mardi 11 décembre 2018

C'est quoi, au juste, une tutelle abusive ?


C'est quoi, au juste, une tutelle abusive ?


A L’association je reçois pas mal de mails comme celui-ci :

«  Bonjour ( là je fais comme si les gens étaient polis, bien souvent ils ne font même pas précéder leur demande de «  bonjour «  ) je suis ( ou un de mes proches est ) sous tutelle abusive.
Dites-moi ce que je dois faire pour me sortir de là )

Déjà ce que vous pouvez-faire pour commencer c'est me parler poliment et en utilisant les formules de politesse consacrées : Bonjour, merci , cordialement etc beaucoup d'entre vous ne connaissent apparemment pas .. 

Deuxièmement il est bien évident que les démarches à effectuer varient en fonction de la façon dont la mesure a été mise en place. Qui a fait cette demande et pour quelles raisons ? Comment s'est passé l'examen avec l'expert ? Avez-vous fait faire une contre expertise ? Etc. etc.

Troisièmement c'est quoi au juste, une tutelle abusive ?

Certains vous diront que ' toute tutelle est abusive '… Là on entre dans un vaste débat philosophique et on s'éloigne de certaines réalités bassement matérielles mais pourtant incontournables : La tutelle me paraît quand même incontournable dans certains cas : Alzheimer avancé, coma etc.
D'ailleurs au Pérou où la tutelle vient d'être abolie elle a quand même été maintenue dans ces cas précis ça me semble être le bon sens.

D'autres vous diront ' toute tutelle imposée à quelqu'un contre sa volonté est abusive ' . Là , je serais davantage d'accord … La tutelle est une mesure atroce : c'est la mainmise totale d'une personne sur une autre , c'est une prison aux barreaux invisibles , c'est une partie de vous-même qui meurt. On appelle d'ailleurs ces personnes «  les morts civils «  …

En ce qui me concerne personnellement plutôt la mort que la tutelle.

Et je pense que chaque individu devrait tant qu'il a ses facultés signer un papier autorisant ou non sa mise sous tutelle pour le cas où ses facultés mentales seraient altérées.

Mais je me dis parfois que ce n'est pas forcément une très bonne idée : prenons par exemple le cas d'une personne Alzheimer dans le déni de sa maladie et qui s'entêterait à conduire avec les risques que cela implique pour sa vie mais surtout pour celle des autres …

Bref pour conclure je dirai que cette notion de ' tutelle abusive ' est infiniment délicate.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pseudo :

Mail ou phone :