mardi 19 février 2019

Podcast de l'émission d'Europe 1 sur la maltraitance des personnes handicapées

Maltraitances sur personnes handicapées ou vulnérables

Voici le podcast de l'émission qu'Europe 1 a consacrée au sujet de la malveillance sur les personnes

handicapées ou vulnérables.

C'est un tuteur que j'aime bien - et oui il existe des tuteurs " bien " qui me l'a signalée et m'a fait parvenir le podcast

Je ne cite pas son nom mais il se reconnaîtra;  un grand merci à lui


https://www.europe1.fr/emissions/partageons-nos-experiences-de-vie-avec-olivier-delacroix/olivier-delacroix-maltraitance-des-personnes-handicapees-comment-faire-evoluer-les-pratiques-3860048
https://www.europe1.fr/emissions/partageons-nos-experiences-de-vie-avec-olivier-delacroix/olivier-delacroix-maltraitance-des-personnes-handicapees-comment-faire-evoluer-les-pratiques-3860048

lundi 18 février 2019

Des nouvelles de Nadège Alegre Ce matin , j'ai reçu des nouvelles de Nadège Alègre. Elle m'a téléphoné , suite à la mise en demeure que je lui avais envoyée en RAR pour lui demander de cesser ses signalements abusifs à Facebook . Il y a quinze jours, une certaine Nadège Alègre, est venue s'incruster sur un de nos groupes qui dénoncent les abus tutélaires pour y prêcher son évangile selon les tutelles et faire des signalements abusifs afin de nous priver de la possibilité de nous exprimer sur les réseaux sociaux. Depuis 4 mois d'autres tuteurs trolls avaient procédé de la même façon. Sur le profil de Nadège Alègre il était indiqué qu'elle était de Nîmes et qu'elle avait fait ses études à la Fac de droit. Nous étions tous convaincus qu'elle était tutrice et pour en avoir le cœur net nos avons tapé Nadège Alègre dans le moteur de recherche de google et nous avons vu ceci protection des majeurs Présentation de Nadège Alegre, mandataire judiciaire à Nimes J'ai donc envoyé à cette Nadège Alègre une mise en demeure pour lui demander de cesser ses signalements abusifs Et ce matin je reçois un coup de fil d'une certaine Nadège Alegre me disant qu'elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes mais qu'elle n'est pas la Nadège Alegre de Nîmes qui nous a harcelés sur FB , il s'agirait, selon elle d'une usurpation d'identité… Bon, je me contente de répéter ses propos sans faire de commentaires.

Ce matin , j'ai reçu des nouvelles de Nadège Alègre.

Elle m'a téléphoné  , suite à la mise en demeure que je lui avais envoyée en RAR  pour lui demander 


de  cesser ses signalements abusifs à Facebook .

Il y a quinze jours,  une certaine Nadège Alègre,  est venue s'incruster sur un de nos groupes qui 

dénoncent les abus tutélaires  pour y prêcher  son évangile selon les tutelles  et faire des  signalements abusifs afin de  nous priver de la possibilité de nous exprimer sur les réseaux sociaux.

Depuis 4 mois  d'autres tuteurs  trolls avaient procédé de la même façon.

Sur le profil de Nadège Alègre  il était indiqué qu'elle était de Nîmes et qu'elle avait fait ses études à la Fac de droit.

Nous étions tous convaincus qu'elle était tutrice et pour en avoir le cœur net nos avons tapé Nadège Alègre dans le moteur de recherche de google  et nous avons vu ceci 

protection des majeurs

Présentation de Nadège Alegre, mandataire judiciaire à Nimes

J'ai donc envoyé à cette Nadège Alègre une mise en demeure  pour lui demander de cesser ses signalements abusifs

Et ce matin  je reçois un coup de fil d'une certaine Nadège Alegre  me disant qu'elle est bien mandataire 

judiciaire à Nîmes  mais qu'elle n'est pas la Nadège Alegre de Nîmes qui nous a harcelés sur FB , il s'agirait, selon elle d'une usurpation d'identité…

Bon, je me contente de répéter ses propos sans faire de commentaires.






dimanche 17 février 2019

ABUS TUTELAIRES : Il n'y a pas de solution

Abus tutélaires : Il n'y a pas de solution.


Ce n'est pas moi qui le dit, c'est Valérie Labrousse.

Valérie Labrousse est la première journaliste qui a eu le courage et l'énergie de s'attaquer à un sujet longtemps tabou, celui des abus tutélaires.

Au terme d'une enquête qui a duré huit ans elle termine son ouvrage de 300 pages sur cette phrase «  Il n'y a pas de solution »

Phrase qui en a choqué plus d'un et qui poutant est d'une parfaite exactitude.

Ce n'est pas une question d'être optimiste ou pessimiste c'est une question de connaissance du sujet.

La plupart des gens , disons 99% d'entre eux , ont une connaissance très superficielle de la question des tutelles , ils ne connaissent que leur propre cas , mais toute personne qui a étudié à fond le système ( peut être quatre ou cinq personnes en France ) sait parfaitement que non seulement le système ne s'améliorera pas mais que les choses iront en empirant.

Mais alors me direz-vous , pourquoi continuer à dénoncer ces abus ? La réponse est très simple et tient en un mot «  parce que « .

Ceux qui ont un cerveau en état de marche comprendront très bien ce que je veux dire.



samedi 16 février 2019

Morts suspectes dans une Ehpad du Doubs

Ces derniers temps les Ehpad sont sous les feux de l'actualité : Personnel insuffisant et  mal formé, scènes de maltraitance filmées par les familles et maintenant morts suspectes…

jeudi 14 février 2019

Attaques sur un groupe Facebook australien qui dénonce les abus tutélaires

J'ai l'impression de rêver ou plutôt de faire un cauchemar,  ceux qui suivent le blog savent que depuis quelques mois les groupes Facebook français dénonçant les abus tutélaires sont victimes d'attaques et de signalements abusifs à Facebook  afin de les faire taire.

Or, aujourd'hui , j'apprends  qu'un groupe Facebook australien dénonçant les abus tutélaires est lui aussi victime de telles attaques.

Je ne suis pas du tout mais alors pas du tout complotiste  mais les faits sont là.  J'ai l'impression de vivre un mauvais thriller …

19 h ·
We have been attacked online and we have discovered a New AASGAA Member has been using another alias to attack our Group online. This will not be tolerated. If the ideals of this group(exposing Guardianship & Administration Fraud) are not in alignment with your ideals, please leave this Group. This group was started by Doug, Melinda, Paul, June, Dal, Mia and others many years ago with the aim of exposing this rot. We are nearly there.
We are a united front and should appear as such.

Nous avons été attaqués en ligne et nous avons découvert qu'un nouveau membre de aasgaa a utilisé un autre alias pour attaquer notre groupe en ligne. Cela ne sera pas toléré. Si les idéaux de ce groupe (exposant la fraude à la tutelle et à l'administration) ne sont pas en alignement avec vos idéaux, veuillez quitter ce groupe. Ce groupe a été lancé par Doug, Melinda, Paul, June, dal, Mia et d'autres il y a de nombreuses années dans le but d'exposer cette pourriture. On y est presque.

Nous sommes un front uni et nous devons apparaître comme tel.


mercredi 13 février 2019

Les procédés honteux et vicieux Nadège Alegre pour nous faire taire

Les procédés honteux et vicieux de Nadège Alegre pour me faire taire :


lNadège Allègre s'est infiltrée sur un de nos groupes dénonçant les abus

tutélaires et a fait des signalements abusifs à Facebook pour nous réduire au silence,

ce qui est un procédé assez minable voir

Mais elle a fait bien pire elle a contacté, en MP, un certain nombre de membres du

groupe pour déblatérer sur mon dos.

Je le sais parce que ces personnes me l'on dit.

Il y a bel et bien de la part de tous ces tuteurs trolls Thierry Brasseur,

Michel Michel, Sylvie Bé , Michel Etienne, Nadège Alegre qui interviennent

depuis plus de quatre mois sur nos groupes la volonté de nous réduire au silence.

Je ne suis pas la seule à avoir été victime de leurs agissements, mais je suis la plus

visée car je représente une Association.

Je pense que es actes sont extrêmement graves du fait qu'ils constituent une entrave

à la liberté d'expression.

Je crois que cela pourrait être qualifié aussi de cyber harcèlement et je pense que

nous devons tous réagir contre ce type de comportement d'une bassesse inouïe.

Pour ma part j'ai fait des copies d'écran de toutes les fois où mes publications ont été

signalées à Facebook par ces tuteurs de façon totalement abusive par ces tuteurs car

mes propos ne contenaient ni injure, ni insulte et ne contrevenaient pas aux

standards de Facebook.
PS    je rajoute ceci le 18 février 2019.    Je viens de recevoir ce matin  un coup de téléphone de Madame Nadège Alegre, mandataire judiciare à laquelle j'avais adressé la lettre ci dessus en RAR.

Madame Nadège Alegre m'explique que si elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes elle n'est pas la propriétaire du profil Nadège Alegre Facebook et que ce n'est pas elle Nadège Alègre qui serait intervenue sur nos pages Facebook mais une autre Nadège Alègre qu'elle ne connaît pas.

Je précise donc que ce texte s'adresse à la personne dénommée Nadège Alègre qui  nous a interpellés sur Facebook , est venue faire sa propagande pro tutelle , nous a reproché de dénoncer les abus tutélaires sur Facebook et a fait des signalements abusifs contre nous , nous empêchant ainsi de nous exprimer sur ce média.

En tapant le nom de Nadège Alegre dans la barre de recherche google, nous sommes tombés sur Nadège Alegre  mandataire judiciaire à Nîmes  nous avons donc pensé qu'il s'agissait bien de la personne qui était intervenue sur nos pages FB.   
Cette dame  prétend qu'il ne s'agit pas d'elle, il s'agirait donc d'une coïncidence… 









lundi 11 février 2019

Mise en demeure à Nadège Allegre de cesser ses dénonciations calomnieuses 11/02/19 Association de Défense des Victimes des Tutelles La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme. Tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. ». Article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen Madame Nadège Allègre, Mandataire judiciaire à la Protection des Majeurs à Nîmes. Copie Facebook France / et Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice Mise en demeure Une fois de plus, vous avez fait un signalement abusif contre moi à Facebook , c'est la fois de trop Madame et je vous informe que j'ai décidé de porter plainte contre vous pour atteinte à la liberté d'expression. Atteinte d'autant plus grave que je représente une association Loi 1901. Je rappelle les faits. Depuis quelques mois les personnes qui dénoncent les abus tutélaires sur les réseaux sociaux sont victimes de mesures d'intimidation destinées à les faire taire. Celui qui a ouvert le bal , il y a quelques mois est un certain Thierry Brasseur qui nous a clairement menacés de porter plainte contre nous auprès du Procureur de la République d'Antibes, rien que ça. Ensuite sont venus des signalements à Facebook contre nous alors que nos écrits ne contrevenaient en aucun cas aux standards de la communauté. J'ai averti Facebook de ces agissements et prévenu Thierry Brasseur que j'en referrasis à mon avocat. Ce monsieur a alors immédiatement cessé ses agissements et, assez curieusement il a même fermé son compte facebook dans les minutes qui ont suivi... Mais d'autres intimidateurs sont apparus, Michel Michel , Joël Eymard, Xavier Arnault en reprenant exactement les mêmes méthodes c'est à dire en nous menaçant de représailles si nous ne nous taisions pas et en faisant des signalements abusifs contre nous à Facebook alors que nos publications, que j'ai d'ailleurs enregistrées _ ne conntrevenaient en aucun cas aux critères de Facebook ! Nous étions donc privés de la possibilité de nous exprimer puis Facebook reconnaissait ses erreurs et nous présentait ses excuses. Mais il est quand même extrêmement frustrant d'être sans arrêt victime de ces «  dénonciations «  qui rappellent singulièrement la triste période de l'Occupation. Il y a une dizaine de jours Nadège Allègre a fait une demande pour rejoindre notre groupe . Aux deux questions posées elle a répondu ceci jecDemande Non aux curatelles janvier 2018 Nadege Alegre Demande faite : Il y a 49 minutes 19 amis 2 groupes Sur Facebook depuis le 22 jan 2019 Habite à Nîmes A étudié à Faculté de Droit de Toulon Pourquoi souhaitez vous rejoindre ce groupe ma mère vient d'être mise sous tutelle Que pensez vous pouvoir apporter à ce groupe ? Un témoignage pour faire évoluer les choses Très rapidement Nadège Allègre s'est mise à nous parler sur un ton supérieur et autoritaire très désagréable. Nous avons compris qu'il s'agissait une fois de plus d'un tuteur venu pour nous intimider et nous faire taire . Nous lui avons alors dit qu'elle était selon nous un tuteur et elle nous a traites de menteurs. En tapant son nom dans la barre google nous avons eu la confirmation qu'elle exerce bien des fonctions de tuteur à Nîmes et nous le lui avons dit. Elle a alors comme recommencé ses dénonciations calomnieuses auprès de Facebook et plusieurs d'entre nous ont de nouveau été privés de parole . J'ai bien évidemment les photocopies d'écran de ces signalements parfaitement abusifs et faits dans le but de nuire, dans le but de nous faire taire. J'avertis par la présente Madame Nadège Allègre que si elle ne nous présente pas ses excuses publiques et si elle n'intervient pas auprès de Facebook pour reconnaître que ses dénonciations étaient infondées je ne manquerai pas de la poursuivre devant les Tribunaux. Il s'agit selon moi d'un acte très grave, atteinte à la liberté d'expression. D.Fleuriot

Dominique Fleuriot 11/02/19

Association de Défense des Victimes des Tutelles



La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme. Tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. ». Article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen


Madame Nadège Alegre, 

Copie Facebook France / et Madame Nicole Belloubet, Ministre de la Justice

Mise en demeure

Une fois de plus, vous avez fait un signalement abusif contre moi à Facebook , c'est la fois de trop Madame et je vous informe que j'ai décidé de porter plainte contre vous pour atteinte à la liberté d'expression.

Atteinte d'autant plus grave que je représente une association Loi 1901.

Je rappelle les faits.
Depuis quelques mois les personnes qui dénoncent les abus tutélaires sur les réseaux sociaux sont victimes de mesures d'intimidation destinées à les faire taire.

Celui qui a ouvert le bal , il y a quelques mois est un certain Thierry Brasseur qui nous a clairement menacés de porter plainte contre nous auprès du Procureur de la République d'Antibes, rien que ça.

Ensuite sont venus des signalements à Facebook contre nous alors que nos écrits ne contrevenaient en aucun cas aux standards de la communauté.

J'ai averti Facebook de ces agissements et prévenu Thierry Brasseur que j'en referrasis à mon avocat. Ce monsieur a alors immédiatement cessé ses agissements et, assez curieusement il a même fermé son compte facebook dans les minutes qui ont suivi...

Mais d'autres intimidateurs sont apparus, Michel Michel , Joël Eymard, Xavier Arnault en reprenant exactement les mêmes méthodes c'est à dire en nous menaçant de représailles si nous ne nous taisions pas et en faisant des signalements abusifs contre nous à Facebook alors que nos publications, que j'ai d'ailleurs enregistrées _ ne conntrevenaient en aucun cas aux critères de Facebook !
Nous étions donc privés de la possibilité de nous exprimer puis Facebook reconnaissait ses erreurs et nous présentait ses excuses.

Mais il est quand même extrêmement frustrant d'être sans arrêt victime de ces «  dénonciations «  qui rappellent singulièrement la triste période de l'Occupation.

Il y a une dizaine de jours Nadège Alegre a fait une demande pour rejoindre notre groupe .

Aux deux questions posées elle a répondu ceci


jecDemande Non aux curatelles janvier 2018
Demande faite : Il y a 49 minutes
  • Pourquoi souhaitez vous rejoindre ce groupe
    ma mère vient d'être mise sous tutelle
  • Que pensez vous pouvoir apporter à ce groupe ?
    Un témoignage pour faire évoluer les choses
J'étais persuadée que ces deux assertions étaient fausses,  depuis quelque temps les trolls tuteurs se succédaient et nous venions d' éradiquer Michel Etienne = alias Sylvie Bé. 
Il était évident qu'un autre troll n'allait pas tarder à apparaître sous un autre avatar.


Très rapidement Nadège Alegre s'est mise à nous parler sur un ton supérieur et autoritaire très désagréable.
Nous avons compris qu'il s'agissait une fois de plus d'un tuteur venu pour nous intimider et nous faire taire .
Nous lui avons alors dit qu'elle était selon nous un tuteur et elle nous a traites de menteurs.
En tapant son nom dans la barre google nous avons eu la confirmation qu'elle exerce bien des fonctions de tuteur à Nîmes et nous le lui avons dit.
Elle a alors comme recommencé ses dénonciations calomnieuses auprès de Facebook et plusieurs d'entre nous ont de nouveau été privés de parole .

J'ai bien évidemment les photocopies d'écran de ces signalements parfaitement abusifs et faits dans le but de nuire, dans le but de nous faire taire.

J'avertis par la présente Madame Nadège Alegre que si elle ne nous présente pas ses excuses publiques et si elle n'intervient pas auprès de Facebook pour reconnaître que ses dénonciations étaient infondées je ne manquerai pas de la poursuivre devant les Tribunaux.

Il s'agit selon moi d'un acte très grave, atteinte à la liberté d'expression.


PS    je rajoute ceci le 18 février 2019.    Je viens de recevoir ce matin  un coup de téléphone de Madame Nadège Alegre, mandataire judiciare à laquelle j'avais adressé la lettre ci dessus en RAR.

Madame Nadège Alegre m'explique que si elle est bien mandataire judiciaire à Nîmes elle n'est pas la propriétaire du profil Nadège Alegre Facebook et que ce n'est pas elle Nadège Alègre qui serait intervenue sur nos pages Facebook mais une autre Nadège Alègre qu'elle ne connaît pas.


Je précise donc que ce texte s'adresse à la personne dénommée Nadège Alègre qui  nous a interpellés sur Facebook , est venue faire sa propagande pro tutelle , nous a reproché de dénoncer les abus tutélaires sur Facebook et a fait des signalements abusifs contre nous , nous empêchant ainsi de nous exprimer sur ce média.


En tapant le nom de Nadège Alegre dans la barre de recherche google, nous sommes tombés sur Nadège Alegre  mandataire judiciaire à Nîmes  nous avons donc pensé qu'il s'agissait bien de la personne qui était intervenue sur nos pages FB.   

Cette dame  prétend qu'il ne s'agit pas d'elle, il s'agirait donc d'une coïncidence…