mardi 20 décembre 2016

avocats bidon ( 1)

                                                                    18 décembre 2014
COLLECTIF SOS VICTIMES DES TUTELLES

                                                     Objets : honoraires faits payer à une vieille                dame alzheimer par Maître                Gottvallès, avocat à Dourdan dans             des conditions plus que discutabl
06 89 69 91 51

Monsieur le bâtonnier de l'Ordre des Avocats de l'Essonne,
Copie à Monsieur le Procureur de l'Essonne ,


En 2014, la tutrice de ma mère Oxxx, née Fxxx, la tutrice s'appelle Madame Syxx Wxx, mandataire judiciaire à Ormoy  a commis une grave faute professionnelle en refusant de déposer la déclaration de succession dans le délai des 6 mois après le décès de mon père.
Cette faute professionnelle a eu des conséquences graves:
1° Pénalités de retard à payer aux impôts car la déclaration, à cause de l'incurie de la tutrice n'a pas été déposée à temps.
2° Mon fils qui était alors malade s'est retrouvé 8 mois à la rue, en effet son grand-père ( mon père ) l'époux de ma mère Oxxx avait fait un legs important à mon fils qui se débattait dans une situation très difficile car 1° Il souffrait de dépression chronique 2° il s'est retrouvé brutalement à la rue car la tutrice l'a expulsé du pavillon qu'il occupait avec mon accord et celui de sa grand-mère.

Le notaire et moi-même avions pourtant alerté cette dame Madame Sylvie Waxxx sur l'urgence de la succession, mon fils était à la rue en dehors de ses séjours à l'hôpital, il avait fait des tentatives de suicide dans le passé, la tutrice le savait parfaitement et n'a rien fait!  Elle aurait bien sûr dû déposer la déclaration de succession, ça fait partie de son travail et elle ne l'a pas fait.  Mon fils a essayé une fois de la joindre et s'est fait raccrocher à la figure.
Quant à moi les lettres que j'écrivais à Madame W... pour l'alerter sur la gravité de la situation sont non seulement restées sans réponse de sa part mais elle a eu la basssesse de qualifier mon attitude de harcèlement.

 S'en est suivie une procédure judiciare absurde et qui a coûté près de 50.000€ à ma famille.
Cet argent n'a pas été perdu pour tout le monde, il est passé chez les avocats !

Ma pauvre mère qui n'avait rien demandé à personne et à qui la tutrice a été imposée contre sa volonté la plus formelle et la plus expresse  a dû payer environ 5.0000€ à Maître Gottvallès, somme qui me paraît extravagante 1° Parce que c'est la tutrice qui a commis une énorme faute 2° Parce qu'ayant moi même été assignée je m'étais renseignée sur les tarifs de la procédure et les devis que j'ai eus étaient ds une fourchette de 1300 à 1500€.

J'imagine le dialogue entre la tutrice et Me Gottvallés : J'ai une vieille bien riche sous la main, tu peux la charger, elle est alzheimer, prends lui ce que tu veux !!
Ce à quoi Me Gottvallés a dû répondre  OK Merci en échange je te ferai obtenir 2.000€ qu'on prendra au fils de Madame Fleuriot : Cette demande de Maître Gottvallés figure dans le compte rendu de la procédure que j'ai entre les mains.
 Mais les faits sont encore plus noirs : En effet la tutrice  ne s'est pas gênée pour faire payer 4.000€ d'expertise à ma mère . 4.000 € pris dans les poches d'une vieille femme Alzheimer pour être offerts par la tutrice à un expert d'assuré qu'elle a essayé d'imposer à tout prix mais dont notre assureur ne voulait absolument pas car il trouvait les honoraires de ce Monsieur Guez extravagants !!!!!!!    En effet il y avait eu un incendie à notre pavillon et j'en avais informée immédiatement Madame Walter qui ne s'est absolument pas manifestée !   Faute professionnelle grave car la première chose à faire en cas d'incendie est de contacter l'assureur et de procéder aux travaux de décontamination !  Madame Walter ne réagissant pas  j'ai géré tout moi même. L'expert de notre assureur Axa est intervenu il a fait l'expertise et commencé les travaux.  Bien évidemment Madame Walter était parfaitemnt au courant, je lui avais transmis par LRAR tous les documents. Mais au bout de deux mois cette tutrice a tout fait arrêter et tenté d'imposer son expert d'assuré un certain Monsieur Guez !!!!!   Seulement notre assureur Axa a refusé les prétentions de ce monsieur.

Il a fallu que je paye des consultations d'avocat pour que notre assureur  continue les travaux !!!! Madame W. a alors mis beaucoup de bâtons dans les roues, refusant de transmettre à notre assureur le titre de propriété et le jugement de tutelle qu'il lui demandait !  Là encore il a fallu que je paye des avocats pour qu'elle se décide à obtempérer ! Madame W. a tout fait pour que ma mère ne touche pas ces indemnités et si je n'avais pas été là ma mère ne les aurait jamais touchées !
Mais qu'en plus Madame W. ait le culot de faire payer les honoraires extravagants de son ami Monsieur Guez par ma mère alors que Madame W. savait parfaitement  que cette expertise avait été faite par notre asureur  c'est absolument inqualifiable de sa part!
D'autre part mon avocat de l'époque Maître Termau était parfaitement au courant de ces faits alors pourquoi n a t il pas transmis ces informations à Me Gottvallès ????????
Il s'agit si l'on additionne les horaires de Me Gottvallés et ceux de Monsieur Guez d'une somme phénoménales imposée à une vieille femme alzheimer par une tutrice qui est soi disant payée pour la protéger et gérer ses biens ' en bon père de famille ' et qui n'arrête pas de lui imposer des dépenses derrière son dos.
Le pire est que j'ai alerté à de nombreuses reprises le Juge des tutelles Olivier Adam sur les agissements et les manquements de la tutrice.
J'ai transmis à ce juge des tutelles par LRAR et devant témoins ( membre du Collectif, journalistes etc )  tous les documents
RAR adressés à Madame W tutrice  par moi même ou mon avocat
Courrier de notre assureur
Preuve que l'expertise avait déjà été payée par Axa et que Madame W n'avait aucune raison de faire payer une deuxième expertise à ma mère.
J'ajoute que non seulement ma mère a été pénalisée d'une façon absolument immonde mais que moi même j'ai dépensé énorment de temps et d'argent pour réparer les bourdes phénoménales de la tutrice.
La Cour des Comptes vient de rendre un rapport cinglant sur l'absence de contrôle des tuteurs indélicats  et de dénoncer ces agissements d'autant plus condamnables qu'ils ont lieu sur le dos de personnes vulnérables et sont commis par des personnes payées pour protéger ces vulnérables qui se font en réalité dépouiller ! Ce n'est pas moi qui le dis c'est la Cour des Comptes !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Pseudo :

Mail ou phone :