dimanche 20 août 2017

Vernel, on est avec vous !



Mon cher Vernel Pxxx



J'ai découvert votre existence il ya quelques mois avec votre vidéo que j'ai trouvée extrêmement touchante... vous m'avez dit que vous n'aimiez pas trop cette vidéo, que quand vous l'avez faite vous étiez en colère et que vous vous trouvez un peu gogol sur cette vidéo et que ça pouvait se retourner contre vous..

Moi j'ai tout de suite compris que vous souffriez horriblement de cette tutelle et que ça vous met hors de vous.

J'ai exactement le même tempérament que vous, même si je suis beaucoup plus âgée que vous,  moi aussi quand je vois certaines choses, ça me met hors de moi. ça me rend ' folle ' et je ne comprends pas que certains restent calmes alors qu'ils devraient être submergés e rage et de colère face à la monstruosité, la barbarie des tutelles

Les gens mous ou résignés, les gens qui n'ont aucun tempérament, aucune sensibilité ne peuvent pas comprendre ... ils se permettent même de traiter les autres, ceux qui réagissent de ' fous '... Dès qu'on sort un peu du moule, pour ces gens là, on est ' fou'...

Je lis vos posts et je les trouve déchirants.. celui d'hier m'a bouleversée et toute la nuit je me suis demandé ce que je pouvais faire parce que je vois bien que vous souffrez atrocement de cette tutelle.

C'est inhumain de leur part de vous faire subir ça.

J'ai pensé écrire une lettre à votre Juge des tutelles pour lui dire que vous souffrez vraiment trop mais c'est à double tranchant, ces gens là ont souvent un ego sur développé et n'aiment pas qu'on les interpelle...

Bon, en tout cas, je réfléchis. Sachez que vous n'êtes pas seul Vernel, on est avec vous.

On se tient au courant

5 commentaires:

  1. j'avais vu sa vidéo quand vous l'aviez posé sur votre compte Twitter,nous avons la même colère envers ce système répugnant,criminelle,hypocrite de dictature et d'esclavage en brisant des humains parce qu'il y'à des intérêts financiers à la clef

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup pour votre post, c'est réconfortant de voir que d'autres comprennent la souffrance de ce jeune homme :)

    RépondreSupprimer
  3. Eh oui, je sens une grande souffrance, une grande détresse comme un appel au secours inaudible. De grands mots pour des grands maux. C'est bien de verbaliser mais il ne faut pas utiliser des termes qui nous dépassent. Vague... Une vague, des hauts et des bas, des crêtes et des creux, Du roulis en roues libres, le sac et le ressac. Ce sac trop lourd à porter, ce sac que l'on veut poser un jour sur le seuil de la porte pour dire à sa mère. regardes maman, j'ai posé mon sac, je suis là pour toi, ta fille qui t'aime.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. DERRIDA

      Marc Antoine on écrit Regarde et non Regardes ! apprends l'orthographe

      Supprimer
  4. Marc Antoine, un conseil tu téléphones à ton psy, tu prends tes médicaments et dodo...

    RépondreSupprimer

Pseudo :

Mail ou phone :