jeudi 6 juin 2019

Affaire Maria : Suite et hélas pas fin


Affaire Maria : L'audtion du 4 juin n'a pas eu lieu !!!!

_ Ci-dessous le courrier que j'adresse au JT et à la tutrice.
Trop c'est trop.


Madame la Juge des tutelles,

Copie à Madame la tutrice

Depuis quatre ans Maria vous fait part de son désir de retourner dans son pays natal l'Espagne comme la loi l'y autorise puisque les Majeurs «  protégés «  ont le libre choix de leur lieu de résidence...

_ La famille de Maria vous a envoyé tous les documents nécessaires prouvant qu'il y a des établissements qui pourront l'accueillir à son retour en Espagne.

_ Après avoir reçu ces documents, dès 2017 (!) la tutrice a osé dire qu'elle a eu un entretien avec Maria et que, je cite ' son choix ne paraît pas aussi clair ' c'est sidérant : je vois Maria très régulièrement elle ne parle que d'une chose rentrer en Espagne et revoir sa famille.. ( j'ai des enregistrements qui le prouvent de façon irréfutable )

_ Depuis la réponse négative de la tutrice son neveu et moi-même juin sommes revenus à la charge auprès de la tutrice à de très nombreuses reprises et celle-ci ne daigne pas nous répondre …

_ Maria souhaite prendre un avocat et elle a besoin de l'accord de la tutrice qui n'a pas non plus répondu sur ce point...

_ La dernière fois où le neveu de Maria vous a contactée Madame le Juge vous lui avez répondu que vous la convoquiez avec sa tutrice le mardi 4 juin à 14H3O...

_ Curieusement Maria n'a reçu aucune convocation, et au matin du 4 juin nous avons téléphoné au cabinet de la tutrice, absente comme toujours et sa secrétaire nous a dit qu'elle n'avait rein reçu pour le 4 juin.

_ Depuis qu'elle avait appris par son neveu qu'elle allait enfin être auditionnée le 4 juin Maria avait retrouvé le sourire. Mais pas pour longtemps .

_J'étais à ses côtés le 4 juin à 14H30 et je peux vous dire que sa déception a été immense.

_ Il y a quatre ans que Maria, sa famille, le Consulat d'Espagne et moi-même nous heurtns à un mur de silence de la part de sa tutrice.

_ Plusieurs personnes ont conseillé à Maria de rentrer en Espagne sans demander son reste, elle a maintenant 87 ans ! Maria nous explique que c'est la tutrice qui a son argent et qu'elle craint de ne jamais revoir celui-ci si elle s'en va.

_ Cette affaire est scandaleuse et malheureusement très typique du dysfonctionnement _ pour employer un euphémisme _des tutelles.

_ Quelle distorsion entre le slogan de la réforme des tutelles qui prétend ' Mettre le protégé au cœur du système ' et la cruelle réalité où le ' protégé ' se retrouve pieds et poings liés et soumis au bon vouloir de son tuteur.

C'est une honte et nous sommes décidés à médiatiser cette triste affaire.

Respectueusement.

A.D.V.T.


2 commentaires:

  1. Bonjour.

    A vrai dire une triste et pas très grande surprise.

    Toujours cette infraction à la libre circulation des hommes et des marchandises(ceux que sont devenus nos "protégés") de la CEE.

    C'est vous dire que les finances de la France sont aux plus bas, puisque dès les années 80, ce pays encourageait les immigrés à retourner dans leurs pays d'origine dès qu'ils étaient au chômage ou à la retraite car les pensions sont dépréciées quand vous vivez à l'étranger !...

    Toujours ces scénario alambiqués avec reports des audiences, etc ... Mépris des avis de la famille et des protégés.

    Justice abjecte et gouvernement collaborant(" Ceux sont eux les héros, ceux qui vont vous sauver."), l'année du 75ème anniversaire du débarquement et ses hordes de soldats rougissant de leurs sangs nos plages et nos villes pour nous libérer ... de cette forme de système politique ! ...

    Nos politiques peuvent les remercier et les honorer ... de leurs avoir permis de prendre la place de leurs prédécesseurs !

    "On vous demande de vous taire, vous dérangez."

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Patrice Chassaing

    Et en effet, pas grande surprise … avec eux 'est toujours le même scénario.

    RépondreSupprimer

Pseudo :

Mail ou phone :