mercredi 27 septembre 2017

La putainerie tutélaire



La putainerie tutélaire, " Je est une chose "de Philippe Cailleux



Lisez ce texte vous ne le regretterez pas.


J'adore l'expression la putainerie tutélaire, c'est imagé !



"JE est une chose, la putainerie tutélaire". Cliquez sur le lien ci-dessous.


https://lirenligne.net/oeuvre-a-decouvrir/LirTvAxtpS7HM/0lfmas.pdf



Quatrième de couverture

. Dépouillées de leur humanité, moins que des esclaves, moins que des bagnards, moins que des animaux, au nom d'une caricature de protection, la France réduit ses personnes vulnérables à l'état de sous-hommes. On leur vole leurs biens, leur humanité, leur existence. Bien des malfaiteurs sont mieux lotis qu'elles. De quoi sont-elles coupables ? De quoi sont-elles punies ? En vertu de quel droit la France s’autorise-t-elle à les traiter de la sorte ? Sont-ils des assassins, des déments, des terroristes, ces femmes et ces hommes que ciblent les mesures de tutelle/curatelle ? Non ! Ils souffrent simplement d'invalidités diverses qui les rendent socialement fragiles. Alors, au nom de quoi ce pays se permet-il de faire d'eux des objets qu'il manipule à sa guise ? Les atteintes aux droits de l'Homme effectués sous le couvert de cette farce juridico-mafieuse de la « protection » sont dénoncées depuis des années, mais sans résultat. Pourquoi ? « Il est plus facile, semble-t-il, de sacrifier l’humain isolé, en le réduisant à l’impuissance, que de remettre en question les lois économiques », nous explique M.-F. Hirigoyen. Du reste, pourquoi mettre un terme au fonctionnement d'un système juteux dont les victimes ne sont que des « loques » sans intérêt ?

3 commentaires:

  1. Il me semble que cette version est mieux aboutie.

    RépondreSupprimer
  2. Des " loques " qui ont une sacrée plume !

    RépondreSupprimer
  3. Courty Marie Marie-Claude27 septembre 2017 à 12:35

    Quelle plume effectivement

    RépondreSupprimer

Pseudo :

Mail ou phone :