mercredi 9 mai 2018

Tutelle et expertise psy : le cas de Danielle

Tutelle et expertise psy : le cas de Danielle


 Il y a quelques jours  j'avais publié l'histoire de Danielle : sa fille , qui ne semble pas insensible aux biens de sa mère avait demandé son placement sous tutelle.

Danielle s'était pliée  à l'examen médical et elle avait pu avoir accès à son dossier : l'expertise psy était bonne.

Cependant la Juge  était un peu sceptique : en effet la fille de Danielle est médecin et avait insisté selon elle  les facultés  cognitives  de  Danielle étaient altérées  et elle aurait réussi à manipuler l'expert...

La Juge a donc décidé de demander une seconde expertise afin de s'entourer d'un maximum d'informations et de précautions.

Danielle a accepté de passer cet examen, elle a pu avoir accès au dossier  et constaté qu'elle avait la note de 28 sur 30.

  J'ai eu un message d'elle hier :  La Juge s'est appuyée sur les deux expertises  et a décidé de ne pas placer Danielle sous tutelle.

C'est une excellente nouvelle.

Il faut bien comprendre  que tous les Juges de tutelle ne sont pas des" rapteurs" et que beaucoup d'entre eux s'entourent quand même d'un minimum précautions pour décider d'un placement.


Beaucoup de personnes hésitent à passer cet examen,  pensant qu'en l'absence du fameux  certificat circonstancié   ils échapperont à la tutelle...  ça peut effectivement marcher mais est ce forcément une bonne chose ?   Certains sont tout simplement dans le déni de leur maladie , je pense à certains qui ont un début Alzheimer mais s'obstinent à continuer à conduire ... mettant  ainsi leur propre vie  mais surtout celle des autres en danger.

Il me semble que refuser l'expertise psy  pour échapper à tout prix à la tutelle est un calcul extrêmement simpliste. 

 Tous les Juges de tutelle ne sont pas des salauds et tous les experts psy ne sont pas forcément des corrompus.

 Personnellement je ne me permettrais jamais  de conseiller à quelqu'un de se présenter ou pas  à cet examen.   Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.  Et quelle serait ma légitimité pour dire que telle personne doit ou ne doit pas être placée sous tutelle ?

Mais en mon for intérieur je suis persuadée qu'une personne dont les facultés mentales ne sont pas altérées  a tout intérêt à se soumettre à l'examen.

 En tout cas quelque chose dont je suis  intimement persuadée c'est qu'une procédure de mise sous tutelle est quelque chose de très complexe et que des gens qui comme c'est mon cas par exemple n'ont pas de connaissance ni l a moindre formation en psychiatrie  devraient avoir la sagesse de rester à leur place et de ne pas donner de conseils ni dans n sens ni dans l'autre.
Cnseiller à quelqu'un de ne pas se présenter à l'examen médical implique que l'on fasse soi même un dagnostic de l'état mental de cette personne ... ça me paraît d'une prétention ridicule ...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Pseudo :

Mail ou phone :