vendredi 18 novembre 2022

Le point sur l'affaire de ce tuteur soupçnné d'avoir détourné 800.000€ à des vulnérables

Un point sur l'affaire de ce tuteur soupçonné d'avoir détourné plus de 800.000€ à ses «  protégés »  On aurait pu penser qu'après la parution du livre de Valérie Labrousse, Les Dépossédés, en 2014, livre qui a fait un bruit énorme, les abus tutélaires auraient sinon cessé mais du moins nettement diminué or il n'en est rien bien au contraire comme le prouve la récente mise en examen de ce tuteur soupçonné d'avoir détourné plus de 800.000€ à des vulnérables sur une période de dix ans. Cette affaire est extrêmement intéressante à analyser et à décortiquer car elle permet de comprendre comment les choses se passent et comment un professionnel de la protection peut sévir pendant une période assez longue sans être inquiété … Pointer une profession du doigt et brailler sur les réseaux «  Tous les tuteurs sont des voleurs » peut-être que ça soulage mais ça n'est vraiment pas une attitude constructive... Ce qui est CONSTRUCTIF, me semble-t-il, c'est de se servir de son cerveau et d'analyser la situation de façon à démontrer comment les choses se passent, lors de ces détournements, afin d'éviter que ce genre de choses ne se reproduise. … Et, pour ce faire les témoignages des victimes et de leurs proches sont, non pas nécessaires, mais INDISPENSABLES. Or, ce qui est intéressant c'est que bien que les victimes soient très nombreuses : 140 sur les 350 personnes que gérait ce monsieur je n'en connais pas une seule qui ait accepté de témoigner, par contre j'en connais beaucoup qui m'ont contactée pour avoir les témoignages d'autres victimes et quand je leur expliquais que je n'en avais pas ces braves gens sortaient de leurs gonds et me traitaient de tous les noms «  sale menteuse, tu es de quel côté exactement ? » etc. etc. Et quand je leur demandais si eux-mêmes étaient prêts à témoigner les insultes envers moi redoublaient... Bref, il m'a semblé que ce qui les intéressait c'est d'avoir les témoignages des autres pour leur permettre d'améliorer leur dossier mais l'idée qu'ils pouvaient eux-aussi apporter leur pierre à l'édifice ne les effleurait pas une seule seconde... Ce qui m'a également étonnée c'est que quand je me permettais de leur suggérer de se contacter entre eux et de créer par exemple un collectif ils repoussaient violemment cette suggestion arguant que les membres de ce collectif risquaient d'être des «  infiltrés » ce tuteur n'ayant de toute évidence pas agi seul. Après la sortie de son livre la journaliste Valérie Labrousse a été assaillie par des centaines de personnes qui lui demandaient de l'aide. Elle a essayé de leur expliquer que l'aide devait venir d'eux-mêmes, qu'elle même avait fait son boulot de journaliste et que c'était à eux de se prendre en main et de continuer le travail... 8 ans après aucun collectif n'a jamais été créé... Les tuteurs indélicats ont de beaux jours devant eux ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pseudo :

Mail ou phone :