samedi 17 juillet 2021

C'est ignoble de priver une personne handicapée et sous tutelle de quelques joies de la vie

 


C'est particulièrement ignoble de priver une handicapée des quelques joies qui lui restent dans sa vie...


Voici l'histoire de Françoise, mise sous tutelle suite à sa sclérose en plaque et interdite par son curateur-de toute relation avec ses anciens amis et son compagnon depuis aujourd'hui près de sept ans Françoise étant empêchée de sortir depuis janvier 2015, isolée et clouée sur son fauteuil

roulant, comme dans un cercueil !


Jean et Françoise filaient le parfait amour depuis des années quand la maladie fit brutalement irruption dans leurs vies.


Ils avaient les mêmes centres d'intérêt : leur foi commune tous deux sont de fervents chrétiens, mais aussi les joies simples de la vie : la nature, les voyages, les concerts. Ils s'entendaient à merveille. Ayant dépassé la soixantaine, ils envisagent de protéger l'autre une fois que l'un d'eux aura disparu et souscrivent deux assurances-vie : le survivant sera le bénéficiaire.


Lorsqu'elles apprennent l'existence de cette assurance-vie les sœurs de Françoise, qui jusque là ne s'étaient jamais manifestées se mettent à accuser Jean de tous les maux : il aurait commis des détournements, il aurait été violent avec Françoise etc. le plus ridicule étant l’accusation de viols, impossibles en raison d’une sonde urinaire à demeure qui aurait déchiré l’urètre en étant enlevée !


Le curateur de Françoise prend des mesures draconiennes : Jean n'a plus le droit de voir Françoise, ni d'ailleurs de lui téléphoner ( le curateur a changé le n° de Françoise) , les amis de Françoise n'ont plus le droit de la visiter et les auxiliaires de vie menacent de faire intervenir la police si qui que ce soit se présente au domicile de l'amie de Jean.


Le curateur a chassé les anciennes auxiliaires de vie, pourtant très appréciées de Françoise pour les remplacer par une nouvelle équipe … chose étrange un ami du curateur a racheté la société dès juin 2015… et Françoise, si j'ai bien compris, rapporterait 15000 € !par mois , bénéficiant de la PCH 24heures sur 24 !


A la demande des sœurs et du curateur une enquête a été diligentée et Jean a été lavé des accusations qui pesaient contre lui, mais il est intéressant de noter que le Procureur n'a pas cru bon de poursuivre les sœurs ni le curateur pour dénonciation calomnieuse, ni examiné les

nombreux signalements dénonçant les maltraitances psychologiques et physiques subies par

Françoise, ainsi que les plaintes.



Jean a également réuni de très nombreux témoignages de leurs anciens amis communs et des anciennes auxiliaires de vie attestant tous que Jean s'est toujours comporté de façon aimante et respectueuse vis-à-vie de Françoise et que celle-ci a énormément souffert d'être brutalement séparée de lui le JPC reste inflexible . Le curateur reste en place et Françoise reste privée de tout contact avec ses amis et avec son compagnon.... en dépit de plusieurs grèves de la faim..


Ci-dessous les liens vers des articles de journaux relatifs à cette affaire ( La Voix du Nord et Mediapart, La Croix du Nord et Europe 1)


Pour conclure, je tiens à préciser deux choses :

1° Jean m'a fait parvenir une bonne cinquantaine de pièces à l'appui de ses dires .


2° Je suis particulièrement sensible à ce genre d'histoire pour avoir vécu une situation équivalente avec la tutrice de ma mère.


Lorsqu'un tuteur externe a été nommé pour ma mère celle-ci était dans une maison de retraite très éloignée de notre domicile . Ma mère a fait part à la tutrice de son souhait de changer de maison de retraite afin de se rapprocher de sa famille : refus formel du curateur sur pression du Directeur de la Maison de retraite de ma mère à qui ma mère rapportait environ 3.800€ par mois...

Le Directeur de la Maison de retraite voyant que j'appuyais la requête de ma mère m'a dès lors interdit l'accès à l'établissement au motif que «  la tutrice s'y opposait «  …. Inutile de dire que j'ai demandé à la tutrice de le confirmer cette interdiction par écrit et de m'en donner les raisons chose qu'elle n'a bien sûr jamais fait...






jeudi 13 mai 2021

Enfin unebonne nouvelle : la tutrice qui m'avait assignée se désiste de toutes ses demandes contre moi.

 

Une bonne nouvelle .


Il y a trois ans des tuteurs professionnels étaient venus sur nos groupes anti-abus tutélaires pour nous intimer l'ordre de cesser de parler de ce sujet plus que tabou : les détournements de biens de majeurs vulnérables dits «  protégés »..


Ils ont utilisé des méthodes particulièrement basses : menaces, dénonciations au Procureur de la République, faux signalements à Facebook pour faire fermer des comptes.


J'ai dénoncé ces agissements sur mon site Internet ce qui m'a valu d'être assignée en référé par une tutrice.


Le jugement a été rendu hier : La tutrice se désiste de toutes ses demandes contre moi.


C'est une excellente nouvelle et je pense qu'elle fera plaisir à toutes les personnes qui étaient sur le groupe en question et qui ont eu le courage de ne pas se laisser impressionner par cette mandataire judiciaire qui doit aujourd'hui bien se mordre les doigts.


vendredi 30 avril 2021

La tutelle familiale n'est pas toujours la meilleure solution

La tutelle familiale n'est pas forcément la solution idéale...


Contrairement à ce que racontent les anti-tutelles primaires, Britney Spears, parfaitement consciente de ses troubles psychologiques n'a jamais remis sa tutelle en question.


En revanche elle ne souhaite plus que sa « protection » reste confiée à son père mais à une tutrice professionnelle.


C'est bien la preuve que les abus tutélaires peuvent être le fait tant des tuteurs professionnels que des tuteurs familiaux. 

mercredi 3 mars 2021

Lettre ouverte au Directeur de l'Association Nationale des Associations Tutélaires Ange Finistrosa

 


L' Association A.D.V.T à Monsieur Finistrosa, Directeur de la Fédération Nationale des Associations Tutélaires

En tant que Président de la Fédération Nationale des Associations Tutélaires vous intervenez parfois dans des émissions radio ou tv consacrées aux abus tutélaires pour minimiser ceux-ci en prétendant qu'ils sont minoritaires et que majoritairement les mesures se passent bien...

ça me fait doucement rigoler :

Nous sommes un certain nombre de victimes de ces abus à utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître et dénoncer ces abus.

Et notre action semble déranger : Nous avons subi , pendant plus d'une année des « attaques en règle » de la part de trolls qui n'ont pas hésité à venir sur nos pages Facebook pour nous menacer des pires représailles judiciaires si nous continuions à évoquer le sujet éminemment tabou des détournements de biens de vulnérables par des tuteurs pourtant assermentés et payés pour protéger ces vulnérables.

Assez étrangement ces trolls/tuteurs venaient tous de Nîmes, Alèset Uzès.

J'ai des copies d'écran des profils de ces trolls avec mention de ces villes et d'études «  à la Fac de Droit »

J'ai les copies d'écran des menaces que nous ont adressées ces trolls.

J'ai les témoignages des personnes qui ont été menacées et dont les comptes Facebook ont été supprimés suite à des signalements abusifs de ces trolls.

Je précise que j'ai moi-même fait l'objet d'une assignation en référé devant le Tribunal de Nanterre pour avoir eu l'audace de demander à un de ces trolls de cesser ses agissements honteux.

Les personnes victimes de ces attaques et moi-même avons écrit au Procureur de la République de Nîmes en joignant toutes les preuves possibles et imaginables à notre courrier.

Je vous ai également écrit à vous, Ange Finistrosa, Directeur de la FNAT et noté que l'adresse de la FNAT est à Caveirac soit à quelques kilomètres de Nîmes...



lundi 22 février 2021

There are two types of people in this world predators and preys . Ne ratez pas I care a lot sur Netflix

 

There are two types of people in this world predators and preys


extrait de ' I care a lot ' « le » film dont tout le monde parle sur les excès de la tutelle dans le système américain est disponible dès aujourd'hui sur NETFLIX.


A ne rater sous aucun prétexte.


C'est l'histoire d'une tutrice américaine spécialisée dans les gens âgés et riches et qui mène une vie de luxe à leurs dépens …

Ce film dont tout le monde parle est disponible dès aujourd’hui sur Netflix (parismatch.be)

dimanche 21 février 2021

Courriel au député Patrick Hetzel concernant les agissements mafieux de certains tuteurs du Sud de la France

 

Courriel d'A.D.V.T au député Patrick Hetzel concernant les agissements mafieux de certains tuteurs

Monsieur le Député,


J'espère que vous allez bien.


Je vous avais contacté, en 2017 pour vous entretenir de la dégradation du système des tutelles et vous faire part de la création de l'Association A.D.V.T qui, comme vous le savez sans doute a déjà acquis une certaine notoriété en raison probablement des très nombreuses démarches que j'entreprends, hélas un peu en vain car les choses non seulement ne s'améliorent pas mais elles ont même tendance à empirer... Et ce n'est pas la très médiocre réforme de mars 2019 qui pourrait inciter à l'optimisme.

Quant à moi, j'ai voulu médiatiser les abus tutélaires en en parlant sur Internet ce qui me vaut, depuis quatre ans d'être traînée devant les Tribunaux.

J'en suis à mon quatrième procès …

Le dernier en date ( audience le 17 mars 2021 au Tribunal de Nanterre) est symptomatique du caractère de plus en plus mafieux des agissements de certains tuteurs.

En 2018 et 2019 les personnes qui relayaient sur Internet des articles de journaux relatant des détournements de biens de protégés par des tuteurs, ont été victimes d'attaques de la part d'un véritable «  gang de tuteurs » venant tous de la région de Nîmes qui sont venus nous intimider sur nos pages Facebook consacrées aux abus tutélaires et ont fait de faux signalements à Facebook dans le but de nous faire taire en faisant fermer nos comptes.

La Presse s'est faite récemment l'écho de tels procédés qui sont tout simplement inacceptables en démocratie car contraires à la liberté d'expression qui me semble de plus en plus en danger dans ce pays.

J'ai cité le nom d'un de ces tuteurs trolls sur mon site Internet ce qui me vaut d'être attaquée en référé.

Après avoir bien observé ce système depuis plus de trois ans maintenant je suis absolument convaincue que l'État non seulement ne fait rien pour mettre un terme à ces spoliations de vulnérables par ceux là mêmes qui sont censés les protéger. .. Je ne suis pas la seule à faire ce triste constat.

Je vous prie de trouver ci-joint en PJ 1° Une liste impressionnante d'articles de journaux relatifs aux détournements en question et 2° Le courrier que j'adresse à Madame Bénédicte Rivet, Vice Présidente du Tribunal de Paris et ancienne Juge des tutelles ( copie au Ministre de la Justice)

En vous remerciant de m'avoir lue.

Respectueusement.

vendredi 12 février 2021

Ne pas confondre tuteur escroc et tuteur malhonnête , il y a une nuance

 

Malhonnêteté



Il y a des tuteurs escrocs et il y en a des malhonnêtes.

C'est la même chose mais à des degrés différents. Je m'explique le tuteur escroc c'est celui qui agit comme un burin, qui dans sa cupidité bestiale détourne des centaines de milliers d'euros et finit par se faire choper.

Le tuteur malhonnête, lui, est plus malin, il agit plus «  finement » par petites touches, cent euros par ci, cent euros par là , petites sommes plus petites sommes mais chacun sait que les petites ruisseaux finissent par faire de grandes rivières. Ces magouilles sont terriblement difficiles à déceler par le greffier en chef, qui, de toutes façons et comme tout le monde le sait vérifient les comptes une fois sur mille.