dimanche 2 juin 2019

Tutelles : C'est facile de truquer le jeu quand on tient le flingue


Tutelles C'est facile de truquer le jeu quand on tient le flingue


En farfouillant sur mes anciennes pages FB je tombe sur cette lettre adressée par Philippe Cailleux à son Juge des Tutelles.

_ Cette lettre date de 2017, entretemps Philippe Cailleux a obtenu sa mainlevée.

« Philippe Cailleux > ‎UDAF scandales dérives et mafia
Monsieur le Juge,
Aucun humain digne de ce nom ne peut se plier à des lois objectivement insanes qui font de lui un esclave, un animal domestique ou un simple outil au seul motif qu'il est sans défense. Quand vivre c'est renoncer à être un Homme, mieux vaut n'être rien. 
Il va de soi que pour des êtres qui ne sont pas humains, puisque ne possédant pas de conscience, ceci n'a pas de sens, c'est pourquoi j'aime à mettre en incipit de certains de mes écrits la citation de Luc 24, 34 : "Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu'ils font." Ce qui, bien entendu, ne saurait avoir d'incidence sur l'entendement de quidams qui croient intelligent d'être bêtes.
D'autre part, ainsi que rapporté dans le manifeste "La France m''a suicidé", l'appareil judiciaire met les gens sous "protection" dans l'unique souci de leur pourrir la vie. Je n'affirme rien, ce sont les faits et les nombreux témoignages qui le disent. Exemple, SFR vient de me signaler à nouveau des incidents de paiement. Vais-je me retrouver sans téléphone ni internet ? Je ne vous demande pas pourquoi, puisque je sais qu'avec l'impudence habituelle il va m'être répondu que c'est de ma faute. C'est facile de truquer le jeu quand on tient le flingue. Surtout avec une loi qui permet de le faire. 
Ce qu'est la loi, vous n'en êtes pas responsable, je le suis moins encore, je n'ai pas à faire les frais de ses incohérences.
Je cesse de m'alimenter le 28/06/2017, il reste 9 jours. 
Respectueusement.
Philippe B.Y. Cailleux.
Envoyé le 19/06/17, au Juge des tutelles via :

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pseudo :

Mail ou phone :