lundi 24 avril 2017

Manifestation anti tutelles mafieuses

Bonjour,  Un grand merci à ceux qui sont venus hier à la manifestation anti tutelles mafieuses,  Rosy, Morgane, Nicole, Alain , Marie, Eliane, etc.
Un grand merci au journaliste de France 5  qui était avec nous, caméra au poing.
Il semble que journalistes et médias commencent enfin à s'intéresser aux tutelles ce qui est nouveau et bien sûr très encourageant.
Et à tous nos amis de province qui n'ont pu nous rejoindre à cause de l'éloignement  mais nous ont envoyé des mails pour dire qu'ils étaient avec nous par la pensée.
Je suis persuadée que ces micro manifestations porteront leurs fruits et nous recommencerons.
Je ferai un compte rendu de la manifestation sur mon blog http://lamafiadestutelles.blogspot.com dans les prochains jours.

dimanche 23 avril 2017

L 'ETAT peut être condamné



Signalements de détournements au juge des tutelles et absence de réaction : l’Etat peut être condamné



http://lacan-avocat.com/signalements-detournements-au-juge-tutelles-absence-reaction-letat-etre-condamne/?relatedposts_hit=1&relatedposts_origin=394&relatedposts_position=1#.WPXjO2ewepo

L’article 511 du Code civil prévoit que le greffier en chef vérifie chaque année les comptes des majeurs protégés et des mineurs.

En réalité, il est impossible au vu du nombre de personnes protégées et du peu de greffiers de vérifier chaque année les comptes de gestion qui doivent être établis par les tuteurs, curateurs et administrateurs légaux, ce qui permet malheureusement des abus, malgré l’envoi de signalements qui devraient pourtant permettre au juge des tutelles et greffier de cibler les comptes à vérifier.

La déconvenue est parfois grande lors de la levée de la mesure (âge de la majorité, mainlevée, décès de la personne protégée) lorsque l’ampleur des détournements est découverte.

Bien évidemment, l’ancien tuteur ou curateur peut être insolvable et se pose alors la question du recouvrement des fonds détournés.

Savez-vous que dans cette hypothèse le juge des tutelles engage la responsabilité de l’Etat qui peut être condamné?

La Cour de cassation dans un arrêt consultable ici :(1ère civ, 3 juillet 1996, n° de pourvoi: 94-14272) avait confirmé la condamnation de l’Etat en énonçant « le juge des tutelles exerce une surveillance générale sur les tutelles de son ressort et doit, à ce titre, veiller à la bonne gestion des biens des mineurs »

Les condamnations restent relativement rares mais on trouve plusieurs arrêts confirmant que la responsabilité de l’Etat peut être engagée s’il y a défaillance du juge des tutelles.

Citons deux exemples récents : (Cour d’appel de Limoges Chambre civile , 25 Janvier 2011)

Une adolescente perd sa mère, la succession de la mère s’ouvre.

La mineure est placée sous tutelle avec constitution d’un conseil de famille.

Le greffe du juge des tutelles sollicite une fois, trois ans après l’ouverture de la tutelle, auprès de la tutrice, les comptes : la tutrice ne répond pas.

La tante de l’enfant prend l’initiative avec la mineure, quatre ans après l’ouverture de la tutelle, d’écrire au juge des tutelles quelques jours avant sa majorité pour se renseigner sur le sort des sommes qui lui étaient destinées.

Le juge des tutelles ne répond pas ; l’enfant devenu majeur met en demeure son ancienne tutrice de lui restituer sa rente d’orphelin ainsi que la capital décès perçus, ce qui est sans effet.

L’enfant assigne alors l’ex-tutrice et l’Etat pris en la personne de l’Agent judiciaire du Trésor pour « absence de surveillance » du juge des tutelles.

La tutrice est condamnée pour avoir détourné les fonds de sa filleule.

L’Etat est condamné solidairement avec la motivation suivante :

« L’absence de surveillance du juge des tutelles a permis une dilapidation des fonds par Madame X alors que le juge des tutelles exerce une surveillance générale sur les tutelles de son ressort et doit s’assurer de la remise des comptes annuels de gestion après leur examen par le subrogé tuteur.

En l’espèce, la juridiction des tutelles de X n’a en aucune manière tenté de contraindre la tutrice à justifier de la gestion des fonds de la mineure alors que la tante de l’enfant a alerté, par de multiples courriers, le juge des tutelles de ses inquiétudes quant à la gestion faite par la tutrice.

Malgré l’accomplissement de toutes les diligences nécessaires par la tante de l’enfant, le juge des tutelles n’a pas su apporter une réponse adaptée à la situation.«

2ème cas : il s’agissait cette fois-ci d’un majeur protégé qui avait été dépouillé par sa curatrice. ( Cour d’appel de Rouen, 1ère Chambre civile, 12 Octobre 2011) .

L’Etat est condamné au vu de la motivation suivante: « Que précisément, l’article 395 ancien du code civil, applicable à l’espèce, énonce que le juge des tutelles exerce une surveillance générale sur les administrations légales et les tutelles de son ressort, qu’il peut convoquer les administrateurs légaux, tuteurs et autres organes tutélaires, leur réclamer des éclaircissements, leur adresser des observations, prononcer contre eux des injonctions et qu’il peut condamner à l’amende prévue au code de procédure civile, ceux qui, sans excuse légitime, n’auront pas déféré à ses injonctions;«

On peut rappeler que le juge des tutelles a le pouvoir d’infliger une amende civile, en vertu de l’article 1216, d’un montant maximale de 3.000€ à toute personne qui ne répond pas à ses convocations et qui ne présente pas ses comptes.Il vous semble qu’une personne proche de vous, sous mesure de protection, est victime de détournements? Il existe des moyens pour réagir!

samedi 22 avril 2017

Les Avocats tutelle




Laure Guérande 21 avril 2017
Collectif SOS Victimes des tutelles 06 89 69 91 51
Laure92700@gmail.com


Lettre ouverte à Mesdames et Messieurs les avocats " tutelle ".


Les avocats savent pertinemment ce qu'il en est de ce système scandaleux et absolument indigne d'un pays qui se prétend civilisé car ce sont des vulnérables et des faibles qui se font ainsi spolier... C'est à vomir.
On se rend vite compte que très peu d'avocats s'aventurent ans ce domaine. Comme me l'a dit l'un d'eux en ' off' : "ça ne nous intéresse pas, il n'y a pas d'argent chez les tutelles"
Le protégé ou dit " protégé " va alors se rapprocher d'un avocat " tutelle ". Ceux-ci sont peu nombreux et se partagent le monde.
Mais on se rend très vite compte, si l'on n'est pas débile, que ces avocats " tutelle " sont en fait pro-tutelle et que certains d'entre eux forment d'ailleurs les tuteurs.. Et il y a beaucoup plus d'argent à se faire côté tuteur que côté protégé.
La plupart des " protégés " sont déçus par les avocats " tutelles ". Les résultats ne sont pas au rendez-vous... Dans le domaine des demande de main levée, l'avocat n'obtient souvent pas gain de cause. Et lors de l'audience chez le juge, il s'exprime très peu et ne tient pas tête au Juge. Ensuite il explique à son client qu s'il a perdu c'est de sa faute, le client s'est mal comporté lors de l'audience : il a trop ou pas assez parlé. S'il a perdu c'est de sa faute et pas de celle de l'avocat...
L'avocat " tutelle " a une peur bleue du Juge des tutelles , il ne veut pas l'affronter. un jour je suis venue chez l'avocat des comptes de gestion du tuteur bourrés d'erreurs et d'anomalies et j'ai demandé à mon avocat de transmettre mes doléances au Juge.
Réponse de mon avocat : Ne comptez pas sur moi pour affronter le Juge.
Autre exemple j'ai appris que le tuteur et le Juge des tutelles ont mis une somme importante sur une assurance vie de ma mère sous tutelle. Double danger: 1° Après 70 ans le fisc taxe trs très lourdement ces primes excessives... Le Juge agit ainsi dans l'intérêt de l'Etat et non dans celui du ' protégé'. 2° Ma mère est Alzheimer et le Juge PEUT DESIGNER QUI IL VEUT COMME BENEFICIAIRE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et donc possibilité pour le Juge de détourner totalement un patrimoine ! Je le dis à l'avocat " tutelle " qui me répond nonchalamment :
- Et alors ? Le Juge a le droit d'agir ainsi. C'est comme ça....
Ces quelques exemples, mais il y en a des milliers d'autres prouvent que les ' avocats tutelles ' sont parfaitement au courant des agissements honteux et inqualifiables des acteurs de la tutelle : tuteurs, juges, greffiers qui peuvent opérer des véritables razzias sur les patrimoines de leurs protégés en toute impunité..
Les avocats savent pertinemment ce qu'il en est de ce système scandaleux et absolument indigne d'un pays qui se prétend civilisé car ce sont des vulnérables et des faibles qui se font ainsi spolier... C'est à vomir.
Jamais depuis que ce sinistre système de la tutelle a été mis en place, sous Vichy rappelons le, jamais aucun avocat ne s'est levé pour les absurdités et les atrocités de ce système.
Ce sinistre système tutélaire me fait penser à la sombre période de l'Occupation : Les biens des juifs étaient spoliés par les nazis. Aujourd'hui les biens des petits vieux qui ont des économies sont spoliés par l’État français.
Nous, les victimes de ce système monstrueux qui broie et détruit tant de vies nous disons bien en face à tous ceux qui savent et gardent le silence " SE TAIRE C'EST ÊTRE COMPLICE "
Toute mise sous tutelle imposée de force à quelqu'un qui n'en veut pas, et pour des raisons généralement bassement financière, est perçue par nous comme UN CRIME CONTRE L’HUMANITÉ.
Je le répète avec force SE TAIRE C'EST ÊTRE COMPLICE !

L'UNION FAIT LA FORCE !



Je pense sincèrement que les choses peuvent changer et s'améliorer dans le domaine des tutelles si nous nous groupons tous et si nous nous mobilisons pour faire cesser ce scandale. En effet avant aucun homme politique ne s'intéressait aux maltraitances animales etc. Or, grâce aux actions des militants certains hommes politiques ont inscrit cette question à leur programme, c'est une bonne chose.
De même c'était l'Omerta totale sur le RSI ( régime social des indépendants qui a conduit tant de travailleurs indépendants à la ruine et au suicide) et dont aucun homme politique ni aucun média ne parlait. ET bien les victimes du RSI se sont beaucoup bougées cette année et des candidats à la Présidence en ont parlé pour la première fois dans leur programme...
Donc j'ai la conviction que si nous nous mobilisons dans le domaine des tutelles les choses peuvent changer. N'écoutez surtout pas ceux qui vous disent ' ils sont les plus forts, il n'y a rien à faire. ' On a pas le droit de dire ça !

vendredi 21 avril 2017

Manif anti corruption judiciaire le 24 avril







Manifestation lundi 24 avril 2017 contre La Corruption judiciaire

13H30 devant le Tribunal d’instance de Saint-Maur des Fossés pour dénoncer les connivences tuteurs/juges des tutelles

Manifestation organisée par le Collectif anti-corruption judiciaire TUTELLES 06 89 69 91 51

mercredi 19 avril 2017

Voilà comment un tuteur détoune un héritage

 Il y a un moyen très facile pour un tuteur de détourner un héritage , je vous explique comment dans cette video


Courrier aux Candidats au sujet des tutelles



Courrier de Sonia, adhérente de SOS Victimes des tutelles ( 06 89 69 91 51) qu'elle envoie aux candidats,
Je recommande à toutes les personnes choquées par ce scandale d'envoyer eux aussi ce courrier aux candidats, plus ils recevront de courrier dénonçant ce scandale mieux ce sera.

"A quand la fin du scandale des tutelles?"
Le système de la tutelle est indigne de la justice française et contraire aux droits de l'homme.
C'est une grave atteinte à la liberté de l'être humain.

La mise sous tutelle par un mandataire judiciaire MJPM ou une association est la plupart du temps un désastre.

Il suffit d'un malaise pour une personne âgée vivant seule, ou de l'avidité d'une jeune épouse pour le patrimoine de son mari vieillissant en perte de repères, des conflits familiaux...et c'est l'engrenage de la tutelle par un MJPM.

Un mandataire judiciaire est nommé, profitant de la faiblesse de son soit disant protégé jusqu'à le spolier, le priver de tous ces biens, le priver de son identité, balayer son histoire, sa vie, l'isoler dans une maison de retraite... Et détruire toute une famille.

Les enfants du majeur protégé sont ignorés, déshérités. Les comptes de gestion sont opaques et aberrants mais toute réclamation reste sans réponse. Les juges des tutelles ne répondent même pas aux avocats et laissent faire des tuteurs malveillants.

Est ce imaginable dans une démocratie?
Pourquoi les juges étouffent-ils les dérives des tuteurs?

Il est urgent de faire des contrôles drastiques de ces mandataires judiciaires censės protéger le majeur et ses biens, mais qui agissent à l'encontre totale de l'intérêt de leur "protégé".

Manifestation le 24 avril à 12H15 anti corruption tutelle



Lundi 24 avril : Manifestation anti-corruption judiciaire pour protester contre la mafia des tutelles . Lieu Saint Maur des Fossés.
Lundi 24 avril 2017 . Début de la manifestation à 12H15, devant la Maison de retraite Résidence de l'Orme, 8, rue Vassal. Saint-Maur des Fossés ( accès RER parc Saint-Maur, puis bus 107 arrêt Vassal ou Bourbaki). Si vous venez en voiture on peut se garer facilement et gratuitement.
Dénonciation des maltraitances subies par les " vulnérables " et des connivences entre les Maisons de retraite et les tuteurs malveillants.
Remise de nos doléances à la Direction de la Maison de retraite, distribution de tracts etc.
Ensuite nous prenons le bus 107 pour rejoindre Le Tribunal d'instance de Saint-Maur des Fossés. Là, nous interpellons Le Juge des tutelles et lui demandons d'arrêter de couvrir les tuteurs véreux et incompétents.
Discours pour dénoncer les maltraitances des " protégés " de la part des tuteurs.
Nous exigeons que les tuteurs cessent de traiter les ' protégés' comme des sous-hommes et de les traiter avec mépris.
Nous exigeons que les tuteurs cessent de voler leurs protégés et que les Juges de tutelle cessent de fermer les yeux sur les exactions des tuteurs.
Nous exigeons que les tuteurs communiquent et rendent des comptes aux proches de leurs protégés.
A l'heure actuelle les vulnérables sont " chosifiés " par leurs tuteurs et leurs proches " néantisés ".
Nous exigeons qu'il soit mis un terme à la pratique stalinienne de mettre ou de maintenir une personne sous tutelle contre sa volonté et uniquement pour protéger certains intérêts financiers.
En un mot cette manifestation a pour but de dénoncer la corruption judiciaire dans le domaine des tutelles, et la CORRUPTION JUDICIAIRE D'UNE MANIÈRE GÉNÉRALE.
Donc si vous êtes sensible à la corruption générale n'hésitez pas à venir nous rejoindre
lundi 24 avril à 12H15. 8, rue Vassal à Saint-Maur des Fossés.
Pour tout renseignement : Collectif SOS VICTIMES DES TUTELLES 06 89 69 91 51

mardi 18 avril 2017

LA TUTELLE C'EST LE VOL

LA TUTELLE C'EST LE VOL !!!
Posté par Manoir23
C'est vraiment horrible , pire que ce que je pensais.
La mise sous tutelle signifie la fin de l'humanité d'une personne , fini le droit de vote , fini la possession de ses biens , fini les décisions sur sa propre vie. Ça ressemble fort a un esclavage d'un nouveau type.
En plus , on peut mettre quelqu'un sous tutelle alors qu'il ne le veut pas!!! C'est une très grave atteinte à la dignité humaine.
J'ai lu ici que la tutelle protégeait , ce qui est faux. Des milliers de personnes se font piller par leurs tuteurs trop heureux de pouvoir faire leur business tranquillement au sein d'institut spécialisé dans ce genre de racket. Personnellement je m'opposerais toujours à la décision de justice si un jour je devais être mis sous tutelle. Opposition farouche , y compris physique ou armé.
D'une certaine façon , mieux vaut être arnaqué par une défaillance qu'on a soit même plutôt que par cette infâme justice.
qui entoure les tutelles et curatelles est préjudiciable. Je l'ai constaté. Comment mon amie, handicapée, a-t-elle pu toucher le maigre héritage de sa mère, quatre ans après le décès de celle-ci, amputé d'une assurance vie ?La négligence (ou pire?) ne sera pas sanctionnée. Pourquoi?
Sans moi elle n'aurait jamais rien réclamé. Personne n'a de droit de regard que le tuteur qui n'est jamais contrôlé par quiconque...




L'opacité

ENCORE UN TUTEUR ESCROC !

ENCORE UN TUTEUR  ESCROC !!


https://www.objectifgard.com/2014/11/29/nimes-mandataire-judiciaire-detourne-pres-100-000-euros/

lundi 17 avril 2017

Placements abusifs en maison de retraite


  Témoignage de SONIA, adhérente de SOS VICTIMES DES TUTELLES  sur les Placements abusifs en maison de retraite

En plus des placements abusifs sous tutelle, il y a aussi les placements abusifs en maison de retraite.
Ça fait moins de travail pour les tuteurs!! Ils ont leurs adresses  et pour peu qu'il y ait un enjeu financier, le majeur peut se retrouver n'importe où. Le tuteur n'y mettra pas les pieds, mais ce n'est pas aux proches de choisir!
Cet isolement forcé tue!
C'est dans une maison de retraite qu'on apprend à "faire dans sa couche", et une couche XXXL pour limiter les changes! Déclin assuré! Perte de sa dignité, Perte de la marche, Perte de la parole, et de toute l'autonomie restante...

Concernant mon père, il a été placé précocement sous tutelle à la demande de sa 2eme épouse qui a noirci le tableau.
Un fiscaliste lui aurait conseillé de mettre son mari sous tutelle car il avait oublié de payer des impôts aux États Unis et que cela éviterait de payer une amende.  Absurde car elle n'a pas déclaré la tutelle aux États Unis pour pouvoir utiliser son compte commun!!

Persuadée d'obtenir la tutelle, avant même d'avoir la décision, la 2ème épouse de mon père a abandonné son mari contre son gré bien-sûr dans un Ehpad, privé du jour au lendemain de son argent, de ses papiers d'identité, de ses cartes bancaires,
de son iPhone ( qu'il savait encore utiliser), et surtout des clés de son propre appartement dont il est seul propriétaire. Un choc qui lui a fait perdre ses repères! Ce comportement abusif vaudra à l'épouse de ne pas avoir la tutelle, mais La MJPM nommée ne fera guère mieux.
Après des séjours forcés en maison de retraite au gré des vacances de l'épouse, la MJPM a laissé se  prolonger des séjours à l'hôpital aux frais de la sécurité sociale malgré une ordonnance de retour à domicile.

La MJPM privilégiant le train de vie de l'épouse qui veut rester tranquille dans le grand appartement parisien de son mari,  ne trouve pas l'argent nécessaire pour placer son protégé dans une maison de retraite â moins de 100 km de son domicile .
C'est ainsi qu'un homme aisé, apparemment bien entouré, doit finir ses jours désœuvré dans un hôpital long séjour pour le bien être d'une épouse avide de son patrimoine.

 L'hôpital long séjour pour personnes âgées, ça veut dire pénurie de personnel, escarres, pneumopathie, occlusion intestinale, inactivité, les muscles et le cerveau qui fonden

VIVR'AG à Saint-Maur-Des Fossés



Madame Evelyne Bouffaut, directrice de VIVR'AG




Madame Bouffaut, directrice de Vivr'ag à Saint Maur des Fossés

>

> Désolée de vous importuner mais vous semblez assez proche e Sylvie Walter , mandataire judiciaire à Ormoy, puisque vous m'avez avertie, publiquement sur Facebook que cette personne allait déposer une plainte contre moi alors que je n'en étais même pas moi-même avertie.

>

> Cette dame n'ayant absolument jamais daigné répondre aux nombreux courriers que j e lui ai adressés depuis 4 ans, auriez vous l'extrême amabilité de lui faire passer le message suivant :

> Elle s'est permis, avec le Juge des tutelles de placer une somme d'argent importante de ma mère sur une assurance vie !!!! Comment se fait il que Madame Walter n'ait pas cru utile de nous informer mon frère et moi même de ce placement alors qu'étant les héritiers nous sommes directement concernés .

>

> D'autre part qui ignore que le fisc taxe ce genre de placement à plus de 20/° . Comment une personne chargée et payée pour ' protéger ma mère ' peut elle faire un placement aussi avantageux pour le fisc et désavantageux pour les héritiers. ??????

>

> La seule explication serait que, ma mère étant alzheimer, la tutrice et le Juge se soient crus autorisés à désigner un bénéficiaire de leur choix ... Ma mère en effet est totalement alzheimer... La tutrice et le Juge ont donc la possibilité de désigner un bénéficiare de leur choix...

>

> Je comprends pourquoi vous avez envoyé, c'est vous même qui le l'avez confirmé dans un mail, un signalement négatif et calomnieux contre moi au Procureur de la République...

>

> Moi que vous ne connaissiez ni d'Eve ni d'Adam ... mais il est évident que quand une personne alzheimer est placée sous la ' protection d'une tutrice extérieure ' les enfants peuvent être facilement neutralisés au profit d'étrangers qui gravitent autour de la personne... étrangers qui sous prétexte de ' protéger ' la personne se rétribuent très largement par des procédés parfois un peu ' limite '...

Qui ignore que la tutelle d'une personne âgée, surtout alzheimer est un excellent moyen pour s'approprier ses biens ... Ma mère a déjà rapporté près de 400.000€ à Madame Saleh, et beaucoup d'argent à tous les avocats, Caylar, Gottvalles, et tant d'autres qui peuvent remercier Madame Walter de ses largesses.... Prendre dans les poches d'une vieille femme alzheimer pour se payer ses frais d'avocats c'est bien commode hein ???

>

> Bref Madame Bouffaut puisque vous semblez si bien connaître Madame Walter et être si bien informée ( vous êtes au courant du procès avant que je ne le sois moi même c'est quand même extraordinaire ) peut être savez vous qui est l'heureux bénéficiaire de cette assurance vie ????

>

> Je suis certaine que cette personne sera très reconnaissante à Madame Walter d'avoir ' désherité les enfants de sa protégée ' à son profit...

>

> L'assurance vie est un moyen idéal pour détourner les héritages... Je n'accuse pas Madame Walter d'avoir agi ainsi puisque je n'en ai pas encore les preuves mais je reconnais que j'ai un très très très gros soupçon.

>

> Donc si vous pouviez toucher deux mots de cette histoire d'assurance vie à Sylvie Walter je vous en serais très reconnaissante.

>

SOUS LA BOTTE NAZIE DES TUTELLES



Sous la botte nazie des tutelles

samedi 15 avril 2017

LETTRE A Emmanuel Macron




Courrier d'une adhérente, Sonia, du Collectif à Emmanuel Macron sur le sujet des tutelles

Monsieur le Candidat à la Présidence,
La protection de nos aînés devenus vulnérables
Vous, qui étiez tant attaché à votre grand mère, vous avez sûrement du respect pour nos aînés.
Vous comprendrez qu'il est profondément injuste que des personnes vieillissantes, ayant travaillé toute leur vie après une longue et belle carrière, ayant même acquis un beau patrimoine, se retrouvent privés de tous leurs biens, parce qu'elles sont jugées incapables d'exprimer clairement leurs volontés.
C'est la réalité de notre système de tutelle où les juges ferment les yeux face aux graves dérives de tuteurs malveillants.
Arracher une personne âgée de son domicile, la placer contre son gré dans une maison de retraite, l'isoler loin de ses proches sont des actes d'une extrême violence et précipitent le déclin de la personne protégée.
Pour peu qu'il y ait un conflit familial, le tuteur peut alors agir à son gré pour ses propres intérêts, ignorant totalement les souffrances de son protégé et peut le spolier en toute impunité.
Ces abus sont intolérables. Tuteurs, juges, directeurs de maisons de retraite... et souvent même médecins de la liste du procureur sont affreusement complices.
Il est urgent de mettre fin à cette maltraitance organisée. Ce combat pour défendre ces personnes vulnérables est une priorité. Que ferez vous?
J'aime mon père que j'ai tant admiré. Il a le droit de vivre dignement. C'est un être humain.
Merci pour votre soutien à nos aînés.

Une tutrice SATANIQUE !









SYLVIE DROUAUD WALTER

Vous avez osé déposer une plainte contre moi pour dénonciation calomnieuse !

Je jure sur l’honneur que tous les faits que j’ai rapportés contre vous et votre monstrueuse et kafkaïenne tutelle est la vérité absolue.

J’ai bien évidemment toutes les preuves de ce que j’avance.
Je ne reviens pas ici sur tout ce que je vous reproche mais uniquement sur votre attitude particulièrement abjecte et ignoble lorsque pendant 8 mois vous avez refusé de me permettre de toucher le reliquat de la succession de mon père, somme qui m’aurait permis de payer le séjour en clinique dont mon fils avait besoin.

Pendant ces 8 mois je vous ai adressé 8 LRAR soit un par mois.

Souhaitiez-vous , en espérant que je me lasse, garder cet argent pour vous ou simplement me nuire à travers mon fils pour bien me faire sentir de façon immonde et perverse votre petit pouvoir de mandataire judiciaire « au-dessus des lois « ? Toujours est-il que le 17 novembre, il y a eu cette tentative de suicide de mon fils. Tentative authentifiée par les pompiers et bien sûr l’hôpital.

Or Madame Drouaud Walter :

Article 223-13 : Le fait de provoquer au suicide d'autrui est puni de trois ans d'emprisonnement et de 45000 euros d'amende lorsque la provocation a été suivie du suicide ou d'une tentative de suicide.

C’est en vain Madame Sylvie DROUAUD Walter que vous tentez de me faire taire avec vos mises en demeure de me faire fermer mon site, vos plaintes contre moi pour dénonciation calomnieuse etc.

N’oubliez pas que j’ai évidemment les LRAR que je vous ai envoyées pendant 8 mois et auxquelles vous n’avez jamais répondu.

Allez-y, portez de nouveau plainte contre moi ! Moi je dis que par deux fois, en 2014 et en 2016 vous avez sciemment mis en danger la vie de mon fils et que vous êtes extrêmement dangereuse.

Dans votre plainte contre moi, vous chialez sur votre sort et expliquez que vous avez dû voir votre médecin, à cause de mon blog, et qu’il vous a prescrit des calmants. OH ! Pauvre chérie !

Tant que je vivrai et quelques soient les risques que j’encours je ne cesserai de témoigner contre vous.

Je ne veux pas que d’autres vivent ce que vous avez fait subir à mon fils.

Allez Madame Walter, prenez bien vos calmants… Une bonne tisane et au lit.

DIABOLIQUES TUTELLES







C’est le week-end de Pâques et je ne veux pas plomber l’ambiance mais je vais vous dire quelque chose de grave et d’important. Ce que je vais vous dire nous concerne tous et c’est grave .

Plus je travaille sur la question des tutelles plus je me dis qu’il y a quelque chose e fou et de diabolique derrière tout ça !

Hier je suis allée au local d’un député et j’ai demandé un RV.

La secrétaire m’a demandé ‘ à quel sujet ? ‘ J’ai répondu les tutelles.

Son visage s’est fermé et elle m’a dit textuellement :

« Il ne faut pas parler des tutelles. D’ailleurs il y a eu la réforme de 2007. La discussion est close. »

J’ai insisté et elle est devenue très agressive, elle me regardait avec haine, il y avait quelque chose d’anormal dans son attitude, quelque chose d’effrayant.

Je lui ai dit ‘ Mais enfin, certains vivent un enfer, il faut que ça se sache ! il faut arrêter le massacre !

Elle m’a répondu ‘ il faut en parler chez le Juge et pas ailleurs vous comprenez, pas ailleurs !

Je trouve la réaction de cette dame très inquiétante… ça me fait peur.

Les tutelles, vous le savez tous c’est le monde à l’envers, l’inversion totale : des tuteurs qui volent leurs protégés, qui leurs mettent sans arrêt des bâtons dans les roues au lieu de les aider et qui sont couverts par les Juges de tutelle et les Procureurs.

Des hommes politiques qui « savent « mais ne veulent rien changer…

Des lanceurs d’alerte qui essayent de dénoncer le système et subissent des représailles fascistes : fermeture des sites qui dénoncent le système, convocations à la police, procès… pour soi –disant dénonciation calomnieuse « alors qu’on dit la pure vérité.

J’en viens à penser qu’il y a quelque chose de démoniaque dans ce système des tutelles. Il ne s’agit ni plus ni moins que de prendre le pouvoir sur des personnes démunies.

Ce qui se passe est extrêmement grave !




jeudi 13 avril 2017

Les Comtes de gestion : une foutaise

COmptes de gestion
Un exemple entre mille de l'absurdité, de la c.... de l'hyocrisie de ce système de merde qu'est la tutelle.
La tutrice remet chaque année ses comptes de gestion à la greffière qui est supposée les vérifier... si la comptabilité est trop complexe la greffière et le Juge nomment un expert qui va les vérifier ( et ce alors qu'il n'a pas forcément en sa possession tous les éléments)
Donc le " protégé" va payer trois fois pour le même service !!!! Il va payer la tutrice, + la greffière + l'expert !!!!!!! On se fout de la gueule de qui là ??????????????????????????????????,

La carte de la corruprion en France

La Corruption en France


 Cliquer sur le lien pour voir la carte de la corruption en France


http://redaction.actu.lemonde.fr/chronique-des-communs/article/2017/02/11/une-carte-collaborative-de-la-corruption-en-france_5078252_5049504.html?xtor=SEC-33280898

mercredi 12 avril 2017

Le couple infernal Juge des tutelles / tuteurs



NON NON ET NON AU COUPLE INFERNAL JUGE DES TUTELLES/ TUTEURS





Non aux sales magouilles entre le Juge des tutelles et le tuteur, magouilles qui se font au détriment des prétendus ' protégés '



Extrait du blog de la connectrice :



NON AU COUPLE INFERNAL JUGE DES TUTELLES / TUTEUR

Extrait du blog de la Connectrice. En 2 mots je résume ainsi cet article : Non aux sales et dégoûtantes magouilles entre le Juge et le tuteur. Magouilles qui se font bien entendu aur le dos et au détriment du "protégé "
Les inconséquences
Rappelons ici que la loi du 5 mars 2007 sur la protection des majeurs et toutes celles qui l’ont précédée résultent de bonnes intentions qui sont justifiées dans la plupart des cas.
Toute puissance des MJPM faute de contrôle par les ministères de tutelle
⦁ Des décisions majeures prises sans consultation du MP ou de la famille, l’éviction du majeur protégé de sa résidence principale pour la vendre ou la louer alors que la loi prévoit au contraire de la conserver. (rappelons que les gérontologues observent que le déracinement d’une personne âgée entraine sont décès dans un délai des 6 mois à un an qui suivent)
⦁ Une connivence de fait entre MJPM et les juges qui peinent à reconnaître les fautes ou carences des MJPM même en cas d’escroquerie patente.
⦁ Constitution de fait d’un réseau de bénéficiaires des mesures de protection choisis par le MJPM au détriment des majeurs protégés mais dans l’intérêt du MJPM (risque de prise d’intérêt)
⦁ Prise en charge par les MJPM de 17 à 50 dossiers ou plus pour cause de rentabilité d’où leur incapacité à réellement accompagner les MP
⦁ Ecran du MJPM entre le MP et la famille d’où une perte du lien familial au détriment du protégé.
⦁ .Faute de médiateur, le MJPM peut s’abriter derrières les dissensions familiales pour justifier décisions inappropriées
Toute puissance du juge
⦁ Désengagement du Parquet qui n’a pas pouvoir de contrôle sur les juges des tutelles. Le juge se contente de juger en suivant les protocoles et après lui, le déluge …
⦁ Les courriers de doléances adressés au Juge sont souvent transmis directement par celui-ci au MJPM pour attribution comme s’il faisant partie intégrante de leur service;
⦁ Il y a une tendance bien réelle des MJPM à diaboliser auprès des juges tout proche de majeurs protégés qui aurait des griefs à signaler au titre de l’Art. 477 du Code Civil ;
⦁ les MJPM et leurs délégués fréquentent de façon quasi permanente les antichambres des cabinets des juges, leurs contacts avec les secrétaires ou greffiers sont quasi quotidiens. La Justice des tutelles n’est pas une justice de terrain et la seule connaissance du monde des majeurs protégés qu’elle peut avoir est souvent celle que lui en donne ses dossiers et le MJPM.
Couple Juge/MJPM
⦁ Les courriers de doléances adressés au Juge sont souvent transmis directement par celui-ci au MJPM pour attribution comme s’il faisant partie intégrante de leur service;
⦁ Il y a une tendance bien réelle des MJPM à diaboliser auprès des juges tout proche de majeurs protégés qui aurait des griefs à signaler au titre de l’Art. 477 du Code Civil ;
⦁ les MJPM et leurs délégués fréquentent de façon quasi permanente les antichambres des cabinets des juges, leurs contacts avec les secrétaires ou greffiers sont quasi quotidiens. La Justice des tutelles n’est pas une justice de terrain et la seule connaissance du monde des majeurs protégés qu’elle peut avoir est souvent celle que lui en donne ses dossiers et le MJPM.
⦁ Le MJPM se met dans les « petits papiers » du juge et de son greffier pour obtenir des mandats, souvent le plus possible
⦁ Le juge se repose entièrement sur le MJPM refusant tout autre interlocuteur que ce soit le majeur protégé ou sa famille
https://laconnectrice.wordpress.com/2013/10/20/tutelles-et-curatelle-une-catastrophe-constat-et-temoignages/72-img_0433-2/

Lettre ouverte à Sylvie Walter

Lettre ouverte à Sylvie Walter, mandataire judiciaire à Ormoy 91

LETTRE OUVERTE A SYLVIE WALTER, mandataire judiciaire à Ormoy 91


Lorsque j'ai été convoquée au Commissariat de Police suite à votre plainte contre moi pour ' dénonciation calomnieuse ' contre vous, le gardien de la paix m'a lue votre lettre et la première phrase m'a donné envoie de vomir.
" Le patrimoine de Madame X ( votre " protégée " ma mère) est de tant... ce qui peut susciter des convoitises...
Phrase pleine de sous entendus et d'une vulgarité et d'une abjection absolue. J'ai rencontré beaucoup de monde dans ma vie mais niveau perversité et monstruosité personne qui vous arrive à la cheville.
Jusqu'à votre arrivée c'est moi qui gérais les omptes de ma mère et jamais un seul centime n'a été détourné, jamais au grand jamais, ma mère qui haïssait les tuteurs extérieurs voulait que je sois sa tutrice donc laisser planer un doute sur mes intentions et mon honnêteté comme vous le faites est écoeurant au dernier degré.
Le patrimoine de ma mère a considérablement diminué depuis que vous êtes sa tutrice. Certes vous n'avez pas mis d'argent directement dans votre poche , ce serait vraiment trop gros et trop risqué.
D'ailleurs, contrairement aux fausses allégations de votre avocat je ne vous ai jamais accusée " d'enrichissement personnel " NON ! Vous agissez de manière bien plus feutrée et bien plus subtile.
Aisnis quand, en refusant de déposer la déclaration de succession dans les temps vous avez généré une procédure absurde et totalement inutile qui a fait ganger environ 30.000€ à Me Jean-François Caylar , ce même avocat qui comme par hasard vous a portée au pouvoir.
Et vous avez eu l'audace de faire payer vos propres frais d'avocats par ma mère !!!! ça c'est honteux. D'autant plus que vous avez choisi un avocat, tout simplement 5 fois plus cher que le mien !!! Et en plus cet avocat a eu le culot de faire payer à ma mère une expertise d'incendie faite par votre ami Mr Guez, alors que notre propre compagnie d'assurance avait déjà payé cette expertise et que vous le saviez parfaitement. Mon ex avocat Me Termeau vous en avait informée.
Et furieuse de voir que votre expert à vous, dont les prétentions étaient surévaluées avait été refusées par notre assureur vous vous êtes vengée en refusant de communiquer à notre assureur les documents qu'il vous demandait. Là encore il a fallu que je me ruine en avocats pour vous forcer à envoyer ces documents sans lesquels ma mère n'aurait jamais touché les indemnités
Car non seulement vous ne faites pas le job Madame mais en plus vous me mettez des bâtons dans les roues à chaque fois que j'essaye de réparer vos bourdes.
Et ça me prend énormément de temps, d'argent, et d ' énergie.
En 2014 et 2015 j'étais harcelée de réclamations de fournisseurs de notre pavillon parce que vous ne payiez jamais les factures !
Mais vous vous n'oubliez jamais de vous payer vous. Tous les mois vous touchiez vos émoluments !
Au fait Madame Walter vos émoluments ils récompensent quels services ? Quels services avez vous jamais rendu à ma mère ? Absolument aucun ! A part lui faire dépenser beaucoup d'argent en avocats, experts d'assuré etc. etc.
Si vous aviez eu un peu de dignité vous vous seriez dessaisie vous avez bien vu que je m'occupais parfaitement de ma mère et que vous vous ne fichiez rien à part nous créer des problèmes à tous !
ET malgré tout vous vous accrocher à votre proie que vous ne voulez surtout pas lâcher ! Et vous vous opposez à ce que ma mère vienne habiter à Colombes où se trouve sa famille ! Pourquoi vous opposez vous à ce que ma mère vienne vivre à Colombes comme elle le souhaitait ? parce que vous voulez la garder sous votre coupe ! C'est infect !
J'ai un dossier de plus de 400 pages sur vous et sur tous les dégâts que vous avez causés dans nos vies. Cette lettre ne comprend même pas un dixième des torts que vous nous avez causés.
Je jure sur l'honneur que tout ce que je dis est vrai et que j'ai les preuves absolues et incontestables de tout ce que je dis sur vous sur internet.
Vous êtes extrêmement dangereuse Madame : un des actes que je vous reproche le plus et dont vous devez selon moi répondre devant la justice est d'avoir refusé pendant 8 mois de me permettre de toucher le reliquat de la succession de mon père, cet argent devait me permettre de financer les soins médicaux dont mon fils avait besoin. Je vouss ai écrit au moins 8 RAR pendant 8 mois et vous n'avez rien fait . Et le 17 novembre 2016 il y a eu cette tentative de suicide qui n'aurait peut être pas eu lieu si vous n'aviez pas refusé avec une obstination stupide et perverse de faire le nécessaire.
Et quant au fait que vous avez cru bon de placer l'argent de ma mère sur une assurance vie en ayant la possibilité de laisser le Juge désigner lui même le bénéficiaire puisque ma mère est Alzheimer c'est tout de même assez inquiétant. Sans compter que ce placement est débile puisque taxé à 20:% par l'ETAT !!!!!
En bref Madame Sylvie Walter la première phrase de votre plainte ' Le patrimoine de ma protégé est de tant ' ce qui peut susciter des convoitises révèle votre nature, fausse, perverse ! C'est de l'inversion accusatoire pure et simple.
Malgré la haine et le dégoût que vous m'inspirez ce n'est pas pour me venger que je publie vos exploits honteux sur internet. Mais tout simplement parce qu'il est de mon devoir de citoyenne d'alerter le public pour éviter des drames.
Avec tout mon dégoût.

Le Juge ' protège ' les tuteurs et non les 'protégés

  AU Juge Olivier Adam,
 Tribunal d'instance de Saint Maur des Fossés

Oui je sais  en tant que Juge des tutelles,  vous êtes une sorte de Dieu sur terre, absolument tout puissant  et disposant, SELON VOTRE VOLONTE A VOUS,  des biens de vos prétendus protégés.
L 'ETAT, les tuteurs, les avocats profient de façon indécente de cette mannne que sont les ' protégés '
La Cour des Comptes s'indigne contre cette véritable et indigne exploitation des vulnérables  par le système tutélaire qui est devenu, au fil du temps un véritable système de prédation.
Cette exploitation des faibles ne serait pas possible sans l'accord des Juges des tutelles.
 Je ne développe pas davantage ma pensée de crainte de me faire accuser une fois de plus de diffamation etc  mais vous comprenez très bien ce que je veux dire.
Depuis quatre ans je n'ai cessé de  vous apporter les preuves  que la gestion de votre " protégée ' il s'agit non de ma mère mais de votre chère Sylvie Walter ( on peut dire chère n'est ce pas )  est absolument catastrophique et nuit à ma mère sur tous les plans.
Vous savez parfaitement que j'ai raison mais vous vous obstinez à maintenir cette dame en place.  Il est vrai qu'elle rapporte tant d'argent à tant de gens   tenez les avocats ont gagné 70.000€ grâce à Madame Walter.
Mais comme vous avez eu l'audace de me le dire en face " 70.000€ ' et alors ????
Bon, inutile que je continue  vous savez parfaitement ce qu'il en est et vous continuez à protéger cette chère tutrice de façon vraiment STUPEFIANTE.   Oui  j'écris STUPEFIANTE en majuscules...
 Je ne reviens pas sur tout ce que j'ai déjà dénoncé des centaines de fois mais le coup de l'assurance vie est vraiment énorme. Là vous avez vraiment fait très fort !  Faire un placement aussi nul il faut vraiment le vouloir. Vous n'ignorez certainement pas que ces placements sont taxés par l'Etat à 20/%  et pourtant vous l'avez fait ! Incroyable !  Et en plus   vous savez parfaitement que ma mère alzheimer n'a plus sa tête donc c'est vous Monsieur le Juge qui avez désigné le bénéficiaire ! ça aussi c'est STUPEFIANT , Non ?
 Vous vous croyez tout puissant parce que vous êtes  au-dessus des lois.
Mais un jour  la roue tourne.  Et ce jour est proche.

L'Etat se gave grâce qux tutelles





L' ETAT se gave grâce aux tutelles




Monsieur Le Commissaire de Police de Colombes, Monsieur Le Juge des tutelles Olivier Adam, Monsieur Le Procureur.

La tutrice Sylvie Walter a cru bon de déposer une plainte contre moi pour dénonciation calomnieuse et harcèlement . Soit.

Or je viens d'avoir confirmation de la part du service successions des Impôts de Nanterre que les sommes d'argent très importantes placées par la tutrice avec l'accord du Juge sur une assurance vie pour ma mère totalement Alzheimer seront taxées à hauteur de 20/°.

Dès que j'ai appris que la tutrice avait pris un placement aussi déconseillé et qui risquait de nous revenir très cher, j'ai fait passer mes remarques à ce sujet au Juge des tutelles par l'intermédiaire d'un avocat Maître Nxxx
En admettant que les enfants soient bien les bénéficiaires ( ce qui n'est pas certain puisque le Juge a le pouvoir de désigner qui il veut sans tenir aucun compte de la volonté de ma mère qui est Alzheimer à 100/% )est il normal que nous soyons pénalisés, nous les enfants alors que nous sommes en total désaccord avec ce placement.
A mon avis, si le Juge ne nous a pas consultés c'est justement qu'il y a une sorte d'entente tacite entre les Juges des tutelles et l'Etat pour que l'ETAT tire le maximum d'argent des protégés au détriment bien sûr des prétendus protégés et de leurs héritiers qui n'ont qu'une chose à faire , se laisser dépouiller en silence sous peine de représailles : procès incessants, je vous rappelle à tous que mon frère, ma mère et moi même avons dépensé plus de 70.000€ en avocats " grâce " à Madame Sylvie Walter.
Oui depuis plusieurs mois je dénonce ces faits absolument indignes sur mon blog et je le fais non pas en tant qu'héritière soucieuse de préserver l'héritage, ce qui d'ailleurs serait légitime mais en tant que lanceuse d'alerte.
Vous pouvez tous essayer de me faire taire en exerçant les pires pressions sur moi :
Convocations à la police, procès générant d'énormes frais d'avocats et ce alors que je n'ai quasiment aucun revenu depuis trois ans, prison et même me tuer car ces procès qui font gagner bp d'argent aux avocats de la tutrice ( qui n'hésite pas elle à faire payer ses frais d'avocats par sa protégée ma mère !) n'ont qu'un but m'asphyxier financièrement donc me tuer mais d'une façon lâche et sournoise. On peut tuer sans employer d'armes.
Jamais je ne céderai à vos menaces et si vous parvenez à me tuer, ne vous inquiétez pas d'autres prendront le relai et ma mort sera vengée.
Recevez l'expression de mon profond dégoût.

mardi 11 avril 2017

Encore un tuteur incompétent et nul

Soyons clairs : des MJPM, il en faut ; ce qui est choquant, c’est la quasi-absence de contrôle de l’exercice de leur fonction. Immanquablement, les dérives et les abus prolifèrent.



J’ai fait placer ma mère sous tutelle afin qu’un tiers, qui ne soit ni juge ni partie, oblige en toute neutralité à obliger mes frères et sœur à l’obligation que prescrit l’article 205 du Code Civil.

Le résultat est catastrophique et je me retrouve dans une situation Kafkaïenne.

Non seulement, Le MJPM n’agit pas à l’encontre de ma fratrie mais en plus il ne remplit pas les missions essentielles qui sont les siennes.

Pour exemple :

Non-paiement des factures de gaz et d’électricité pendant six mois (frais de ces non-paiements à la charge de ma mère

et alors que les revenus au crédit du compte permettaient de régler ces factures),

Non-respect d’une ordonnance de renouvellement d’un appareillage d’aide auditive…

Voilà près de six mois que je dénonce ces anomalies au magistrat chargé du dossier.

Calme plat…

Interview de Valérie Labrousse



Vive Valérie Labrousse, la première journaliste qui a eu le courage de dénoncer l'ignominie et les turpitudes du système des tutelles et honte à tous ses détracteurs, avocats, tuteurs, juristes qui vivent sur le dos des ' protégés ' !



En France, près d’un million de personnes majeures vivent sous protection juridique. Et nombre d’entre elles seraient abusées par ce système, révèle Valérie Labrousse. Dans "Les dépossédés", la journaliste dénonce un système mafieux dans lequel sont impliqués l’Etat et les institutions. Un véritable brûlot nourri de cinq ans d’enquête.
Planet : Quelles différences notez-vous entre ce qu’est en théorie la protection juridique et ce qui se passe en réalité ?
Valérie Labrousse* : "La protection juridique est, comme son nom l’indique, censée protéger les gens et leurs biens. En réalité, elle est au mieux devenue une gestion grossière parfois ponctuée d’erreurs plus ou moins graves (oubli de payer l’électricité ou les impôts de la personne sous tutelle, etc), au pire une spoliation des biens de la personne et une maltraitance de cette dernière (isolement, oublie de lui donner de l’argent pour s’acheter de la nourriture, etc). En d’autres termes, en réalité et dans de nombreux cas, il y a une inversion totale du principe de protection.

Planet : Savez-vous combien de personnes en France sont victimes de tels abus ?
Valérie Labrousse : C’est très difficile à dire. Il me faudrait 30 ans de travail pour le savoir ! Je sais en revanche que près d’un million de personnes majeures vivent sous protection juridique et que depuis la sortie de mon livre il y a environ trois semaines, je reçois énormément de témoignages et d’appels à l’aide de personnes qui en sont victimes. Et à chaque fois, c’est toujours la même histoire, le même scenario. Ce qui montre bien que, contrairement à ce que mes détracteurs peuvent dire, c’est un vrai phénomène.

Planet : Quel est ce scenario ?
Valérie Labrousse : On retrouve toujours les mêmes mécanismes de connivences entre les affaires sociales, la justice et la médecine. Ce sont des mécanismes silencieux, d’omerta et dignes de ceux utilisés par les mafieux. En effet, même quand les faits sont flagrants et que les victimes réussissent à porter leur affaire en justice, rien n’est fait car tous les acteurs qui sont en face d’elles sont liés entre eux. Aussi, les victimes se retrouvent bien souvent seules. Ce qui peut avoir des conséquences très graves. Certaines personnes en meurent très lentement.

Planet : Vous avez rencontré plusieurs victimes de ce type de situation pour écrire votre livre. Y en-a-t-il une qui vous a particulièrement touchée ?
Valérie Labrousse : En tant que journaliste, c’est difficile à dire car toutes présentaient un intérêt particulier à mes yeux. Mais en tant que citoyenne, c’est sans doute Jacqueline qui m’a le plus émue par ce qu’elle dégageait. Cette femme a tout eu dans ce que la protection juridique fait de pire. Elle est ce que j’appelle une "hyper victime" : elle a réussi à porter son affaire en justice mais au final cette dernière lui a dit 'circulez y’a rien à voir'. Son affaire a été classée, c’était la pire claque que l’on pouvait donner à cette femme, la pire trahison que l’on pouvait lui faire. Imaginez tout le travail que cette personne isolée avait accompli en amont pour en arriver là ! Il lui a d’abord fallu récolter des preuves, ensuite trouver un avocat et enfin convaincre son tuteur de bien vouloir débloquer de l’argent pour payer cet avocat. Une tâche d’autant plus difficile que tout dépend du tuteur et que c’est souvent son travail que la victime veut pointer. Aussi, il n’accepte pas facilement de l’aider dans ses démarches…

Planet : Aux termes de vos 5 années d’enquête, avez-vous entrevu quelques pistes de solutions pour éviter de telles situations ?
Valérie Labrousse : Il n’y a malheureusement pas vraiment de solution… Cependant, je dis souvent aux gens qui me contactent qu’ils devraient se regrouper et créer des collectifs. Mais dans la pratique, c’est difficile car il y a un manque cruel de solidarité. L’individualisme prévaut et est même renforcé par ce système mafieux qui isole les personnes. C’est un peu l’histoire du serpent qui se mange la queue ! D’ailleurs la mafia qui en est à la tête l’a très bien compris. Encore une fois, elle se sert du manque de solidarité qu’il y a entre les gens.

Au départ, il y a souvent une personne seule, handicapée ou vielle. Dans son entourage, personne ne veut s’en occuper. Et même quand un membre de la fratrie veut bien s’en charger, il est aussitôt taxé par les autres d’avoir de mauvaises intentions, de vouloir profiter de la situation. Aussi, bien souvent ces gens font appel à un juge des tutelles. Si celui-ci se rend compte que les proches de la personne ne sont pas soudés alors il s’engouffre dans la brèche et décide d’un placement sous tutelle extérieure. A partir de ce moment-là, c’est foutu, tout échappe à la personne.


Mais tout ceci pourrait, selon moi, être évité si les gens s’entendaient mieux, s’ils regardaient leurs parents autrement que comme des patrimoines sur pattes, s’ils avaient une meilleur conscience des rapports humains et s’ils arrêtaient d’être motivés par l’appât du gain".
*Valérie Labrousse est l’auteur des Dépossédés, enquête sur la mafia des tutelles (ed. Du Moment)

Le Ministère de la santé se fout des tutelles

 Le Ministère de la Santé et des affaires sociales se contrefout de la question des tutelles et de son immonde dégradation

Question publiée au JO le 23/07/2013 page : 7708



Texte de la question



Mme Marie-Hélène Fabre appelle l’attention de Mme la ministre déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie, sur les dérives du système de tutelle et de curatelle. Elle lui rappelle que dans notre pays, 1 million de personnes majeures sont sous protection de justice, placés sous curatelle ou sous tutelle. Or il apparaît que les différents régimes mis en place (mandataires familiaux, de gérants de tutelle privés ou de membres d’associations tutélaires) ne soient pas suffisamment contrôlés pour éviter des dérives dommageables dans la gestion des biens des personnes placées sous protection juridique. Il est très fréquent qu’au décès du majeur protégé, les ayants droits constatent une diminution notable de son patrimoine. Le compte rendu de gestion obligatoirement présenté par les mandataires judiciaires tous les ans au juge des tutelles ne semble pas constituer une défense pertinente face à ces trop nombreux dysfonctionnements. Elle s’inquiète du fait qu’au million de personnes actuellement concernées vont mécaniquement s’ajouter du fait de l’évolution démographique de notre pays, plus de 100 000 majeurs supplémentaires par an. Aussi elle aimerait connaître l’ambition du Gouvernement sur cette problématique.


L'exorbitant pouvoir du Juge des tutelles

 L'extraordinaire pouvoir du Juge des tutelles

L'extraordinaire pouvoir ( de nuisance ) des Juges de tutelle.

Le Juge des tutelles est beaucoup plus qu'un juge : c'est un Dieu sur terre
Ses pouvoirs sont exorbitants :
Il a le pouvoir  de faire mettre des gens sous tutelle ou curatelle   c'est à dire de les mettre en prison à vie, voire de les envoyer à la mort car de nombreuses victimes des tutelles préférent se suicider plutôt que de vovre sous la botte écrasante des tuteurs.
Il a le pouvoir d'obtenir de la part des experts psy  des certificats médicaux qui vont dans le sens de ce que le Juge des tutelles veut entendre.
Il a le pouvoir de disposer du patrimoine des " protégés " sans consulter ni ceux-ci ni leurs proches.
 Il a le pouvoir de faire taire par la force ceux qui ont l'audace de critiquer l'incompétence ou la malhonnêteté  des tuteurs qu'il choisit lui-même  et qu'il protége quelques soient les méfaits et les dégâts qu'ils commenttent !
Il est craint des avocats qui tremblent devant lui !
Le Juge n'est jamais inquiété par la justice même quand il a laissé le  tuteur voler ses protégés.
La Presse se fait régulièrement l'écho de tuteurs qui ont détourné des sommes de plus de 100.000€ à leurs protégés.  Comment de telles sommes échappent elles à l'attention du Juge, supposé contrôler les Comptes de gestion ???

lundi 10 avril 2017

La tutrice Walter et l'assurance vie





Je trouve intéressant que Sylvie Walter dépose une plainte contre moi pour " dénonciation calomnieuse " juste après que j'ai dévoilé sur internet un élément très gênant pour la tutrice : Cet élément le voici.
Je suis désolée de dévoiler ces élémements très personnels sur internet mais je n'ai pas le choix....

Il y a quelques mois la tutrice a cru bon de mettre une certaine somme d'argent de ma mère, " sa protégée" sur une assurance-vie.
Je précise que ma mère est totalement Alzheimer et n'a bien sûr pas été consultée.
Je précise que mon frère et moi même n'avons pas non plus été consultés...
Je précise que cette somme provient de la vente d'un pavillon appartenant à ma mère, vente à laquelle j'avais tenté de m'opposer car il est plus facile e faire disparaître un pavillon qu'une assurance-vie.
Je précise que l'avocat Jean François Caylar - le même avocat qui a demandé à ce que ma mère soit sous tutelle extérieure ' m'a menacée de me faire mettre sous tutelle si je ne donnais pas mon accord pour cette vente.
Je précise que mettre une somme importante en assurance vie pour une personne de 101 ans me paraît totalement débile. Le fisc d'ailleurs pénalise très lourdement ce genre de pratique ...
Je précise également que le Juge des tutelles a le pouvoir de désigner lui-même un bénéficiaire, en effet ma mère étant totalement alzheimer elle ne peut elle même désigner un bénéficiaire ! Et le Juge peut le faire à sa place !
Je précise que j'ai demandé à ce qu'il y ait une expertise psy de ma mère pour prouver qu'elle n'a plus ses facultés.
Je précise que j'ai écrit en LRAR à la tutrice et au Juge des tutelles pour leur demander des explications et qu'ils n'ont pas répondu.
Je précise que je leur ai fait transmettre mes observations via un avocat auquel ils n'ont pas répondu non plus.
Je précise que je trouve inimaginable qu'une tutrice et un Juge des tutelles aient le droit de faire des placements de cette sorte sans consulter ni le protégé ni ses enfants.
Je précise que lorsque j'ai fait part de ces faits à l'officier de police qui m'a interrogée il a refusé de noter ces faits.
Je précise que je n'accuse pas la tutrice ou le Juge d'avoir nommé un bénéficiaire de leur choix voir même mon frère seul mais que j'ai un très fort soupçon.
Je trouve étrange que Sylvie Walter 1° fasse fermer mon site internet 2° dépose une plainte contre moi plainte qui risque de me conduire en prison juste après que j'ai divulgué ces faits sur intenet...

José hait sa curatrice


José hait sa curatrice et il aimerait bien qu'elle lui lâche un peu la grappe.

Il s'appelle José.
Il est sous curatelle renforcée et il ne supporte plus cette situation. Il estime qu'il est tout à fait capable de se gérer lui-même : nous avons discuté une bonne heure ensemble, et, comme d'ailleurs la plupart des personnes sous tutelle ou curatelle avec lesquelles j'ai discuté, il a toute sa tête, toutes ses facultés intellectuelles et toute sa lucidité.
Oui mais voilà sa curatrice et le Juge des tutelles eux ne veulent rien savoir.
La curatrice ne fait pas le job correctement et quand José a l'audace de se plaindre, elle lui raccroche au nez . Elle ne cesse de le rabaisser, José, qui a sa dignité se rebiffe et le ton monte . La curatrice a alors le culot de dire à José qu'il s'énerve pour un oui pour un non et que donc il doit rester sous curatelle... Ben voyons ! Ces gens des tutelles ne manquent jamais d'arguments retors et vicieux pour maintenir leurs proies sous leur coupe.
Comme beaucoup de personnes sous tutelle José vit dans la précarité mais ce qui lui est intolérable c'est d'être sans cesse rabaissé par sa tutrice et de ne pouvoir sortir de prison _ la curatelle quand elle n'est pas justifiée et qu'elle est imposée par la force " c'est la prison !
C'est ce que toutes les personnes sous tutelle qui me téléphonent supportent le plus mal ce sentiment d'être sans cesse rabaissé.
Moi ce que je constate, pour avoir beaucoup discuté avec des personnes sous tutelle c'est qu'ils ont souvent un QI au moins égal à celui de leur tuteur et des qualités humaines dont leurs geôliers sont forts dépourvus.


L'Etat français traite les sous-tutelle comme des sous-hommes

Honte à l'Etat français qui traite les sous-tutelle comme les nazis traitaient les sous-hommes !

Lisez ce magnifique texte de Philippe Cailleux :

Parlons-en du Vel d'hiv puisque le sujet revient à la mode. La rafle a eu lieu en juillet 42 mais ce genre d'exercice, la France la pratique encore aujourd'hui, en 2017, car les responsables de cette saleté existent toujours, ou du moins leurs épigones. Bien sûr, elle le fait en douce, dans ses arrières salles, à l'abri des regards. Par exemple, voyez comment sont traités, de nos jours, les personnes vulnérables sous "protection judiciaire". Oh ! Ce ne sont plus des Juifs, no...n ! Ce sont seulement des pauvres gens qui ne savent pas se défendre. Ni des criminels, ni des déments, ni des terroristes, leur seul crime est d'être faible dans un pays qui n'honore que la force, la violence et le vice, ça ne vous rappelle rien ?
Vous savez comment elle fait, la justice française pour régler le problème de ses untermenschen ? Elle viole ses propres lois, celles qui garantissent les droits de ses citoyens, elle viole les traités internationaux auxquelles elle est tenu par des conventions (notamment celles concernant la sauvegarde des droits de l'Homme). Comme l'ont fait les hygiénistes d'alors, elle "sous-hommise" ses dysgénètes en commençant par les priver de tout recours légal. Oui ! Ils n'ont plus le droit d'avoir des droits. Ainsi le voit-on, par le biais de son appareil judiciaire, l'Etat Français se donne le pouvoir de violer la loi au nom de la loi ! L'absence de réaction des citoyens donne à penser qu'ils ne se rendent pas bien compte de ce que cela implique : la France fonctionne exactement comme un Etat totalitaire.
Avec la "protection des personnes vulnérables", la France a fabriqué une zone de non-droit, une sorte de Guantanamo juridique à la sauce francisque, pardon, je voulais dire française. De la sorte, privant ses "sous-hommes" de leur qualité d'humain, de leur dignité, elle en fait des choses, elle se donne le pouvoir de leur confisquer leur existence, leurs biens (comme on l'avait fait aux Juifs), de les ignorer, de les briser, de les liquider.
On aboit après les nazis (eux ou leurs semblables) lorsqu'ils sont loin, mais quand ils sont sous nos yeux on feint de ne pas les voir. C'est beau le courage démocratique

dimanche 9 avril 2017

Monsieur Le Procureur de la République

 Monsieur le Procureur de la République,

Copie aux membres du Collectif SOS Victimes des tutelles, au Ministre de la Justice, aux Présidents de toutes les Cours d'appel de France, à la Presse, aux medias.


C'est vous, les Préfets et les Procureurs de la République qui nommez les tuteurs.Vous connaissez donc parfaitement le système tutélaire et nous savons bien qu'il est illusoire de vous écrire en attendant une réponse de votre part car vous êtes parfaitement au courant des dérives et dysfonctionnements de plus en plus criants et scandaleux de ce système qui se prétend de protection et n'est en fait que de prédation.
Pour nous, membres du Collectif qui souffrons terriblement des dérives du système et pour les journalistes courageux qui mènent l'enquête à partir de nos témoignages ces mises sous tutelle hélas de plus en plus nombreuses n'ont qu'un but : au mieux il s'agit de masquer le chômage en donnant du travail à tous ceux qui gravitent autour du juteux marché de la vieillesse ou du handicap au pire de financer avec l'argent récolté quelque association plus ou moins occulte voir quelque Etat que je ne nommerai pas.
Nous en sommes arrivés à ces conclusions en constatant votre assourdissant silence à tous, Préfets, procureurs, juges des tutelles, hommes politiques, députés, sénateurs devant les dizaines de milliers de courriers que vous recevez tous de la part de victimes de cet odieux système tutélaire dont la monstruosité est pourtant connue de tous. Je vous renvoie entre autres au rapport de la Cour des Comptes et à celui du Défenseur des Droits sur l'état accablant du système tutélaire et l'absence de contrôle des tuteurs . Jamais ces tuteurs dont nous ne cessons de vous apporter les preuves des dégâts qu'ils causent non seulement dans la vie de leurs soi disant protégés mais dans celles de leurs proches, ne sont inquiétés ni punis. Les méfaits, et exactions des tuteurs sont intolérables. Notre question est la suivante : Pourquoi alors que vous savez parfaitement ce qu'il en est, les laissez vous impunément commettre leurs dégâts et ruiner tant d'existences ?
Respectueusement.

samedi 8 avril 2017

La tutrice Walter cherche à me tuer La tutrice Sylvie Walter fait tout pour me tuer 5 août 2016 La tutrice de ma mère veut me tuer J'accuse formellement la tutrice de ma mère et le Juge des tutelles d'être en train de tout faire pour me tuer. Je ne suis pas paranoïaque. Je ne suis pas folle. Depuis quatre ans cette brave dame ne s'emploie qu'à une chose, faire passer les biens de sa " protégée " une vieille femme Alzheimer dans les poches de ses chers amis avocats qui en même pas trois ans ont gagné près de 50.000€ sur notre dos ! J'ai relaté ici même les exploits de cette nulle dans les articles " le feuilleton de la sorcière " que vous pouvez lire en cliquant sur Témoignages. La pauvre chérie se plaint que je porte atteinte à son honneur et à sa réputation et m'a priée, via son avocat, de supprimer les articles en question, autrement dit de supprimer mon site sous peine de procès. La tutrice et le Juge des tutelles savent parfaitement que je n'ai aucune ressources, ces procès n'ont d'autre but que de m'asphyxier financièrement, donc de me tuer. Parce qu'ils faut savoir que ces gens là tuent : mais ils le font de façon sournoise et lâche, du fond de leurs petits bureaux. Ils vous font vivre constamment sous la pression avec leurs incessantes menaces de représailles et vous asphyxient financièrement en vous intentant des procès alors qu'ils savent parfaitement que financièrement vous êtes aux abois. En m'éliminant ces gens là feraient d'une pierre eux coups 1° M'empêcher de témoigner de leurs pratiques douteuses ( mais ce serait sans succès car mon dossier est entre des mains très sûres) 2° S'approprier les biens de ma mère sans témoin gênant pour les en empêcher. Résumé des faits. Septembre 2013 Décès de mon père Xxxx 4 héritiers, ma mère Oxxx 98 ans, mon frère Xxxx et moi- même et mon fils Xxxx à qui mon père a légué une somme importante. Quand mon frère a eu connaissance de ce legs en faveur de mon fils il a très mal pris la chose et a cessé absolument toute communication avec moi, ce qui ne manquera pas de rendre la succession très très compliquée… Ma mère ayant des problèmes de mémoire et vivant en maison de retraite je suggère de la placer sous tutelle, mon frère, qui a de graves problèmes de santé mentale sait qu’il ne peut exercer lui-même la tutelle et donne son accord, dans la lettre commune que nous adressons au Juge des Tutelles pour que je sois tutrice de notre mère. Pourtant le jour de l’audience chez le Juge j’ai la surprise de voir mon frère arriver, flanqué de son avocat (j’apprendrai plus tard qu’ils habitent le même immeuble et ont des liens d’amitié). Tous deux demandent à ce que mon frère exerce la tutelle, je trouve cette attitude irresponsable de la part de l’avocat, qui, connaissant bien la maladie dont souffre mon frère n’aurait jamais dû lui conseiller cela. Le Juge opte donc pour un tuteur extérieur… Cette solution me fait très peur je renonce à faire appel car mon fils qui souffre de dépression chronique et qui est dans une situation financière précaire ne toucherait son legs que dans un an (temps de la procédure). Donc le tuteur entre en fonction en juin 2014 et à partir de cette date, les catastrophes vont s’enchaîner à un rythme endiablé. 1° La tutrice ne s’est pas donné la peine de se présenter à moi, ce que je trouve extrêmement incorrect et cavalier de sa part. En effet, jusqu’à l’arrivée de cette dame c’est moi qui gérais toutes les affaires de ma mère (intendance, santé, banque etc et tout se passait à merveille) D’autre part il y avait la succession à régler avec des actifs et un pavillon dont nous étions mon frère et moi-même co indivisaires. Un minimum de concertation entre la tutrice, mon frère et moi-même aurait été nécessaire, or je le répète depuis le décès de mon père ni mon frère, ni la tutrice ne m’ont jamais adressé la parole ni répondu à un seul de mes courriers. Comment se fait-il qu’il n’y ait eu aucun Conseil de famille, alors que la succession était quand même assez complexe. 2° Après le décès de mon père, ma mère avait demandé à mon fils d’habiter le pavillon de Saint Maur : ainsi mon fils pouvait avoir un toit et en échange il assurait le gardiennage et l’entretien du pavillon et du jardin et venait au moins deux fois par semaine à la Maison de retraite où vit ma mère pour l’accompagner dans son pavillon afin qu’elle puisse profiter de son jardin qu’elle adore. J’ai demandé par LRAR à mon frère et à la tutrice si cet arrangement pouvait continuer, ni l’un ni l’autre ne se sont donné la peine de me répondre. Et mon fils s’est retrouvé à la rue et SDF du jour au lendemain. Situation d’autant plus grave qu’il souffre comme je l’ai dit de dépression chronique et qu’il était justement en phase aiguë. Mon fils, jusqu’à ce qu’il touche son legs au bout de huit longs mois va vivre un véritable enfer, il était régulièrement hospitalisé et devait coucher dans sa voiture entre deux séjours à l’hôpital. J’ai vécu cette période dans un état d’angoisse épouvantable car mon fils avait fait précédemment des tentatives de suicide (c’est justement pour l’aider que son grand père lui avait fait ce legs). Je n’ai cessé d’écrire à la tutrice et à mon frère pour leur expliquer la gravité de la situation mais pendant ces huit mois ils n’ont pas bougé le petit doigt. Pour moi leur attitude est criminelle. 3° Ma mère, très attachée à son petit-fils a hurlé de douleur quand elle a appris que son petit- fils malade était à la rue mais elle était livrée pieds et poings liés à cette tutrice qu’elle détestait mais contre laquelle elle ne pouvait rien faire. D’autre part, ma mère, ne se plaisant pas du tout dans sa maison de retraite, elle m’a demandé de la reprendre avec moi au Pavillon. J’étais d’accord mais la Directrice de la Maison de retraite et la tutrice s’y sont opposées, elles n’avaient pas du tout l’intention, ni l’une ni l’autre de laisser s’échapper la poule aux œufs d’or qu’est ma mère et qu’elles pressent toutes les deux comme un citron. La Directrice m’a prise en grippe depuis le jour où je lui ai demandé de bien vouloir rembourser la caution qu’avait versée mon père (environ 4.000e pour lui et 4.000€ pour ma mère) . Pour récupérer cette caution j’ai envoyé moult fax, mails et Rar à la Directrice de cette maison de retraite. Elle a fait le mort et ne m’a jamais répondu. Un jour que je l’ai croisée dans le hall de la Maison de retraite elle m’a dit clairement que je ne récupérerai jamais cette caution et que maintenant que ma mère était sous tutelle elle discuterait e toutes les dépenses qu’elle imposerait à volonté à ma mère sans jamais m’en informer. J’ai fait intervenir deux avocats, elle n’a pas répondu au premier et au deuxième elle a déclaré qu’elle avait envoyé la caution de mon père au notaire en charge de la succession . Or le notaire n’a jamais reçu cette caution. 3) Quelques jours après que la tutrice ait été nommée je suis passée à la Maison de retraite récupérer le linge de ma mère pour le laver comme je l’ai toujours fait. Mais la Directrice m’a dit que c’était terminé car la tutrice avait ordonné que le linge soit confié à une blanchisserie : coût de l’opération 120€ par mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et je sais très bien que la tutrice et la Directrice Madame Saleh imposent toutes sortes d’autres dépenses farfelues à ma mère derrière son dos, petites magouilles entre amies… 4° Le même jour j’ai voulu accompagner ma mère dans son pavillon pour qu’elle revoit son jardin sa seule raison de vivre après le décès de son mari. La Directrice a surgi de son bureau comme un diable de sa boîte et m’a dit que la tutrice avait donné l’ordre que jamais ma mère ne revoit sa maison et qu’elle ne devait absolument plus sortir de la Maison de retraite ! Je précise que ma mère marche parfaitement bien ! Ma mère s’est mise à hurler, à pleurer et à m’implorer. J’ai insisté pour la faire sortir un infirmier ou un agent de sécurité est intervenu a pris ma mère violemment par le poignet et l’a reconduite à sa chambre. J’ai photographié la scène et il s’est précipité sur moi et a fait tomber mon portable et m’a menacée d’appeler la police. A partir de cette date, ma mère a sombré dans la dépression et la neurasthénie. Quand je venais la voir elle était en pleurs et je voyais toujours ces traces d’’hématomes. J’imagine qu’elle avait essayé de s’échapper et qu’on avait utilisé la force pour l’en empêcher. J’ai photographié les hématomes et les traces de coups et j’ai dénoncé ces maltraitances au tuteur qui n’a jamais réagi, au Juge des tutelles qui n’a jamais réagi et au Procureur de la République du TGI de Créteil qui n’a jamais réagi.. Un jour je suis allée au Tribunal d’instance avec les photos des hématomes, la personne à l’accueil m’a dit qu’elle ‘ ne manquerait pas de transmettre au Juge des tutelles mais bien sûr je n’ai jamais eu de nouvelles… J’ai tout raconté sur internet et cela n’a pas plu au Juge des Tutelles !!!!! Qui m’a menacée de représailles ! De plus je me suis rendu compte que ma mère devenait très vaseuse, l’infirmière m’a expliqué qu’on était obligée de lui donner des calmants car elle refusait de s’alimenter. Ces médicaments selon moi ont précipité l’évolution de ma mère vers l’Alzheimer, très intéressant pour la Directrice de la Maison de retraite et pour la tutrice 1° ma mère ne pouvait plus protester contre les décisions de la tutrice 2° Elle passait à un GIR supérieur donc financièrement intéressant pour la Directrice… Pourquoi la tutrice a-t-elle empêché ma mère de revenir habiter ou même simplement de revoir son pavillon ??? Pour une raison très simple, la forcer à vendre son pavillon opération très juteuse pour le notaire et la tutrice !!!!! J’ai essayé de m’opposer à cette vente pour respecter le souhait de ma mère qui nous avait fait jurer que jamais jamais nous ne vendrions sa maison de son vivant… On m’a menacée de me faire mettre moi-même sous tutelle si je m’y opposais … Absolument infect. Dans cette tutelle abominable tout est organisé en fonction des intérêts financiers de la tutrice. Ma mère est pressée comme un citron. Le pire c’est que lors de la signature de la vente, j’ai dit au Notaire que mon frère, ma mère et moi-même devions être tenus informés, comme la loi l’exige de l’utilisation qui était faite par la tutrice de l’argent de la part de ma mère. Le notaire s’y est verbalement engagé mais malgré de nombreux fax, mails et LRAR jamais ni le notaire ni la tutrice ne m’ont répondu sur ce sujet. Alors j’ai fait transiter ma demande par un avocat. Celui-ci n’ayant obtenu aucune réponse du notaire il a téléphoné au notaire devant moi et là, chose absolument inimaginable et que je n’aurais pas cru si je ne l’avais entendu de mes propres oreilles le notaire Maître X. lui a dit ceci : ‘ Maître, je ne vous répondrai pas et si vous continuez à relayer les demandes de votre cliente à ce sujet je me plaindrai de vous à votre bâtonnier." Je jure que c’est vrai et je pense que ma mère ne reverra jamais cet argent. ATTention : Je rajoute aujourd'hui cette information, que je viens d'obtenir et qui confirme mes doutes quant à l'utilisation de cet argent : Je viens d'apprendre qu'avec la part de la vente du pavillon qui revenait à ma mère la tutrice a ouvert une assurance vie : Ma mère n'ayant plus sa tête depuis longtemps est incapable de mettre le nom du ou des bénéficiaires mais chose extraordinaire, j'ai appris que le Juge des tutelles lui , a le pouvoir de choisir le bénéficiaire !!!! 5° Pendant plus d’un an ma mère est restée avec la même chemise de nuit qui sentait la p… sans vêtements, sans shampoing, sans dentifrice la tutrice ne s’en occupant absolument pas. Et lorsque j’apportais moi-même des vêtements à ma mère la tutrice donnait l’ordre de les mettre à la poubelle. Quant aux vêtements qui étaient au pavillon et en excellent état je les avais donnés à une société de nettoyage mais celle-ci réclamait le bon de la tutrice pour les rendre or j’ai envoyé cette demande de bons à la tutrice en lui envoyant une cinquantaine de fax, la tutrice a mis un an pour finir par signer ce bon et encore c’est parce que j’avais dû passer par un avocat pour qu’elle s’exécute. 6° Éprouvant la plus grande méfiance vis-à-vis de la tutrice j’ai demandé à voir les comptes de gestion, cela a été très très difficile de les obtenir ( j’ai dû payer plusieurs consultations et courriers d’avocat) et là j’ai eu la preuve que j’avais raison de m’inquiéter !!!!! Les comptes de la tutrice pour 2014 sont une abomination !!!!



La tutrice Sylvie Walter fait tout pour me tuer
5 août 2016
La tutrice de ma mère veut me tuer
J'accuse formellement la tutrice de ma mère et le Juge des tutelles d'être en train de tout faire pour me tuer.
Je ne suis pas paranoïaque.
Je ne suis pas folle.
Depuis quatre ans cette brave dame ne s'emploie qu'à une chose, faire passer les biens de sa " protégée " une vieille femme Alzheimer dans les poches de ses chers amis avocats qui en même pas trois ans ont gagné près de 50.000€ sur notre dos !
J'ai relaté ici même les exploits de cette nulle dans les articles " le feuilleton de la sorcière " que vous pouvez lire en cliquant sur Témoignages.
La pauvre chérie se plaint que je porte atteinte à son honneur et à sa réputation et m'a priée, via son avocat, de supprimer les articles en question, autrement dit de supprimer mon site sous peine de procès.
La tutrice et le Juge des tutelles savent parfaitement que je n'ai aucune ressources, ces procès n'ont d'autre but que de m'asphyxier financièrement, donc de me tuer.
Parce qu'ils faut savoir que ces gens là tuent : mais ils le font de façon sournoise et lâche, du fond de leurs petits bureaux. Ils vous font vivre constamment sous la pression avec leurs incessantes menaces de représailles et vous asphyxient financièrement en vous intentant des procès alors qu'ils savent parfaitement que financièrement vous êtes aux abois.
En m'éliminant ces gens là feraient d'une pierre eux coups
1° M'empêcher de témoigner de leurs pratiques douteuses ( mais ce serait sans succès car mon dossier est entre des mains très sûres)
2° S'approprier les biens de ma mère sans témoin gênant pour les en empêcher.
Résumé des faits.
Septembre 2013 Décès de mon père Xxxx
4 héritiers, ma mère Oxxx 98 ans, mon frère Xxxx et moi- même et mon fils Xxxx à qui mon père a légué une somme importante.
Quand mon frère a eu connaissance de ce legs en faveur de mon fils il a très mal pris la chose et a cessé absolument toute communication avec moi, ce qui ne manquera pas de rendre la succession très très compliquée…
Ma mère ayant des problèmes de mémoire et vivant en maison de retraite je suggère de la placer sous tutelle, mon frère, qui a de graves problèmes de santé mentale sait qu’il ne peut exercer lui-même la tutelle et donne son accord, dans la lettre commune que nous adressons au Juge des Tutelles pour que je sois tutrice de notre mère.
Pourtant le jour de l’audience chez le Juge j’ai la surprise de voir mon frère arriver, flanqué de son avocat (j’apprendrai plus tard qu’ils habitent le même immeuble et ont des liens d’amitié). Tous deux demandent à ce que mon frère exerce la tutelle, je trouve cette attitude irresponsable de la part de l’avocat, qui, connaissant bien la maladie dont souffre mon frère n’aurait jamais dû lui conseiller cela.
Le Juge opte donc pour un tuteur extérieur… Cette solution me fait très peur je renonce à faire appel car mon fils qui souffre de dépression chronique et qui est dans une situation financière précaire ne toucherait son legs que dans un an (temps de la procédure). Donc le tuteur entre en fonction en juin 2014 et à partir de cette date, les catastrophes vont s’enchaîner à un rythme endiablé.
1° La tutrice ne s’est pas donné la peine de se présenter à moi, ce que je trouve extrêmement incorrect et cavalier de sa part. En effet, jusqu’à l’arrivée de cette dame c’est moi qui gérais toutes les affaires de ma mère (intendance, santé, banque etc et tout se passait à merveille) D’autre part il y avait la succession à régler avec des actifs et un pavillon dont nous étions mon frère et moi-même co indivisaires. Un minimum de concertation entre la tutrice, mon frère et moi-même aurait été nécessaire, or je le répète depuis le décès de mon père ni mon frère, ni la tutrice ne m’ont jamais adressé la parole ni répondu à un seul de mes courriers. Comment se fait-il qu’il n’y ait eu aucun Conseil de famille, alors que la succession était quand même assez complexe.
2° Après le décès de mon père, ma mère avait demandé à mon fils d’habiter le pavillon de Saint Maur : ainsi mon fils pouvait avoir un toit et en échange il assurait le gardiennage et l’entretien du pavillon et du jardin et venait au moins deux fois par semaine à la Maison de retraite où vit ma mère pour l’accompagner dans son pavillon afin qu’elle puisse profiter de son jardin qu’elle adore. J’ai demandé par LRAR à mon frère et à la tutrice si cet arrangement pouvait continuer, ni l’un ni l’autre ne se sont donné la peine de me répondre. Et mon fils s’est retrouvé à la rue et SDF du jour au lendemain. Situation d’autant plus grave qu’il souffre comme je l’ai dit de dépression chronique et qu’il était justement en phase aiguë.
Mon fils, jusqu’à ce qu’il touche son legs au bout de huit longs mois va vivre un véritable enfer, il était régulièrement hospitalisé et devait coucher dans sa voiture entre deux séjours à l’hôpital. J’ai vécu cette période dans un état d’angoisse épouvantable car mon fils avait fait précédemment des tentatives de suicide (c’est justement pour l’aider que son grand père lui avait fait ce legs). Je n’ai cessé d’écrire à la tutrice et à mon frère pour leur expliquer la gravité de la situation mais pendant ces huit mois ils n’ont pas bougé le petit doigt. Pour moi leur attitude est criminelle.
3° Ma mère, très attachée à son petit-fils a hurlé de douleur quand elle a appris que son petit- fils malade était à la rue mais elle était livrée pieds et poings liés à cette tutrice qu’elle détestait mais contre laquelle elle ne pouvait rien faire. D’autre part, ma mère, ne se plaisant pas du tout dans sa maison de retraite, elle m’a demandé de la reprendre avec moi au Pavillon. J’étais d’accord mais la Directrice de la Maison de retraite et la tutrice s’y sont opposées, elles n’avaient pas du tout l’intention, ni l’une ni l’autre de laisser s’échapper la poule aux œufs d’or qu’est ma mère et qu’elles pressent toutes les deux comme un citron. La Directrice m’a prise en grippe depuis le jour où je lui ai demandé de bien vouloir rembourser la caution qu’avait versée mon père (environ 4.000e pour lui et 4.000€ pour ma mère) . Pour récupérer cette caution j’ai envoyé moult fax, mails et Rar à la Directrice de cette maison de retraite. Elle a fait le mort et ne m’a jamais répondu. Un jour que je l’ai croisée dans le hall de la Maison de retraite elle m’a dit clairement que je ne récupérerai jamais cette caution et que maintenant que ma mère était sous tutelle elle discuterait e toutes les dépenses qu’elle imposerait à volonté à ma mère sans jamais m’en informer. J’ai fait intervenir deux avocats, elle n’a pas répondu au premier et au deuxième elle a déclaré qu’elle avait envoyé la caution de mon père au notaire en charge de la succession . Or le notaire n’a jamais reçu cette caution.
3) Quelques jours après que la tutrice ait été nommée je suis passée à la Maison de retraite récupérer le linge de ma mère pour le laver comme je l’ai toujours fait. Mais la Directrice m’a dit que c’était terminé car la tutrice avait ordonné que le linge soit confié à une blanchisserie : coût de l’opération 120€ par mois !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Et je sais très bien que la tutrice et la Directrice Madame Saleh imposent toutes sortes d’autres dépenses farfelues à ma mère derrière son dos, petites magouilles entre amies…
4° Le même jour j’ai voulu accompagner ma mère dans son pavillon pour qu’elle revoit son jardin sa seule raison de vivre après le décès de son mari. La Directrice a surgi de son bureau comme un diable de sa boîte et m’a dit que la tutrice avait donné l’ordre que jamais ma mère ne revoit sa maison et qu’elle ne devait absolument plus sortir de la Maison de retraite ! Je précise que ma mère marche parfaitement bien ! Ma mère s’est mise à hurler, à pleurer et à m’implorer. J’ai insisté pour la faire sortir un infirmier ou un agent de sécurité est intervenu a pris ma mère violemment par le poignet et l’a reconduite à sa chambre. J’ai photographié la scène et il s’est précipité sur moi et a fait tomber mon portable et m’a menacée d’appeler la police. A partir de cette date, ma mère a sombré dans la dépression et la neurasthénie. Quand je venais la voir elle était en pleurs et je voyais toujours ces traces d’’hématomes. J’imagine qu’elle avait essayé de s’échapper et qu’on avait utilisé la force pour l’en empêcher. J’ai photographié les hématomes et les traces de coups et j’ai dénoncé ces maltraitances au tuteur qui n’a jamais réagi, au Juge des tutelles qui n’a jamais réagi et au Procureur de la République du TGI de Créteil qui n’a jamais réagi.. Un jour je suis allée au Tribunal d’instance avec les photos des hématomes, la personne à l’accueil m’a dit qu’elle ‘ ne manquerait pas de transmettre au Juge des tutelles mais bien sûr je n’ai jamais eu de nouvelles…
J’ai tout raconté sur internet et cela n’a pas plu au Juge des Tutelles !!!!! Qui m’a menacée de représailles !
De plus je me suis rendu compte que ma mère devenait très vaseuse, l’infirmière m’a expliqué qu’on était obligée de lui donner des calmants car elle refusait de s’alimenter. Ces médicaments selon moi ont précipité l’évolution de ma mère vers l’Alzheimer, très intéressant pour la Directrice de la Maison de retraite et pour la tutrice 1° ma mère ne pouvait plus protester contre les décisions de la tutrice 2° Elle passait à un GIR supérieur donc financièrement intéressant pour la Directrice…
Pourquoi la tutrice a-t-elle empêché ma mère de revenir habiter ou même simplement de revoir son pavillon ??? Pour une raison très simple, la forcer à vendre son pavillon opération très juteuse pour le notaire et la tutrice !!!!! J’ai essayé de m’opposer à cette vente pour respecter le souhait de ma mère qui nous avait fait jurer que jamais jamais nous ne vendrions sa maison de son vivant… On m’a menacée de me faire mettre moi-même sous tutelle si je m’y opposais … Absolument infect. Dans cette tutelle abominable tout est organisé en fonction des intérêts financiers de la tutrice. Ma mère est pressée comme un citron. Le pire c’est que lors de la signature de la vente, j’ai dit au Notaire que mon frère, ma mère et moi-même devions être tenus informés, comme la loi l’exige de l’utilisation qui était faite par la tutrice de l’argent de la part de ma mère. Le notaire s’y est verbalement engagé mais malgré de nombreux fax, mails et LRAR jamais ni le notaire ni la tutrice ne m’ont répondu sur ce sujet.
Alors j’ai fait transiter ma demande par un avocat. Celui-ci n’ayant obtenu aucune réponse du notaire il a téléphoné au notaire devant moi et là, chose absolument inimaginable et que je n’aurais pas cru si je ne l’avais entendu de mes propres oreilles le notaire Maître X. lui a dit ceci : ‘ Maître, je ne vous répondrai pas et si vous continuez à relayer les demandes de votre cliente à ce sujet je me plaindrai de vous à votre bâtonnier."
Je jure que c’est vrai et je pense que ma mère ne reverra jamais cet argent.
ATTention : Je rajoute aujourd'hui cette information, que je viens d'obtenir et qui confirme mes doutes quant à l'utilisation de cet argent : Je viens d'apprendre qu'avec la part de la vente du pavillon qui revenait à ma mère la tutrice a ouvert une assurance vie : Ma mère n'ayant plus sa tête depuis longtemps est incapable de mettre le nom du ou des bénéficiaires mais chose extraordinaire, j'ai appris que le Juge des tutelles lui , a le pouvoir de choisir le bénéficiaire !!!!
5° Pendant plus d’un an ma mère est restée avec la même chemise de nuit qui sentait la p… sans vêtements, sans shampoing, sans dentifrice la tutrice ne s’en occupant absolument pas. Et lorsque j’apportais moi-même des vêtements à ma mère la tutrice donnait l’ordre de les mettre à la poubelle. Quant aux vêtements qui étaient au pavillon et en excellent état je les avais donnés à une société de nettoyage mais celle-ci réclamait le bon de la tutrice pour les rendre or j’ai envoyé cette demande de bons à la tutrice en lui envoyant une cinquantaine de fax, la tutrice a mis un an pour finir par signer ce bon et encore c’est parce que j’avais dû passer par un avocat pour qu’elle s’exécute.
6° Éprouvant la plus grande méfiance vis-à-vis de la tutrice j’ai demandé à voir les comptes de gestion, cela a été très très difficile de les obtenir ( j’ai dû payer plusieurs consultations et courriers d’avocat) et là j’ai eu la preuve que j’avais raison de m’inquiéter !!!!! Les comptes de la tutrice pour 2014 sont une abomination !!!!


Lettre ouverte à mon ex avocat Me Termeau



Maître Termeau, avocat à Créteil

Note : J'espère, en publiant ce post sur internet être attaquée en diffamation car c'est la seule possibilité pour moi de savoir quel est le bénficiaire de l'assurance-vie que le Juge des tutelles a cru bon d'ouvrir pour ma mère

:En 2014, je vous ai expliqué en long en large et en travers que j'étais hostile à l'idée de vendre le pavillon dont j'étais indivisaire avec ma mère.En effet, ma mère est sous tutelle extérieure. Or ce système de la tutelle, qui se prétend de protection n'est en fait qu'un système de prédation qui permet aux prétendus protecteurs de s'approprier en toute légalité les biens de leurs protégés.
Je craignais que la tutrice avec l'argent de la part de ma mère n'ouvre une assurance-vie !C'est doublement dangereux 1° Parce que ce type de placement est très déconseillé et 2° parce que le Juge des tutelles a la possibilité de désigner un bénéficiaire de son choix.
Je vs rappelle que ma mère est alzheimer à 100/% et totalement incapable de désigner un bénéficiaire elle-même.Le Juge des tutelles et la tutrice ne vont évidemment pas se désigner eux-mêmes , ce serait un peu gros mais ils peuvent très bien désigner un bénéficiaire lamda de leur choix...
Tout le monde sait que l'assurance-vie est un des moyens classiques utilisés par les tutelles pour détourner des héritages.
Lorsque je vous ai expliqué mes craintes, Me Termau, vous m'avez ri au nez et vous avez relayé les menaces de votre confrère Jean-François Caylar avocat à Montreuil, ce même avocat qui est à l'origine de la désignation de la désigantion de Sylvie Walter comme tuteur de ma mère , menaces donc de la part de Jean-François Caylar et relayées par vous même, mon propre avocat de ME FAIRE PLACER MOI-Même SOUS TUTELLE si je ne cédais pas, c'est à dire si je ne signais pas la vente du pavillon.
J'ai donc signé sous la menace et aujourd'hui la menace s'avère fondée : J'ai la preuve que la tutrice SYlvie Walter et le Juge des tutelles, ont, sans nous consulter ni mon frère ni moi-même ouvert une assurance vie avec l'argent de la part de ma mère .
ET bien évidemment le Juge des tutelles Olivier Adam refuse formellement de me communiquer le nom du ou des bénéficiaires tout comme il refuse mes avis quand je lui dis qu'il s'agit d'un placement risqué et catastrophique !
En aucun cas je n'accuse le juge d'avoir désigné un autre bénéficiaire que nous les enfants mais j'ai une très forte suspicion, ce qu'on appelle en droit une suspicion légitime.
J'ai également demandé au Juge des tutelles Olivier Adam du TI de Saint Maur des Fossés de faire procédés à une analyse psychiatrique de ma mère prouvant qu'elle est alzheimer à 100/% et totelement incapable de désigner un bénéficiare autre que ses enfants.
Le Juge n'a jamais répondu.Tous mes courriers LRAR adressés au Juge des tutelles étant restés sans réponse je ne vois pas d'autre solution pour moi que de publier ce courrier sur internet:
il est vraisemblable que vous m'attaquerez tous en diffamation alors que je ne vous accuse pas d'avoir détourné cet argent je dis simplement que j'ai un énorme doute ! Depuis le début de la tutelle Walter près de 70.000€ de notre patrimoine familial sont déjà passés dans les mains des avocats ! Alors qu'est ce que j'ai à perdre ? Cette tutelle n'a d'autre but que de permettre à des étrangers de s'approprier les biens de ma mère, c'est exactement ce qui se passe depuis quatre ans. Donc je n'ai rien à perdre et ce procès, que vous allez m'intenter est la seule possibilité pour moi d'éviter cette captation d'héritage via le système bien rodé de l'assurance-vie.

Sites contestataires sur la tutelle

 La tutelle, qui se présente hypocritement comme une mesure de protection, est devenue au fil du temps une véritable mesure de prédation, d'humiliation et de spoliation.

Voici les principaux sites qui dénoncent, non sans un certain courage voire un courage certain les dysfonctionnements d'un système dont le caractère mafieux est aujourd'hui enfin dénoncé.

http://www.justiciablesencolere.com

http://lamafiadestutelles.blogspot.com

http://lemurdesconsdesjusticiables.blogspot.com

http://cvjn.over-blog.com/

http://www.lepoint.fr/societe/sinistres-tutelles-14-10-2004-31819_23.php

Sites de base sur la tutelle

Ci-dessous sites basiques sur la tutelle :




 Ces sites  sont d'inspiration gouvernementale, ils fournissent des informations juridiques  de base concernant les différentes mesures de protection : sauvegarde, curatelle, tutelle  mais ne mentionnent absolument pas les nombreux points noirs du système tutélaire : à savoir
dysfonctionnements,  tuteurs incompétents  ou injoignables, maltraitances en tous genres, arrogance des Juges de tutelles... ces éléments négatifs sont abordés dans l'article suivant du blog intitulé  sites contestataires.


Connaissez- vous un bon avocat ?

 
Inutile de nous téléphoner ou de nous contacter par mail  si vous cherchez UN  BON AVOCAT.

 Nous connaissons des avocats tutelles . mais ' de bons avocats tutelles ' nous n'en connaissons pas.

Il y a sans doute de bons avocats " tutelles " mais  je suis désolée de vous le dire : Nous n'en connaissons pas.   Nous connaissons des avocats ' tutelle ' très très chers, ça oui.

Mais de " bons avocats ' tutelle nous n'en connaissons pas...

Il y a peu d'avocats tutelle, comme me l'ont dit certains avocats en off ' Il n'y a pas d'argent dans les tutelles, ça ne ns intéresse pas. '

Plusieurs se partagent le marché et ils vous suffit de taper ' avocats tutelles ' pour avoir accès à leurs noms et à leurs blogs.

En général les ' avocats  tutelle ' sont plutôt pro tutelle  et n'aiment pas trop s'attaquer à un tuteur et encore moins à un  Juge des tutelles.

On a l'impression qu'ils sont terrorisés à l'idée de s'attaquer à un juge des tutelles, certains me l'ont dit bien en face ' Oui, vous avez un dossier en béton mais ne comptez pas sur moi pour affronter un Juge des tutelles, je ne tiens pas à avoir des ennuis "

 Quelques uns démolissent carrément sur leur blog  le livre ' Les Dépossédés de Valérie Labrousse ' la  journaliste qui a osé enquêter sur le scandale des tutelles et rompre l'omerta.  Par contre je n'ai jamais entendu aucun de ces avocats  dénoncer l'immonde scandale des tutelles mafieuses alors qu'ils sont tous au courant de ce qui se passe dans ce domaine.


 Certains de ces avocats jouissent d'une petite notoriété et ils la font payer très très cher.  Je ne suis pas certaine, d'après les échos que j'ai eus , que le résultat soit toujours au rendez vous...

Bref, si c'est pour avoir ne n° de tél d'un bon avocat tutelle pas la peine de ns téléphoner nous n'en  connaissons pas.

Méfiez-vous des assistantes sociales


Méfiez-vous des assistantes sociales

Madame ou Monsieur le Procureur de la République de Nanterre,
Je vous avais écrit, en novembre dernier pour vous signaler que mon fils Exxx avait été hospitalisé à l'hôpital Louis Mourier suite à une tentative de suicide. Et je vous avais expliqué que j'avais vainement demandé à Madame Syvie Walter , mandataire judiciaire à Ormoy 91, et hélas tutrice de ma mère Oxxxde bien vouloir faire les démarches nécessaires auprès de la Banque  pour que je puisse toucher le reliquat de la succession de mon père, cet argent m'aurait permis de financer les soins dont mon fils avait besoin.
Or malgré six LRAR envoyés à cette tutrice sur une durée de 6 mois, celle-ci n'a jamais daigné me répondre et ne s'est décidée à agir que quand je lui ai envoyé le bulletin d'hospitalisation de mon fils...
Je pense que Madame Sylvie Walter a agi par pure perversité et dans le dessein de me nuire personnellement à travers mon fils.
J'ai cru bon de vous tenir informé de ces faits pour éviter que d'autres personnes ne soient victimes des agissements de cette dame dont la capacité de nuisance est colossale.
J'ai eu la surprise très désagréable de me voir convoquée au bureau des asssitantes sociales de Colombes : je me suis rendue à cet entretien car j'ai pensé que j'y étais plus ou moins ' obligée ' dans la mesure où cette initiative venait du Procureur de la République.
Je ne suis pas idiote et je sais parfaitement que cet entretien a probablement pour but de me faire mettre moi-même sous tutelle, en effet dans la mesure où je divulgue publiquement les méfaits et les dégâts causés par Madame Sylvie Walter dans les trois vies de ma mère, de mon fils et de moi-même ma mise sous tutelle et pourquoi pas ma mort pendant que vous y êtes serait un bon moyen de me neutraliser et de me faire taire.
Bien que traversant une période très difficcile je ne suis jamais abaissée à demander de l'aide à qui que ce soit et surtout pas à des assistantes sociales.
Je trouve humiliant et dégradant d'avoir eu à subir un véritable interrogatoire sur ma vie, mes revenus, l'état de santé de mon fils etc.
De plus j'aurais souhaité bien évidemment avoir une sorte de PV de l'entretien qui aurait été signé par les assistantes sociales et moi-même. Je l'ai bien sûr demandé mais cela m'a été refusé, ce qui est profondément choquant !
Les assistantes sociales ont donc toute latitude de vous relater l'entretien à leur manière en déformant au besoin mes propos.
Le but de la mise sous tutelle de ma mère est tout simplement de permettre à des étrangers de mettre la main sur le patrimoine familial . J'en suis persuadée depuis le début.
La tutrice ne fiche absolument rien à part imposer des dépenses colossales à ma mère et elle est payée pour ne pas faire ce que je faisais moi gratuitement avant son arrivée !
La tutrice et le Juge viennent d'ailleurs d'ouvrir sans bien sûr me consulter une assurance vie pour ma mère et ils ont la possibilité de désigner un bénéficiaire de leur choix ma mère étant totalement alzheimer.
Tout le monde sait que l'assurance vie est un moyen très commode pour détourner un héritage !
Je n'accuse pas formellement le Juge Olivier Adam et la tutrice d'avoir désigné un bénéficiaire de leur choix, derrière notre dos et celui de ma mère mais je ne vous cache pas que j'ai de forts soupçons et comme je fais le buzz autour de cela, il est nécessaire de m'éliminer par tous les moyens : mise sous tutelle, prison, asile...
Tout cela me donne une forte envie de vomir.
Respectueusement.

Le vrai courage







"Je voudrais que tu comprennes ce qu'est le vrai courage. C'est de savoir que tu pars battu d'avance. Et malgré cela agir quand même et tenir jusqu'au bout". Harper Lee (1926-20

vendredi 7 avril 2017

Le curateur empêche Olivier de travailler



Olivier essaye de trouver du travail mais son curateur l'en empêche


comme convenu voici par mail les copie de mes dernières lettres dont celle au Mandataire Mr Le XXX (injoignable depuis un bout de temps rappel de ses et au Juge des tutelles 






Le vieil homme et la tutrice



Voilà ce qui peut arriver à un homme vieillissant mis sous tutelle, après une brillante carrière, ex grand chercheur et professeur d'université, possédant un beau patrimoine et des enfants aimants.
Depuis que mon père est sous tutelle par la MJPM, Mme Xxxx , il a des problèmes d'argent malgré sa retraite de 7600€ mensuel. Il n'a pas du tout d'argent de poche. C'est une famille détruite. Les services de la tutrice sont surfacturés comme par exemple 482€ pour la présence d'une auxiliaire à domicile pendant 24h alors que le forfait pratiqué par l'organisme est de 270€.
La tutrice agit à l'encontre des intérêts de mon père, ignorant l' être humain avec ses ressentis et ses souffrances.
La tutrice Mme X profite du conflit familial, entre d'un côté les 2 enfants souhaitant le bien être de leur père et de l'autre côté la 2eme épouse qui a hâte de placer son mari en institution. La tutrice a refusé d'organiser la mise en place régulière d'auxiliaires de vie à domicile, et d'adapter le domicile de mon père en mettant au moins des barres de maintien dans les toilettes... L'épouse beaucoup plus jeune que son mari n'ayant jamais travaillé, se dit trop fatiguée pour s'occuper de lui. Elle a déposé une requête, soutenue par la tutrice avec qui elle est devenue très liée, pour un placement définitif en Ehpad. J'ai alors accompagné mon père chez divers médecins. Malgré des certificats, et meme celui d'un médecin inscrit sur la liste du procureur, attestant qu'un tel placement serait très néfaste pour mon père, qu'il a très peur de quitter son domicile, seul le certificat de la contre expertise demandée par le juge au Dr Bxxx a été retenu, optant pour un Ehpad.
Pour la tutrice, un Ehpad parisien est beaucoup trop cher. De complicité avec l'épouse, la tutrice avait envisagé de vendre en viager l'appartement parisien de mon père,(un bien propre) avec un viager sur la tête de l'épouse ! Un comble! Alors qu'elle veut mettre son mari dehors ! Qu'ils sont en séparation de biens, qu'elle n'a que 6 ans d'écart avec l'aînée des 2 enfants.
Mon père possède pourtant aussi une propriété inoccupée en Italie, qu'il serait plus logique de vendre en priorité. Mais, la tutrice refuse de la faire estimer, l'épouse souhaitant en fait récupérer cette maison. Elle a en effet déjà tenté de se l'approprier indûment avec un document illégal. La tutrice refuse aussi de donner un trousseau de clés de cette maison à ma mère qui possède ce bien en indivision avec mon père.

La situation financière semblant bloquée, l'épouse a jugé bon de laisser mon père à l'hôpital aux frais de la sécurité sociale, en passant par les urgences. Malgré une ordonnance de l'hôpital pour un retour à domicile avec des aides, comme préconisé par le ministère de la santé, mon père a subi plusieurs séjours à l'hôpital très traumatisants, au gré des vacances de l'épouse.
Pour une solution pérenne, la tutrice a fini par organiser en plein mois d'août , à l'insu de ses enfants bien-sûr, une admission de mon père dans un Ehpad très éloigné de son domicile et de ses proches, à moindre frais en province, condamnant ainsi son protégé à mourir de solitude! Les médecins n'ont pas donné suite à ce transfert, afin d'éviter la rupture des liens familiaux, préjudiciable pour sa santé et ont dû accepter de garder mon père de façon transitoire dans un service de long séjour payant, où il séjourne actuellement. Un moindre mal, mais l' hôpital longue durée n'est pas un projet de vie pour mon père. Il n'a plus de stimulation, plus de kinésithérapie comme il avait régulièrement à la maison. Il décline évidemment, attrape des escarres...
La tutrice ne comprend pas l'intérêt d'avoir la télévision à l'hôpital, l'achat d'un déambulateur 4 roues prescrit par le Medecin de l'hôpital. Elle refuse de me le rembourser bien que pris en charge par la sécurité sociale. Elle dit ne pas avoir signé d'autorisation de sortie!!!...Depuis quand on enferme les gens parce qu'ils perdent leurs repères avec l'âge?
Les tuteurs sont au dessus des lois!!! Et avec le nouveau juge du 16eme arrdt, il n'y a pas de dialogue possible, puisque selon elle c'est au tuteur de décider de tout!
Quelle honte, la façon dont on traite les personnes âgées vulnérables dans un pays comme la France!!

TUTEURS ET FRANC-MACONNERIE



TUTEURS ET FRANC-MACONNERIE

Il y a un mois j'avais écrit aux trois principales obédiences FM pour leur demander de bien  vouloir nous accorder une entrevue afin de discuter du scandale des tutelles et de ses dérives mafieuses.
A ce jour, je n'ai eu non seulement ni réponse, ni même un simple accusé de réception de courtoisie.
Voilà.
Ma lettre était extrêmement polie et je m'étais bien gardé d'évoquer les ' protections FM' dont bénéficient manifestement les tuteurs véreux... J'avais été très diplomate.
Loin de moi l'idée de faire de l'anti maçonnerie primaire mais j'aimerais bien qu'on m'explique pourquoi les tuteurs véreux bénéficient d'une telle impunité.
Les juges des tutelles les couvrent et lorsque vous pensez à les attaquer en justice, les avocats vous font comprendre à demi-mot que vous n'aurez jamais gain de cause contre eux.
Bref dans l'univers diabolique de la tutelle tout le monde est protégé sauf les protégés ....