me dit ' J'ai bien pris connaissance de votre dossier, j'ai bien compris votre demande : Madame Saleh directrice de l'Ehpad Résidence de l'Orme refuse depuis trois ans de rembourser la caution que votre père avait versée à son arrivée dans la Maison de retraite. Vous avez argumenté votre demande en joignant tous les courriers que vous et votre avocat avez adressés à Josianne Saleh et qui sont restés sans réponse.... Cepndant vous vous y êtes très mal prise : Ce n'est pas Madame Saleh qui est responsable de la situation, c'est le groupe Orpéa. Donc voilà ce que je vous propose soit vous renoncez à votre demande soit vous la reformulez mais cette fois à l'encontre de la Maison de retraite Résidence de l'orme.

J'ai choisi la seconde solution : reformuler ma demande, il va falloir que je refasse un dossier, que je réenvoie toutes les pièces en double exemplaire que je réenvoie le dossier en recommandé et que je revienne à l'audience que le Juge me propose pour le 7 décembre.

Tout ça me paraît bien tiré par les cheveux...

Je comprends pourquoi les gens renoncent à porter plainte contre les Ehpad en cas d'arnaque : trop de complications qui impliquent des dépenses en temps et énergie qui font que le jeu n'en vaut plus la chandelle

Je me demande vraiment pourquoi quand le Juge ou la greffière lisent le dossier et s'aperçoivent qu'il y a un problème technique au niveau du dossier ils n'envoient pas un courrier au demandeur pour lui éviter de se déplacer pour rien...

Là j'ai perdu toute une journée et passé cinq heures dans les transports pour rien...

dimanche 8 octobre 2017

Vive Elisa Polo et son humour : maladies entraînant le placement sous protection



J'adore, j'adore , j'adore Elisa Polo et j'adore son humour



Dans le mail ci-dessous Elisa demande si quelqu'un aurait la liste des maladies ou pseudo maladies inventées par les experts psy pour mettre les gens sous tutelle.


Excellente question, perso je n'ai pas la réponse mais vous l'avez peut-être vous ?


Bon moi je dirais : dépression, schizophrénie, dépenses compulsives, parano, Diogène, mais j'en oublie sûrement ...


Dominique, peux-tu nous communiquer le tableau officiel où figure la liste des maladies qui entraîne d’office des placements sous protection


S’agit-il d’un besoin de remédier et de guérir d’aider ou bien de créer des maladies imaginaires tout comme les logiques de Big Pharma : « un patient guéri est un patient perdu »



Ou plutôt les maladies qui ne génèrent pas de placements comme par exemple le cancer ou d’autres maladies graves, des maladies chroniques créées par les médocs :


Les dangers des vaccins doivent-ils générer des gens malades à ce sujet ?


Merci si tu as des infos sur cette liste de maladies ??


Ca pourrait nous aider, car si ça se trouve, les psy, les tuteurs, les magistrats, les notaires etc… tout ce monde est suspect de rentrer dans cette liste ?


Qu’on pourrait étendre d’ailleurs !!!


As-tu un lien à nous communiquer je n’ai rien trouver ?


Bisous Elisa Polo

Enfoiré de percepteur tu n'es qu'un voleur !

On devrait aller chanter en chorale devant les locaux des tuteurs

On remplace percepteur par tuteur et le tour est joué.

Alors chiche, on le fait ?


samedi 7 octobre 2017

Courrier aux Commissaires de Police



Mesdames et Messieurs les Commissaires de Police.


L'Association de Défense des Victimes des Tutelles, créée le 24 juillet dernier organise

samedi 14 octobre 2017 à 15H30 une petite réunion d'information sur les malversations liées aux tutelles au Café Le Procope, 13 rue de l'Ancienne Comédie Paris 75006.

Je crois que les Commissaires de Police sont parfaitement au courant de certaines malversations commises par les tuteurs.

Lorsqu'après le décès d'un proche sous tutelle, les personnes s'aperçoivent que les comptes du " protégé " ont été vidées par son tuteur, le premier réflexe de ces personnes est d'aller porter plainte à la Gendarmerie ou au Commissariat...

Ces personnes sont souvent mal accueillies par des OPJ qui rechignent à prendre des plaintes dirigées contre des Officiers judiciaires.

La réponse que nous font ces OPJ est toujours la même " Il y a des brebis galeuses dans toutes les professions, oui certains tuteurs sont des voleurs mais il ne faut pas généraliser."

J'ai eu l'occasion de discuter, à plusieurs reprises, avec des Commissaires de Police qui m'ont dit " en off " qu'ils étaient tout à fait au courant de ces scandales et qu'ils ne comprenaient pas pourquoi les Juges de tutelle ou les Procureurs de la République étaient aussi laxistes vis à vis des tuteurs malveillants.

Nous avons tous constaté que les OPJ ne sont pas " formés " à l'écoute des victimes des malversations des tutelles et cela nous paraît très choquant.

Nous en avons assez de l'Omerta qui règne dans l'univers tutélaire et nous aimerions discuter de ce sujet avec vous lors de notre réunion du 13 octobre.

jeudi 5 octobre 2017

je me fous complètement de la plainte Sylvie Walter contre moi



Donc comme je vous le disais hier , cette brave Sylvie Walter, mandataire judiciaire a cru bon de porter plainte pour diffamation contre moi.

Elle imagine peut être que ça va m'impressionner et que je vais m'écraser...




C'est mal me connaître , le gendarme qui m'a fait part de cette plainte et qui m'a pru très sympathique et m'a parlé avec politesse et gentillesse m'a expliqué que je passerais devant le Juge d'instruction d'ici quelques mois et que le procès aurait lieu dans un an.

Je sais que ça va me coûter un max parce que des avocats que je connais me l'ont dit en off cette brave dame est très " protégée " vous avez compris ce que je veux dire, pas la peine que je vous fasse un dessin et donc autant amortir le fric que ça va me coûter donc à partir de demain je vais publier chaque jor, oui je dis bien chaque jour un petit article sur cette brave dame et tous les dégâts qu'elle a causés dans la vie de ma mère et dans la mienne bien sûr, mais surtout dans celle de mon fils.

A demain donc, pour des nouvelles de la sorcière ! ça va être croustillant, venez nombreux et prévenez vous amis.

mardi 3 octobre 2017

Sylvie Walter, tutrice , est elle Alzheimer ?





Sylvie Walter mandataire judiciaire est-elle Alzheimer ?




Madame Sylvie Walter mandataire judiciaire à Ormoy, la mémoire semble vous faire défaut... Avez-vous oublié l'article 514 du Code civil qui vous fait obligation au tuteur de remettre les Comptes de gestion aux descendants du défunt protégé?

Je n'ai toujours pas eu vos comptes de gestion 2016 que vous n'avez même pas remis au notaire...

Il semblerait que vous ayez des troubles de mémoire ma bonne dame, ça ressemble à l'Alzheimer... Mais rassurez-vous pour ces gens qui comme vous atteignent un certain âge il existe une solution toute trouvée : la tutelle...




J'ai enfin réussi non sans mal à me procurer vos comptes de gestion pour l'année 2017 :

Je comprends pourquoi vous refusiez de me les montrer ( alors que la loi vous y oblige )!

On y voit des choses franchement hallucinantes comme par exemple 1700€ de frais de garde-robe pour ma mère ( une vieille dame de 100 ans pour )l'année 2017.

1.700 € de vêtements pour une année et en plus alors que mon fils apportait régulièrement des vêtements à ma mère.. ça aussi vous semblez l'avoir oublié ! Décidemment il faudrait absolument penser à une mesure de protection pour vous même, ça devient urgent ma pauvre dame.

Bien sûr aucune facture, aucun justificatif... pour ces vêtements mystères dont la Directrice de la Maison de retraite, Madame Saleh, votre grande copine est incapable de dire où ils sont passés...

Vous me faites gerber Sylvie Walter.






ABUS TUTÉLAIRE : Steph témoigne



Bonjour Madame,
Je vous avais déjà écrit pour vous raconter les odieux méfaits des tuteurs.
Mon mari atteint de la maladie d Alzheimer depuis 2009 place sous tutelle par le juge d instance car ma belle sœur voulait être tutrice de ce fait m a accusé de maltraitance sur mon époux. La juge a débouté la belle sœur et j ai été nommé tutrice.
En 2014 la maladie s est aggravé et travaillant j ai décidé en accord avec les médecins de placer mon mari en maison médicalisée. Ma belle sœur s est interposée et elle qui cherchait à venir s installer près de ses enfants à MONTPELLIER a décider contre l avis des médecins de le prendre chez elle.
Épuisée accusé par ma belle sœur de me débarrasser mon mari j ai demandé à ne plus être tutrice.....
Ma belle sœur devait m amener mon mari une fois par semaine à la maison
N ayant pas de voiture elle a choisi de loger dans un appartement très loin de notre domicile ( 1000 euros par mois)
Mon mari devait supporter les dépenses de ce loyer. L 'À T G m a assuré que mon mari serait place dans les 6 mois car la sœur était trop âgée pour s en occupée.
Après un an cette dernière a tout fait pour m éloigner de mon époux en prétextant des motifs d ordre je suis fatiguée ton mari est fatiguée ...
J ai écris de nombreux courrier au tuteur ainsi qu'à la juge des tutelles en vain ...
En Novembre 2016 je reçois un courrier dans lequel une avocate demandait le divorce pour altération du lien conjugale.
Imaginer l horreur incroyable mon mari qui ne peut pas s exprimer demande le divorce !!!
En novembre 20 16 il a été placé en urgence dans une des maison les plus chère de MONTPELLIER les jardins de Sophia a 4700 euros par mois alors que la retraite de mon mari est de 2500 euros par mois.
Il est arrivé dans un état atroce des crises de démence très grave puisqu il s est casse des dents et un doigt . J ai demandé à la juge de tutelles des explications sur cette demande en divorce absurde pas de réponses ...'

J ai pris une avocate pour me défendre mais je sais bien que je dois aussi me défendre moi même.
Je vous mon mari une fois par semaine et quand je suis la il est très calme et content.
Ma belle voulait m interdire de le voir un monstre pervers.
Je souhaiterais avoir acces a l enquête sociale qui a été faite sur la belle sœur ou les médecins avait émis un avis négatif pour prendre mon mari avec elle.
Elle a attendu deux ans pour qu il est altération du lien conjugal avant de le mettre dans une maison médicalisée et a fait plein d histoire au tuteur en disant qu elle était venu exprès pour s occuper de son frère et comment allait elle faire pour payer le loyer ..
À présent il faut que je réunissent mes dernières force pour sortir de cette folie furieuse....
Merci de m accueillir dans votre association.

Gardez-moi de mes "amis" FB, mes ennemis je m'en charge

Gardez-moi de mes amis, mes ennemis je m'en charge
Antigonos roi de Macédoine
Alors qu'il venait de poster une com annonçant qu'il allait passer une audience de main levée de curatelle prochainement, Philippe a été violemment pris à partie par un membre d'un groupe de victimes des tutelles.
Qu'il puisse y avoir des désaccords entre les membres d'un groupe ou d'une association  c'est une très bonne chose, chacun a sa façpn de voir les choses... Mais là, rien de tel, les accusations lancées contre Philippe étaient sans aucun rapport avec la com qu'il avait postée et les propos tenus par l'accusateur totalement incohérents...
Perso je n'ai rien compris à ce qui s'est passé  strictement rien  mais je suis vraiment triste pour Philippe c'est un hypersensible qui réagit au quart de tour, j'imagine ce qu'il a dû ressentir en se voyant pris à partie de façon violente et surtout parfaitement incohérente.
Il ne s'agissait pas d'échanges un peu brusques au cours d'une conversation non c'était une pluie d'accusations totalement gratuites et incohérentes et cela n'était pas sans rappeler les méthodes des gens des tutelles ... Bizarre, bizarre...
Bref ' Gardez-moi de mes "amis" Facebook, mes ennemis je m'en charge.
Philippe qui est extrêmement discret et n'aime pas trop Facebook  s'y fera évidemment encore plus rare et c'est fort dommage.

lundi 2 octobre 2017

De l'intérêt des plaintes collectives

De l'intérêt des plaintes collectives



Deux bonnes nouvelles :

Cette semaine, dans la même semaine, j'ai été contactée par deux personnes qui ont des problèmes avec la même tutrice !

C'est très important car je vais les mettre en contact et elles pourront déposer une plainte collective contre la tutrice !

Une plainte collective c'est le rêve c'est mille fois plus efficace qu'une plainte individuelle... et c'est très difficile de rencontrer des personnes ayant la même tutrice que soi, mais Internet rend cela possible.

Ce n'est possible que grâce aux réseaux sociaux et à internet...

Et c'est pour ça que je poste autant ! ce n'est pas par plaisir que je poste autant... je ne suis pas du tout fan de facebook mais vraiment pas et ça m'ennuie d'être aussi envahissante que le Net. Mais bon, j'espère que ça ne gêne personne car je poste à 90 pour cent sur des pages que j'ai moi-même créées ( Stop aux abus de tutelles, experts psy.. Udaf, pervers en milieu judiciaire etc...etc) donc j'espère que ces posts intensifs ne gênent personne.

Statisquement j'ai observé que sur par exemple 100 posts il y en a un qui permet d'obtenir un résultat positif donc je suis obligée de poster beaucoup même si ça me ne m'amuse pas parce que ce qui compte c'est le résultat.

Et, depuis le 18 juillet c'est à dire depuis que l'Association a été créée, il y a eu un certain nombre de " petites avancées ". Et ces avancées sont dues, bien évidemment à tous ceux d'entre vous qui utilisez aussi Internet pour apporter Vos témoignages à vous.

C'est grâce à vous et à vos actions que les choses avancent , lentement mais sûrement.

Alors merci à tous.

dimanche 1 octobre 2017

A QUOI SERT L'ASSOCIATION ADVT ?

A QUOI SERT L'ASSOCIATION ADVT ?



A quoi sert une Association de défense des victimes de tutelles ?




Comme son nom l'indique elle sert à défendre LES victimes des tutelles en les représentant et en faisant connaître leurs doléances.


  En aucun cas l'association n'a la prétention de résoudre gratuitement et d'un coup de baguette magique LE problème personnel de telle ou telle personne face à un tuteur ou à un juge des tutelles. Ce serait terriblement naïf de le croire...

Et personnellement je mets bien les points sur les I : Notre association ADVT a pour but de regrouper les témoignages et doléances des victimes et de les transmettre aux instances concernées et point barre.

point barre mais regrouper les témoignages c'est déjà AGIR de façon positive. N'oubliez pas que c'est grâce aux témoignages des victimes que la Cour des Comptes a pu rendre son fameux rapport en 2016.

Mais pour que ces témoignages soient efficaces et puissent être exploités encore faut-ils qu'ils soient convaincants c'est-à-dire précis et détaillés et très souvent, je suis désolée de le dire, ils ne le sont pas :

Par exemple je reçois souvent des mails du genre : " Ma tutrice m'a volé 40.000€ " Bon d'accord, je veux bien le croire mais vous ne pourriez pas donner plus de précisions . " Ma tutrice m'a volé 40.000€ " ce n'est pas un témoignage mais une accusation sans preuve...

Ou bien " J'ai été mis sous tutelle suite à une fausse expertise psy " ... Bon, là aussi je veux bien vous croire mais bon s'il y avait un peu plus de précisions ce serait pas plus mal voyez-vous.