samedi 19 mai 2018

Abus tutélaires et Ligue des Droits de l'homme

 Chacun le sait et le déplore les droits du MP  sont loin d'être  toujours respectés en tutelle.


A mon humble avis, ce ne serait peut être pas une mauvaise idée de contacter la ligue des Droits de l'homme pour attirer  son attention sur les Abus tutélaires
Adresse :  138 Rue Marcadet, 75018 Paris


Elle œuvre à l'application des conventions et des pactes internationaux et régionaux en matière de droit d'asile, de droit civil, politique, économique, social et culturel.
Elle combat l'injustice, l'illégalité, l'arbitraire, l'intolérance, toute forme de racisme et de discrimination fondée sur le sexe, l'orientation sexuelle, les mœurs, l'état de santé ou le handicap, les opinions politiques, philosophiques et religieuses, la nationalité, et plus généralement toute atteinte au principe fondamental d'égalité entre les êtres humains, toutes les violences et toutes les mutilations sexuelles, toutes les tortures, tous les crimes de guerre, tous les génocides, et tout crime contre l'humanité.
Elle lutte en faveur du respect des libertés individuelles en matière de traitement des données informatisées, et contre toute atteinte à la dignité, à l'intégrité et à la liberté du genre humain pouvant notamment résulter de l'usage de techniques médicales ou biologiques.
Elle concourt au fonctionnement de la démocratie et agit en faveur de la laïcité.
Elle est membre de la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme (FIDH) dont elle est une des associations fondatrices.

Elle est déclarée conformément à la loi du 1er juillet 1901. »
— Titre premier, dispositions générales, article premier des statuts de la LDH2

vendredi 18 mai 2018

Remise des relevés bancaires par le tuteur

Remise des relevés bancaires par le tuteur

 Un très grand merci à Marie Claude grâce à qui j'ai pu avoir connaissance de ce document ci-dessous  extrait du référentiels des MP.

 Je le recopie sur mon blog afin que chacun puisse profiter de l'info.


4.3 LA GESTION DES COMPTES ET LA PARTICIPATION DES MAJEURS PROTÉGÉS :

Documents transmis au majeur protégé :

→ Un relevé de comptes lui est transmis :
- soit à chaque rencontre (signature du double du relevé de compte comme accusé de réception)
- soit par voie postale par l’intermédiaire de la banque.
En cas d’impossibilité de transmission, le magistrat en est informé.
→ Un double du compte rendu de gestion annuel qui est adressé au juge des tutelles est également
transmis au majeur protégé.
Le budget évoqué à l’ouverture de la mesure avec le majeur protégé est revu avec lui à chaque
rencontre. Des explications claires sont données sur la répartition des postes de dépenses
( part consacrée à l’hébergement, aux frais de tutelles…).
Rappel de quelques règles:
- Respect du choix du majeur pour les comptes de placements ( art 427).
- En curatelle, l’accord du majeur doit être obtenu pour tout mouvement sur ses comptes de
placement. De même, le compte courant n’est pas clôturé sans son accord.
- Dissociation, dans l’organisation interne, entre l’ordonnateur et le payeur


Ma petite remarque perso : on peut constater, comme toujours en matière de tutelle, un certain flou artistique  concernant la périodicité exacte de la remise des relevés

jeudi 17 mai 2018

Précisions et rectifications sur les remises de relevés bancaires mensuels au " Protégé "

 Rectifications et précisions sur les remises des relevés bancaires mensuels au  "protégé " 


Il y a quelque temps  j'avais écrit de bonne foi sur mon blog que les relevés bancaires  devaient être remis chaque mois au protégé.

On sait hélas que dans les faits il n'en est malheureusement rien.

Un "professionnel des tutelles " au demeurant très courtois m'a signalé  que cette information information était fausse.


Donc j'ai fait mes petites recherches perso _ qui ont duré plusieurs jours _  et, en effet, l n'y a, en tout cas à ma connaissance  aucun texte de loi  précisant  que le tuteur a obligation de remettre chaque mois les  comptes au " protégé "  ce qui est d'ailleurs bien dommage.

J'ai également consulté  la charte des droits du Majeur protégé  dont je donne le lien ci dessous : là non plus aucune mention de cette fameuse  remise obligatoire.

https://www.tutelleauquotidien.fr/Proteger-au-quotidien-proteger-la-Personne/majeur-protege-tutelle-curatelle-charte-des-droits-et-libertes.html


Donc je tiens à faire une mise au point car j'essaye et cela n'est pas toujours facile de donner des infos le plus exactes possibles.
Je n'ai pas la science infuse et je ne suis pas une professionnelle du droit donc si quelqu'un a connaissance de ce fameux texte je le remercie vivement de bien vouloir me le communiquer.

mardi 15 mai 2018

Dossier témoignages envoyés à Nicole Belloubet où en sommes-nous ?

 Dossiers témoignages Belloubet  où en sommes-nous ?

Nous en avons discuté entre adhérents par mail et phone  mais comme vous n'avez pas tous les coordonnées de tous les adhérents ( certains  préfèrent ne pas communiquer leurs coordonnées et je respecte leur volonté et bp ne tiennent pas à aller sur les réseaux sociaux donc  je fais un petit point rapide sur le blog.

 Donc depuis cet envoi je n'ai pas reçu personnellement la réponse de Madame Belloubet mais cependant certains adhérents ont eu de très, très bonnes nouvelles , entre autre 4 mainlevées ( j'ai eu la confirmation de la 4 ème ce matin seulement c'est pourquoi  je n'avais n'avais parlé que des 3 pour lesquelles j'étais certaine )

 C'est bien sûr une excellentissime nouvelle !  Et ce que je trouve vraiment super c'est que les personnes qui ont obtenu ces mainlevées ont décidé de ne pas quiiter l'Association pour autant.
Je précise  qu'aucune des 4 personnes n'a demandé assistance d'un avocat.

Attention jamais je ne dis que ces mainlevées sont dues à l'envoi des dossiers à N.Belloubet. MAIS  les personnes avaient envoyé les requêtes aux Juges avec l'en-tête de l’Association ADVT  et en précisant  que les copies avaient été envoyées au Ministre.

D'autre part  depuis l'envoi des dossiers   6 personnes ont obtenu les comptes de gestion : là aussi je ne prétends évidemment pas  que Nicole Belloubet est intervenue  et d'ailleurs je ne le pense pas  mais là aussi les demandes avaient été adressées au tuteur avec l'en-tête de l'Association  et en précisant que des copies des courriers avaient été adressées au Ministre.
Bon évidemment tout est loin d'être réglé mais je trouve que ça avance quand même un peu.
 Enfin, dernière excellente nouvelle le journaliste avec lequel je travaille à l'ouvrage sur les tutelles dont je vous ai parlé à réussi à convaincre trois tuteurs de collaborer à cet ouvrage et croyez moi ça a été dur dur d'y arriver.  Il semblerait  qu'il y aura aussi un ancien JDT à la retraite, ce serait super top mais  pour le moment ce n'est pas encore confirmé donc restons prudents.

Pour les parisiens, je vous dis A Bientôt  pour la prochaine réunion ( fin mai ou début juin ).
BIZZ

Tutelle, Ehpad, hôpital même combat

Tutelle, Ehpad, hôpital même combat



Expertises médicales

Je relaye le témoignage de Sonia



Je suis tombée des nues lorsque j’ai reçu un questionnaire en 2014 me demandant des renseignements sur mon père et sur son patrimoine pour une demande de mise sous tutelle.


J’ai questionné mon père qui semblait abattu et humilié par ces démarches.


Sa femme m’a expliqué qu’une fiscaliste lui avait conseillé de mettre son mari sous tutelle car sinon il risquait d’avoir une amende pour avoir oublié de payer ses impôts, Et qu’en étant la tutrice de son mari, elle pourrait elle même s’occuper des comptes de façon légale.





Surtout, elle m’a suppliée de ne pas mentionner la maison de mon père en Italie. Je ne comprenais pas pourquoi. Et aussi de ne pas mentionner la retraite de mon père aux États Unis. De toutes façons, je ne connaissais pas le montant de sa retraite.





Le certificat médical circonstancié nécessaire pour la mise sous tutelle a été délivré par le Dr Rxxx, médecin expert de la liste du procureur décembre 2013.


Je m’explique très mal comment mon père qui enseignait encore un an et demi plus tôt à l’université de Chicago les mathématiques et la physique à un très haut niveau ait pu être candidat à une mise sous tutelle.


J’imagine la souffrance de mon père à une audience pendant laquelle sa femme se plaint devant lui des troubles cognitifs de son mari, devenu un poids pour elle!


Lui qui était si fier, n’a pas dû oser dire un mot.


Je me souviens d’une scène terrible fin 2013, dans un restaurant très chic aux États Unis, où ma belle mère a appelé le serveur pour lui rendre un plat que mon père avait commandé en trop, expliquant au serveur que mon père avait l’Alzheimer. Mon père est devenu rouge de honte. J’étais très mal à l’aise et choquée de voir mon père rabaissé ainsi.





Lorsque j’ai rencontré fin 2015, le médecin qui suivait mon père a l’hôpital Broca pour ses troubles cognitifs, ce médecin s’est montrée extrêmement surprise qu’on ne lui ait jamais demandé son avis. Elle ne savait pas qu’on pouvait mettre des gens comme ça sous tutelle.


Je me suis sentie fautive de ne pas avoir fait appel.


Par ailleurs mon père n’a pas l’Alzheimer. Tous les médecins qu’il a consultés avec moi sont formels.


Les réflexions pertinentes de mon père expliquant au médecin que ´L’INACTIVITÉ le rend triste, que son souhait est de retrouver son INDÉPENDANCE le prouvent.


Ma belle mère affichait sur la porte de la chambre où elle dormait ( elle faisait chambre à part)


« Ne pas ouvrir, je dors ». Un Alzheimer n’en aurait jamais tenu compte.





Mon père avait en 2013 quelques troubles spatio-temporels, mais il traversait Paris tout seul en transport en commun, surtout pour les trajets dont il avait l’habitude, en particulier pour rejoindre sa cousine. Jusqu’à fin 2014, mon père avait encore sa lucidité et son jugement.


En Août 2014, mon père a subit un choc émotionnel immense d’avoir été jetė dans un Ehpad par sa femme qui voulait la tutelle.


La tutelle confiée à une MJPM a été une véritable régression.


Mon père a été révolté de réaliser qu’il ne pouvait plus disposer de ses biens comme il le veut.





Dès le début de la tutelle, un notaire a conseillé à mon père de demander au juge l’autorisation de faire un testament. Mon père voulait au moins que soit appliquée la dévolution légale pour que ses 2 enfants ne soient pas spoliés de tout héritage à cause un don d’usufruit à sa 2 eme épouse beaucoup plus jeune que lui.





La tutrice, contactée à ce sujet par un avocat a fait traîner le dossier pendant 6 mois. Très liée avec l’épouse, elle a organisé une contre expertise avec un médecin expert le Dr Cxxx


Le certificat était accablant et très méprisant envers mon père, jugé incapable du moindre jugement! A cela ce médecin ajoutait que mon père devrait être dans un Ehpad, propos hors sujet et évidemment dicté par l’épouse qui voulait caser définitivement son mari.


Même si mon père avait fortement diminué au bout d’un an de tutelle, aidé par des neuroleptiques, ces propos concernant un Ehpad retirent toute l’objectivité au certificat.





Ces médecins experts sont payés, commandités par des tuteurs , des juges, des personnes abusant du système de tutelle, pour satisfaire les tuteurs, déresponsabiliser les juges…





Il existe heureusement quelques médecins de la liste d’une grande éthique, avec qui j’ai pu m’entretenir, m’expliquant que la priorité devait être donnée au maintien à domicile, qu’en aucun cas on ne pouvait placer son conjoint pour raison d’être dérangé par sa présence, et encore moins donner des hypnotiques à son conjoint parce on a du mal à dormir!!





Le 3ème expertise nuisible pour mon père a été celle du Dr Bxxxrecommandant un placement définitif en Ehpad. Ce médecin prétend qu’il y sera davantage stimulé!! Un non sens total! Surtout quand il ajoute que ce patient n’a besoin d’aucun soin hospitalier et se porte bien chez lui





La conséquence de cette ordonnance fut absurde. Mon père s’est retrouvé à l’hôpital sans avoir besoin de soin hospitalier, parce qu’un Ehpad était soit disant trop cher pour la tutrice malgré la retraite conséquente de mon père.


Entre parenthèse, le pire des des endroits pour être soigné, c’est bien l’USLD, (service longue durée pour personnes âgées), pas de service d’urgence, aucune intervention…si une patient tombe sur la tête, pas de scanner… les patients décèdent qu’on sache la raison… ils sont vieux!!





Tutelle, Ehpad, hôpital, succession, même combat.




lundi 14 mai 2018

Ange Finstrosa responsable de la FNAT refuse le dialogue

Ange Finistrosa, responsable de la FNAT, refuse le dialogue

Ange Finsistrosa , responsable de la FNAT , refuse le dialogue


Suite à l'émission de France 5 sur les abus tutélaires, j'avais dès le lendemain contacté la FNAT  pour expliquer que ce monsieur minimisait les dégâts commis par les associations tutélaires.
On m'a dit de lui écrire, j'ai demandé si l'adresse indiquée sur Internet était la bonne, on m'a répondu que oui.
Je lui ai envoyé ma lettre en LAR.

Voici ma lettre http://www.advttutelles.com/2018/04/reponse-aux-propos-scandaleux-du.html


3 semaines après environ, le recommandé m'est revenu avec la mention ' Inconnu à l'adresse indiquée "
Je précise que d'autres personnes - ahérents de l'Association aussi bien que non adhérents lui ont eux aussi écrit de leur côté et n'ont reçu aucune réponse.
J'ai souvent eu l'occasion de constater que les associations tutélaires sont extrêmement  fermés sur elles mêmes et n'acceptent pas le dialogue.
 J'ai toujours pensé que les personnes qui refusaient le dialogue avaient des choses à se reprocher....

Prochain chantier de l'Association : les expertises psy

Prochain chantier de l'Association : les expertises psy

Prochain chantier de l'Association ADVT  : les expertises psy.

Petit rappel aux Adhérents de l'Association


Comme chacun sait  la fameuse expertise psy est au cœur du système des tutelles.

Or la façon dont celle-ci se déroule actuellement est éminemment contestable .

C'est pourquoi  j'ai décidé  d'écrire au Ministre de la Santé et au Ministre de la Justice  pour attirer leur attention sur ce point et pointer certaines défaillances  que je n'ai pas le temps de détailler dans ce post.

Donc il y a un mois  j'ai commencé à réunir des témoignages   et j'envoie le dossier à la fin du mois de mai.

S'il y a des adhérents qui ont loupé l'info  il est encore temps de nous de nous envoyer les témoignages.

Je précise  que j'ai trouvé un psy  qui a accepté de rédiger un mot pour relayer nos griefs contre ces expertises,  souvent contestable et que bien sûr sa lettre, qui a quand même un certain poids  accompagnera le dossier.

Comme toujours, les faits devront être relatés, dans ces témoignages, de façon claire, nette et précise.
Se contenter de dire ' tel psy  a fait un faux ' n'a strictement aucun intérêt.

 Je n'ai pas la prétention de dire que cet envoi de dossiers groupés va régler définitivement le problème.

Par contre ça peut peut être  faire un peu bouger les lignes, sait on jamais..

Il y a beaucoup de gens qui critiquent le système mais qui ne foutent strictement rien, ça fait encore moins avancer les choses à mon humble avis ....


dimanche 13 mai 2018

Cinq documents très intéressants sur la question des Tutelles

Voici cinq documents très intéressants sur les tutelles

 Tutelles : ça bouge et on commence très sérieusement à avancer...

Tout le monde a pu le constater au cours de ces derniers mois,  dans le domaine des tutelles les choses commencent enfin à bouger  ( je pense aux très nombreux articles de presse, aux émissions TV qui se multiplient mais aussi aux résultats obtenus par l'Association : mainlevées, obtention de comptes de gestion et;. sur lesquels je reviendrai dans un prochain post.)


Il me semble que ces avancées sont largement dues bien sûr aux démarches personnelles effectuées  par tous ceux qui se battent contre ce système monstrueux  mais aussi aux quelques écrits sur le sujet des tutelles. pour rappel je les cite .

 Je vous invite non seulement à lire ces textes , extrêmement instructifs sur le côté destructeur du système tutélaire,  mais à suivre l'exemple de leurs auteurs  en témoignant vous aussi. Comme je le dis et le répète depuis des années  une seule chose peut faire avancer le problème des tutelles : le témoignage.

La France des Incapables :https://www.amazon.fr/France-incapables-Linda-BENDALI/dp/274910386X    

 A travers une multitude de témoignages de tous les acteurs concernés par cette mesure, ce livre se propose donc de pointer les lacunes d'un système qui peine à gérer ses grabataires, ses handicapés ou ses exclus, une population à laquelle la classe politique s'intéressait d'autant moins qu'une personne placée sous tutelle n'avait plus  plus le droit de vote ( ce qui n'est plus le cas aujourd'hui d'aileurs )

les Dépossédés de Valérie Labrousse :  https://www.amazon.fr/d%C3%A9poss%C3%A9d%C3%A9s-Enqu%C3%AAte-sur-mafia-tutelles/dp/2354172532  
 900 000 majeurs sous protection juridique en France. Autant de proies potentielles pour les réseaux spécialisés dans les abus tutélaires. Valérie Labrousse a recueilli de nombreux témoignages et enquêté pendant dix ans sur cette véritable mafia où l’omerta est de rigueur. Professionnels de l’immobilier, de la brocante, assureurs, pompes funèbres, banquiers, maisons de retraites, établissements de santé, services à la personne, associations d’utilité publique, municipalités, les prédateurs sont partout,

Au secours j'hérite   https://www.justiciablesencolere.com/au-secours-j-herite/
   Le 2 juin 2014  ma mère a été placé sous tutelle extérieure  j'ai  été témoin pendant quatre ans des dégâts énormes causés  par toutes ces professions qui gravitent autour de la tutelle : notaires, avocats, tuteur, maisons de retraite, sociétés d'aide aux personnes âgées   qui ont profité de la soi disant " protection " dont a "bénéficié "ma mère pour se gaver de façon obscène et j'en ai tiré un document de 300 pages dans lequel je tente de démonter les mécanismes de ce système qui est plus un système de prédation que de protection.

Lettre ouverte au tuteur de ma mère .  de F.H     http://www.youscribe.com/catalogue/livres/sante-et-bien-etre/medecine/lettre-ouverte-a-un-tu-t-eur-professionnel-178752 
Bien qu'il ait mis en extinction son "Collectif contre les abus tutélaires" (CCAT) l'auteur persiste à dénoncer la maltraitance du grand âge, éclaire la dimension sociétale d'un enfer tutélaire et pluridimensionnel, à stigmatiser un "collaborationnisme" scientifique et institutionnel qui valorise les tutelles, à contrer les insultes et les menaces que lui vaut la radicalité de ses propos et de ses "actions"...

"Je " est une chose,  la putainerie tutélaire  de Philippe K
 https://lirenligne.net/detail-oeuvre-a-decouvrir/Philippe%20b.y.%20KIE/%22Je%22%20est%20une%20chose./3454,
un pur joyau de la littérature anti tutélaire  écrit par un " protégé "  qui après avoir subi quatre dures années de dictature tutélaire décrit à merveille comment les personnes vulnérables sont "chosifiées " par leurs prétendus  protecteurs.

samedi 12 mai 2018

Attention à " certains témoignages " certains sont à prendre avec des pincettes

Pourquoi je me méfie de " certains " témoignages.

Il me paraît évident  que quiconque , journaliste ou individu lambda  qui souhaite dénoncer les abus tutélaires  a tout intérêt à recueillir le maximum  de témoignages contre ces abus.
Obtenir ces témoignages n'est pas difficile c'est un jeu d'enfant, à la portée de n'importe qui.


En revanche il est évidemment préférable  que ces témoignages soient probants  c'est à dire correctement rédigés, articulés autour d'arguments imparables et surtout de PREUVES.


Or  c'est là où le bats blesse :   Je vais prendre un cas entre mille :  très souvent le " protégé " se plaint de ne recevoir que 60 € par semaine , c'est en effet très peu ! 

Seulement quand on se donne la peine de regarder les choses de plus près  on s’aperçoit  que les revenus de la personne étant de 800€  une fois que la tutrice a payé  le loyer, l'électricité , les charges, les assurances , le téléphone, la mutuelle etc, il ne reste pas de quoi donner plus que 60€

Je sais que certaines personnes  vont me répondre ' Oui mais souvent il y a de l'argent et la tutrice ne le donne pas "  Ok   bien sûr que cela arrive et qu'il faut le dénoncer !  mais en en apportant la preuve.
 Quand on a les relevés bancaires _ et cela arrive _ il suffit de comparer les revenus et les dépenses  et quand on le fait on s'aperçoit  que parfois, attention je dis bien PARFOIS, j'insiste PARFOIS,  la tutrice ne peut pas donner plus que 60 €.

Je suis la première à dire qu'il faut dénoncer les abus tutélaires et je ne fais que ça, à  raison de huit heures par jour, depuis deux ans   mais je crois qu'il faut être extrêmement prudent , ne jamais prendre ce que les gens vous disent pour argent comptant... Toujours tout vérifier. Check et double check  c'est la règle d'or !

Et si on ne le fait pas - c'est tellement plus facile de relayer n'importe quoi sans rien vérifier "  et bien cela risque d'être extrêmement contre productif . Les gens des tutelles ont des yeux partout : quand on relaye des infos qui sont fausses  ils s'en servent contre nous ,  nous traitent de menteurs etc.
Ne pas être rigoureux  c'est donner aux gens des tutelles des armes pour se faire battre.
Personnellement exploité un témoignage sans m'assurer  de l'exactitude des faits que l'on me rapporte et ça c'est un boulot dingue !

vendredi 11 mai 2018

Le scandale des Tutelles enfin évoqué au JT de 20H de France 2 !!! Une énorme avancée !

Le scandale des tutelles enfin évoqué au JT de 20H de France 2

 Après des décennies d'omerta   les langues se délient enfin et le scandale des tutelles  est enfin révélé au grand jour

https://www.facebook.com/ariane.toupet/videos/pcb.2488077374551238/1799203416785767/?type=3&theater&ifg=1
 Depuis plusieurs mois  les émissions de radio

_ France Info en décembre dernier

_ Vivr'FM

ou de TV

France 5 le 25 avril

et  le top du top !  Le journal de 20 heures de France 2 du 10 mai ( cliquez sur le lien ) !

Les journalistes de la Presse écrite s'y mettent aussi

 Double page sur le scandale des tutelles dans le Sine Mensuel de mars

_ Article " silence on pille "  dans le Nouvel Obs de mars


et pas mal d'articles à venir, avec ma propre collaboration.

 Les choses avancent à grand pas !

Merci à ceux, très très très peu nombreux  qui ont consacré leur temps et leur énergie pour ébranler ce mammouth échevelé qu'est devenu le système tutélaire : un système qui se dit de  " protection " t qui n'est que de prédation

Et honte  à tous les hommes politiques de gauche comme de droite qui " savaient "  mais qui se sont tus par lâcheté !

mercredi 9 mai 2018

Tutelle et expertise psy : le cas de Danielle

Tutelle et expertise psy : le cas de Danielle


 Il y a quelques jours  j'avais publié l'histoire de Danielle : sa fille , qui ne semble pas insensible aux biens de sa mère avait demandé son placement sous tutelle.

Danielle s'était pliée  à l'examen médical et elle avait pu avoir accès à son dossier : l'expertise psy était bonne.

Cependant la Juge  était un peu sceptique : en effet la fille de Danielle est médecin et avait insisté selon elle  les facultés  cognitives  de  Danielle étaient altérées  et elle aurait réussi à manipuler l'expert...

La Juge a donc décidé de demander une seconde expertise afin de s'entourer d'un maximum d'informations et de précautions.

Danielle a accepté de passer cet examen, elle a pu avoir accès au dossier  et constaté qu'elle avait la note de 28 sur 30.

  J'ai eu un message d'elle hier :  La Juge s'est appuyée sur les deux expertises  et a décidé de ne pas placer Danielle sous tutelle.

C'est une excellente nouvelle.

Il faut bien comprendre  que tous les Juges de tutelle ne sont pas des" rapteurs" et que beaucoup d'entre eux s'entourent quand même d'un minimum précautions pour décider d'un placement.


Beaucoup de personnes hésitent à passer cet examen,  pensant qu'en l'absence du fameux  certificat circonstancié   ils échapperont à la tutelle...  ça peut effectivement marcher mais est ce forcément une bonne chose ?   Certains sont tout simplement dans le déni de leur maladie , je pense à certains qui ont un début Alzheimer mais s'obstinent à continuer à conduire ... mettant  ainsi leur propre vie  mais surtout celle des autres en danger.

Il me semble que refuser l'expertise psy  pour échapper à tout prix à la tutelle est un calcul extrêmement simpliste. 

 Tous les Juges de tutelle ne sont pas des salauds et tous les experts psy ne sont pas forcément des corrompus.

 Personnellement je ne me permettrais jamais  de conseiller à quelqu'un de se présenter ou pas  à cet examen.   Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.  Et quelle serait ma légitimité pour dire que telle personne doit ou ne doit pas être placée sous tutelle ?

Mais en mon for intérieur je suis persuadée qu'une personne dont les facultés mentales ne sont pas altérées  a tout intérêt à se soumettre à l'examen.

 En tout cas quelque chose dont je suis  intimement persuadée c'est qu'une procédure de mise sous tutelle est quelque chose de très complexe et que des gens qui comme c'est mon cas par exemple n'ont pas de connaissance ni l a moindre formation en psychiatrie  devraient avoir la sagesse de rester à leur place et de ne pas donner de conseils ni dans n sens ni dans l'autre.
Cnseiller à quelqu'un de ne pas se présenter à l'examen médical implique que l'on fasse soi même un dagnostic de l'état mental de cette personne ... ça me paraît d'une prétention ridicule ...

mardi 8 mai 2018

Ma fille veut me faire mettre sous tutelle or j'ai toute ma tête

 Mes enfants demandent ma mise sous tutelle !

C'est peut-être une simple coïncidence mais ces trois derniers jours j'ai reçu trois témoignages de personnes se plaignant que leurs enfants avaient demandé leur mise sous tutelle.


Hier c'était une dame, Danielle D âgée d'environ 70 ans , avec laquelle j'ai discuté environ une heure et qui m'a paru en pleine possession de ses facultés intellectuelles et cognitives.
D'après ce que j'ai compris elle a certains biens et sa fille loucherait un peu dessus.
Il se trouve que la fille  a exliqué au Juge qu'elle constate une altération des facultés cognitives de sa mère. Cette déclaration a impressionné le Juge  car la fille est médecin...
Il y a eu une expertise psy et danielle  a pu accéder à son dossier : elle a obtenu une note de 20 sur 30.

 J'ouvre une parenthèse pour faire l'observation suivante : certaines personnes me disent qu'ils ont pu avoir accès à l'expertise et d'autres que cet accès leur a été refusé... je ne comprends pas pourquoi il y a deux poids et deux mesures...
 Bref, Danielle  doit passer les jours prochains devant le Juge, en attendant comme on peut bien l'imaginer, elle vit dans une angoisse épouvantable.
Elle envisage, si le Juge renonce à la placer sous tutelle de porter plainte pour harcèlement contre sa fille... A sa place j'en ferais autant...
Ce matin, je reçois deux mails  du même genre... les voici


   Premier mail :
bonjour
ma fille ,que je ne vois pas 24 heures en une année ,a déposé il y a quelques mois une demande de mise sous tutelle à mon égard ; j'ai donc été invité à passer une visite médicale pour autopsier les
neurones de mon cerveau !! et je viens de recevoir une lettre du tribunal qui dit que le procureur de la république a décidé de ne pas donner suite a mon éventuellement placement sous protection
judiciaire car l'examen médical n'a pas mis en évidence une altération de mes facultés mentales ou physiques ,alors mes questions car il y a tout de même des questions je voudrais savoir si ma fille,dont j'ai plus de nouvelles téléphoniques depuis le verdict, a des recours contre cette décision du procureur ou si d'ici quelques mois elle peut récidiver en toute impunité ,j'ajoute que j'ai
passé des mois d'enfer en attendant la décision du tribunal et que tous ceux que je connais et qui me connaissent sont outrés et scandalisés par l'attitude de ma fille.pour information j'ai 69 ans.
merci
Ma réponse :J’imagine quelle a dû être votre angoisse  à la perspective de cette mise sous tutelle, de toute évidence abusive  puisque votre certificat médical est bon.
J’ai une adhérente  qui est dans le même cas que vous et qui envisage de porter plainte contre sa mère pour harcèlement.

Deuxième mail  reçu aussi ce matin : 

Bonsoir,Je suis une femme de 64 ans, je vis dans la Manche. Suite à une mauvaise gestion de ma part de mes comptes, j'ai accumulé des dettes.Mes enfants ayant peur que je leur laisse un passif m'ont mise sous curatelle renforcée il y a un an. C'est L'Udaf qui gère mes comptes. Quel bouleversement dans ma vie. Plus aucune liberté, je me renferme et je meurs petit à petit. Je ne veux pas blesser mes enfants mais je voudrais sortir de cette curatelle qui me brise un peu plus chaque jour. Comme beaucoup j'ai toute ma tête et je ne sais pas par où commencer. Pouvez-vous me conseiller
Ma réponse         
Bonjour, merci de votre mail.
Ma réponse 

Je suis étonnée de votre témoignage dans la mesure où la mise sous tutelle pour raison de prodigalité n'existe plus depuis la réforme de 2009.
D'autre part je n'ai jamais vu un Juge mettre quelqu'un sous tutelle pour préserver l'héritage des enfants ...  cela m'étonne beaucoup.

samedi 5 mai 2018

Compte-rendu de la réunion ADVT du samedi 5 mai 2018

Compte-rendu de la réunion ADVT du samedi 5 mai 2018


 Réunion ADVT 

La réunion  ( attention  Réunion et non AG) s'est tenue aujourd'hui 5 mai 2018 à Paris dans un très sympathique café parisien  et s'est déroulée dans la joie et la bonne humeur.

Merci aux référents Lyon, Tous, Metz qui ont fait l'aller-retour dans la journée spécialement pour l'occasion.

Bp d'adhérents qui ne se connaissaient que via Internet  ont été heureux de se rencontrer " en vrai " 
 Nous avons la très nette impression que les choses avancent.

 3 mainlevées ( sans avocat Mesdames et Messieurs ! ) au cours des quatre derniers mois,  c'est déjà un bon résultat.

7 comptes de gestion arrivés  ( rapport avec les dossiers que nous avons envoyés ou simple coïncidence ?  je ne sais )   alors que les personnes les réclamaient depuis des années...

L'envoi des dossiers groupés à la Ministre Nicole Belloubet a nécessité beaucoup de coordination  de la part de tous les adhérents qui ont envoyé des témoignages , merci à eux.

Il ne faut pas se faire d'illusions  et chaque dossier  ne sera pas forcément résolu à partir de cet envoi mais il s'agit d'un acte à portée symbolique,  la Ministre n'ayant pas l'habitude de voir 50 dossiers débouler dans son bureau.

Bien sûr tout le monde aura remarqué que les journalistes aussi bien à la radio qu'à la télévision  commencent enfin à lever le  voile sur le scandale des tutelles.

Bref les choses semblent avancer ...  Tout cela ne s'est pas fait ppar l'opération du saint -esprit mais grâce à certains  qui se sont particulièrement investis dans l'action. Merci à eux.

    Une petite suggestion :  Il faudrait  qu'il y ait plus de blogs  sur le sujet  et il faudrait aussi qu'il y ait ( enfin )  plus d'Associations.


Ce n'est pas moi qui le dis mais Valérie Labrousse  qui donne ce conseil dans son fameux livre " Les Dépossédés ".

Créer une Association, je suis bien placée pour le savoir demande un investissement monstrueux, en temps, en énergie etc  Mais, une chose est sûre  ça marche ! 

Créer une Association, oui c'est plus fatigant que de mettre un commentaire genre " les tutelles c'est la mafia " sur Facebook  ou bien de mettre un petit like sous un post   mais c'est quand même beaucoup plus efficace.

Il faut savoir ce qu'on veut dans la vie...

Courrier au député Patrick Hetzel

Mail au député Patrick Hetzel



 Voici le mail que je viens d'envoyer au député Patrick Hetzel .

 Vous pourriez peut-être envoyer ce mail à vos propres députés ( mais je suis sûre que vous y aurez pensé tout seuls ) ou à vos sénateurs.
Mon idée est de leur demander qu'ils créent un Collectif de Députés pour protester contre le scandale des Tutelles.



Monsieur le Député, 
> >  
> >  
> >  je vous avais contacté  il y a plusieurs mois pour vous faire part de notre indignantion à tous  devant l'ignominie du système Tutélaire.
> >  
> > Malgré la réforme de 2007, la situation, tout le monde le sait, la situation ne fait qu'empirer A quoi donc servent les lois que vous votez si elles ne sont pas appliquées ?
> >  
> > Vous m'aviez informée que la Ministre de la Justice avait ouvert une enquête et qu'elle examinerait 7.000 dossiers qui lui ont été remis par les TI....
> >  
> > Nous aimerions bien savoir  ce qu'a donné cette enquête... il y a de fortes chances pour que ce ne soit qu'un enfumage de plus.
> >  
> > Il y a deux mois j'ai envoyé à la Ministre de la Justice un dossier d'envron cinquante témoignages  de personnes victimes de dysfonctionnements tutélaires 
> >  
> > Aucune réponse de la Ministre, en tout cas à ce jour... ce qui est révélateur du peu d'intérêt que les pseudo " élites " politiques accordent aux victimes de ce système monstrueux. 
> >  
> >   Vous avez certainement noté que les médias, de leur côté , sont de plus de plus nombreux à dénoncer ce système : en décembre émission de France Inter, en janvier émission de Vivre FM,  en février article dans Siné Mensuel,  en mars article de l'Obs, en avril émission de France 5,  et bientôt une émission sur France 2...
> >  
> >  Tout le monde aujourd'hui semble enfin s'émouvoir du  scandale des tutelles.... sauf très bizarrement les hommes politiques qui gardent le silence ... alors qu'ils savent !!!
> >  

> > Se taire, Monsieur le Député, et rester les bras croisés sans rien faire c'est être complice.

> >  
> > Vous aurez remarqué également  que la colère monte  dans ce pays ...  et qu'à mon avis ça ne s'arrêtera pas de sitôt ... On peut s'indigner vertueusement des violences commises par les Black Blocs   mais il faudrait peut être essayer de comprendre les raisons de cette violence. 
> >  
>  Tous ces gens qui sont victimes de tuteurs négligents, incompétents ou voleurs  eux aussi sont victimes de violence .  
> >  
> > Pourquoi aucun homme politique ne dénonce-t-il cette violence là ???? 
> >  
> > Vous allez fermer les yeux encore longtemps ??? 
> >  
> > Si oui bien sûr que la violence  éclatera et là il sera trop tard pour rien faire .

 Qu'attendent les députés  pour créer une sorte de Collectif qui dénoncerait les abus tutélaires ?

 Il est certain que cette démarche donnerait des résultats  alors pourquoi ne faites vous  rien ?
> >  
> > Respectueusement.   
> >  

mercredi 2 mai 2018

Emission de France 5 sur les tutelles suite et pas fin

rcredi 2 mai 2018

Emission France 5 sur les tutelles , suite .... et pas fin

 L'émission de France 5 sur les tutelles, du 25 avril dernier  a fait pousser des cris d'orfraie  aux MJPM   qui prétendent que  le journalist auteur du reportage a généralisé à partir de quelques brebis galeuses ...


Ci dessous   l 'excellent  commentaire de Jean-Thierry Camus

Je suis toujours dubitatif quand j'entends dire que les magouilles des tutelles sont un phénomène marginal.


Que l'on prenne en considération, indifféremment, le rapport de l'IGAS de Juillet 2014 ou celui de la Cour des Comptes de Septembre 2016, on passe sous silence une énormité :

c'est un dérapage sur des indicateurs macro-économiques globaux qui a conduit ces deux organismes à s'intéresser aux tutelles.



S'il n'y avait que quelques brebis galeuses, noyées dans la masse l'IGAS et la Cour des Comptes n'auraient rien remarqué de particulier. En particulier la Cour des Comptes qui n'est autre que l'auditeur des Comptes Publics. Elle ne s'intéresse en aucune manière à des phénomènes isolés. Ce n'est pas dans son champ de compétences et a d'autres chats à fouetter.



Par contre, à condition d'en avoir un peu plus, le cas des mandataires qui ne rendent pas leurs comptes de gestion mérite que l'on retourne l'argument de marginalité à notre avantage : si seulement quelques mandataires ne rendent pas leurs comptes, raison de plus de ne pas hésiter à les radier et à retraiter autrement les dossiers dont ils avaient la charge. Dont des mainlevées et des priorités familiales à faire jouer.



Et si le lobby des tutelles est contre le fait qu'on élimine QUELQUES RARES brebis galeuses, il faudra nous expliquer en quoi cela dérange.

S'il y en a qui pensent qu'on ne s'est attaqué qu'à quelques mandataires qui servent de lampistes alors qu'il en existe des pires .... yapuka nous donner des noms et des numéros de dossiers pour compléter notre tableau.



Enfin, s'il y a parmi les mandataires des moutons noirs et des moutons blancs, il doit aussi en avoir beaucoup de gris. Virer les noirs peut donner à réfléchir aux gris : mandataires, JT, greffiers ..etc. 

dimanche 29 avril 2018

Non aux expertises psy bidon

 Expertises psy   bidonnées et cachées au " protégé "

 Je viens de recevoir un appel de Mona, une nouvelle adhérente :
Elle a été mise sous tutelle suite à un signalement de la part d'une AS.
Un  gériatre s'est présentée chez elle ,  elle a d'abord refusé de se laisser examiner mais il a insisté.
L' expertise a duré dix minutes ....
 Je connais Mona : Nous avons discuté ensemble pendant des heures au téléphone : elle s'exprime parfaitement bien  et selon moi elle ne présente aucune altération des facultés mentales.
Elle a fait appel de la décision et elle a également demandé à voir l'expertise médicale  et CELA LUI A ETE  REFUSE !!!!!!
 Elle a un avocat t son avocat  , lui, a eu accès  au certificat médical  de Mona mais refuse de le lui communiquer !!!!!!!
 Pire, son avocat ne lui a même pas conseillé de faire faire une contre expertise !!!!!

samedi 28 avril 2018

L'avocat/tuteur Jean-Claude Burlion détourne des millions d'euros à ses " protégés "

 Avocat flambeur, avocat marron «Gangster en col blanc», «loubard financier», c'est en ces termes que des dizaines de victimes décrivent l'ex avocat bruxellois Jean-Luc Burlion. Sa cible : des personnes âgées, déficientes mentales, handicapées ou mineures et de préférence riches, voire très riches. L'homme se faisait désigner par la justice de paix pour administrer les biens de ces personnes fragiles. Une charge officielle dont l'avocat profitait pour s'emparer de leurs avoirs et piller leurs comptes en banque. Surnommé «le flambeur», Jean-Luc Burlion a pu ainsi mener pendant des années un grand train de vie : collection de bolides hors de prix, maisons et vacances de rêve. Jusqu'au jour où des victimes ruinées ont découvert le pot aux roses et dénoncé les escroqueries de l'homme de loi à la justice. Ce sont des millions d'euros que l'avocat marron avait détournés au nez et à la barbe de juges de paix qui lui faisaient toute confiance.

Lien vers le replay de l'émission de France 5 sur les tutelles

 Pour ceux qui auraient raté l'émission de Franc 5 sur les tutelles voici le lien  vers  le débat qui a suivi le reportage

 https://www.france.tv/france-5/le-monde-en-face/475547-sous-tutelle-le-debat.html

mercredi 25 avril 2018

Réponse aux scandaleux propos d'Ange Finstrosa, Président de la Fnat, lors de l'émission de France 5 sur les tutelles

Monsieur le Président de la FNAT, Ange Finistrosa


Une fois de plus, et comme chaque fois qu'il y a une émission sur les abus tutélaires, vous avez cru bon de minimiser ceux-ci, en prétendant  que ces abus certes regrettables existaient bien mais n'étaient le fait que d'une minorité et que dans l'ensemble, vous avez même osé dire  dans la grande majorité des cas tout se passait bien ...

En tant que responsable que l'Association de Défense des Victimes des Tutelles,  j'ai trouvé vos propos extrêmement choquants  car, sachez-le des dizaines de milliers de victimes  de ce système de soi disant protection vivent un véritable enfer à cause de leurs mesures.

Vous aurez remarqué, Monsieur le Président de la Fnat  que les journalistes et les médias sont de plus en plus nombreux à dénoncer les dégâts colossaux  que les tuteurs - dont vous saluez le travail remarquable ! - causent dans les vies de leurs " protégés " et de leurs proches.

Je reçois, depuis hier soir , des appels téléphoniques  de " protégés "  dont la mesure est un pur massacre et qui ont été outrés par vos propos comme toujours lénifiants.

Sachez que je collabore avec un journaliste d'investigation à une enquête très poussée et très documentée sur les abus tutélaires à partir de témoignages aussi bouleversants que documentés que j'ai recueillis et qui proviennent de centaines de victimes.


Vous devriez vous remettre en cause Monsieur le Président de la FNAT  tout comme votre collègue Pierre Bouttier auquel  j'ai écrit plusieurs fois  pour lui proposer de nous rencontrer et d'échanger sur les abus tutélaires.

Monsieur Pierre Bouttier n'a jamais eu la correction de me répondre, pas plus qu'aux autres victimes qui  lui ont elles aussi écrit.
Cela prouve bien à quel point le lobby des tutelles se croit tout puissant et son mépris vis à vis des victimes.
Ces victimes  ont les plus grandes difficultés à se faire entendre,  vous  faites tout pour étouffer leur voix, pour les écraser et les réduire au silence,  mais elles sont à bout et croyez moi elles  ne sont plus décidées à se laisser faire.
Monsieur Ange Finistrosa, Monsieur Pierre Bouttier si la violence éclate un jour vous l'aurez bien cherché.

L'arnaque de certaines expertises psy

Message: Pourquoi les droits de l'homme ne peuvent pas être respectés en tutelle.



Lettre ouverte à Madame la Présidente de la cour d'appel d'Aix-en-Provence.
(Pour l'audience du 7 mai 2018)
La mise sous tutelle étant une atteinte à la liberté individuelle, il n'y a qu'à visiter sur Internet « Abus des tutelles » pour savoir qu'il y a 800 000 personnes sous tutelle et curatelle (la vérité étant plus près du million), dont environ 50 %, si ce n'est plus, le sont, sous prétexte de défendre les justiciables, afin de les dépouiller de leurs biens. Aussi, tout le monde peut être victime et spolié.

La journaliste Valérie Labrousse, à la fin de son livre, écrit : « Il n'y a pas de solution », ce qui est confirmé par le médiateur de la République Jean-Paul Delevoye dans la préface du livre La France des incapables.

Contrairement à ce que prétendent des juristes, par indifférence et par profit, la mise sous tutelle n'empêche pas l'expulsion, et ils ne disent pas qu'elle favorise la spoliation des gens. Aussi, m'étant fait piéger, j'ai voulu me retirer de la tutelle et j'ai dû repasser devant un expert-psychiatre en la personne du docteur Jean Xxxxxx. Cet individu m'a fait un rapport défavorable pour lui avoir dit entre autres que « je me mettais à la place d'une personne pour comprendre la profondeur du comportement humain ». Il en a déduit sans chercher à comprendre que l'on pouvait me faire signer n'importe quoi.

À cause de cet expert-psychiatre, la juge des tutelles Cxxxxxxx a nom-mé une tutrice professionnelle, et ceci contre ma volonté, ce qui est scandaleux. Aussi, j'ai voulu savoir ce qui se passait dans l'esprit d'un psychiatre et je l'ai compris en lisant ce livre de 1 143 pages  où sont définis les pensées et les comportements humains, ce qui permet aux psychiatres, pour s'écouter, d'établir pour tout le monde un certificat comme celui dont je suis victime.

Après être parvenu à saisir de nouveau la juge des tutelles, celle-ci m'a écrit de me munir, conformément à la réglementation, d'un certificat de mon médecin traitant ou de celui d'un expert-psychiatre inscrit sur la liste qu'elle m'a adressée. Aussi, j'ai choisi mon médecin traitant, lequel a rédigé ce certificat.
Marignane, le 05. 07. 2017
Je soussigné, Docteur Nxxxxx, certifie avoir examiné ce jour Mon-sieur Mxxxx né le 27-09-1942 et n’avoir pas constaté de risque pour sa personne ou pour autrui.
Les idées verbalisées par le patient durant l’entretien relèvent d’un engagement prononcé sur des valeurs auxquelles le patient est très attaché, elles ne sont pas délirantes et confuses.
Il n’y a aucune émotion ou d’intention qui risquerait de nuire à l’intégrité de sa personne ou  à celle d’autrui.
Le patient n’est pas sous l’emprise de médicament psychotrope, il ne consomme aucune substance pouvant entrainer une perte des facultés mentales.
L’examen physique minutieux montre des capacités mentales et somatiques suffisantes pour qu’il retrouve son autonomie.
Je pense avec quasi-certitude totale que la mesure de protection peut être levée immédiatement.
Certificat remis en mains propres pour faire valoir ce que de droit.

Dr Nxxxxx
Médecine générale
10003440012

Mais la tutrice, madame Cxxxxxxxxx a fait contester le rapport du Dr Nxxx. Ceci est honteux et prouve que les tuteurs, pour garder abusivement une personne sous tutelle, se croient tout permis.
Pour me maintenir sous tutelle, dans le jugement il est écrit que je suis l'objet de troubles psychiatriques et que je refuse de me soigner. Ceci prouve bien que l'on peut interner toute personne en bonne santé et lui trouver une maladie sous ce prétexte, et la tuer par une overdose aux médicaments. Ceci est confirmé sur Internet. Quant à mes prétendus troubles psychiatriques, l'on peut en juger par cette lettre et par mon blog www.surmental.info. Aussi, je me suis aperçu que ces certificats psychiatriques sont à peu près identiques sur le fond et la forme (copier-coller) pour que des personnes restent sous tutelle toute leur vie.
Gérard me dit : « Je suis sous mesure depuis plus de dix-huit ans. Si j'avais été privé de liberté pour un meurtre, aujourd'hui je serais déjà libre  .»... D'où cet appel sur Internet au peuple de France.
Sidérant
28/08/2015 15:08

TUTELLES
Comment agir ? Qui aurait des idées à ce propos ? Bien sûr que cela nous concerne tous...

En ce qui me concerne, il est écrit : « Attendu qu'il résulte des éléments médi-caux que M. xxxx présente toujours une altération mentale importante de ses facultés personnelles qui troublent son jugement ; que depuis le précédent jugement rendu en avril 2016, sa situation n'a pas évolué favorablement ; que M. MARIE est toujours dans le déni de la réalité, de la gravité de sa situation et de son besoin d'aide ; qu'au niveau médical, il refuse tout traitement médical, estimant les médecins dans l'erreur et considérant qu'il n'est atteint d'aucune pathologie ; qu'il se met en danger en poursuivant ses comportements délictueux et en tentant de bloquer le travail de la tutrice, au mépris de ses intérêts. »
Madame la Présidente, ce qui est souligné, c'est une élucubration mentale due au machiavélisme et à l'incompétence manifeste de ces psychiatres qui écrivent n'importe quoi pour leur profit. Par contre, je confirme que ces pseudo-médecins sont dans l'erreur, pour détruire les humains en prescrivant des psychotropes par incompétence et par profit, et qu'ils font des millions de victimes, ce qui est confirmé sur Internet. À ce sujet, voyez : « Abus sur la psychiatrie », qui montre leur incompétence par leurs crimes. Aussi, par rapport à ces individus, je ne suis atteint d'aucune pathologie mentale, comme les personnes internées abusivement ne le sont pas par rapport à eux. Par contre, ils feraient bien de se soigner en se remettant en cause pour développer leur conscient au détriment de leur inconscient afin de découvrir les causes profondes du comportement humain et de l'esprit, dans le but de voir plus clair en eux et, selon l'expression freudienne, que leur inconscient domine moins leur pensée et leur comportement. Et qu’ils pensent à ceci : « Par ailleurs, trois groupes professionnels semblent être liés à un risque de suicide plus élevé que le reste de la population : les médecins et notamment les psychiatres, les infirmiers, et les vétérinaires.    » Or, les suicidés sont souvent l'objet d'un état dépressif ou d'un déséquilibre mental pour ne pas avoir su se remettre en cause, afin d'élever leur conscient au détriment de leur inconscient pour surpasser leur état dépressif. C'est ce qui nous fait passer dans la quatrième dimension où l'on voit ses erreurs. Bien sûr, cela ne suffit pas, car il faut qu'ils apprennent à transmuter leur cerveau pour l'équilibrer en fonction de l'évolution de leur mental*, c'est ce qui doit diminuer le nombre de maladies et les suicides. Aussi, en France, « malgré l'ambition réitérée des politiques souhaitant faire chuter le taux de suicide sous le seuil des 10 000 décès annuels (loi de la Santé publique du 4 août 2004), cet objectif n'est pas actuellement atteint   ». 
Quant à mon comportement délictueux, dénoncer ces faits est de mon devoir, et cela est en conformité avec l'esprit de mon association et la Commission internationale des citoyens pour les droits de l'homme, qui réclame la nullité de la psychiatrie. En ce qui me concerne, je réclame d'écarter les psychiatres qui sont incompétents pour être des criminels, et ceux qui sont inscrits sur la liste du procureur de la République et qui se permettent de faire des certificats de complaisance par incompétence ou par profit pour favoriser la mise sous tutelle et la spoliation abusive des justiciables.
J'ai très peu de rapports avec la tutrice, ce qui ne l'empêche pas de faire écrire n'importe quoi, bien qu'elle m'ait fait arrêter par la police qui m'a gardé au commissariat pendant qu'on cambriolait ma maison (expulsion), sans compter que l'on a mis mes meubles et mes affaires sans protection dans les camions sans les inventorier; et qu’on m'a volé cinq tableaux peints sur toile, dont deux anciens, plus le caïman empaillé que mon père avait rapporté au temps où la France avait des colonies, un autoradio neuf et emballé, ma gourmette en argent que mes parents m'avaient offerte, plus un Smartphone, et plus encore. J'ai été expulsé le 27 septembre, le jour de mon anniversaire, et lorsque la police est arrivée, j'étais en short et en chemise, et c'est à la demande téléphonique de cette tutrice que la police m'a emmené dans cette tenue au commissariat avec interdiction de retourner chez moi. Heureusement qu'un ami m'a hébergé quelques jours, et qu'un autre m'a donné ses vêtements. Tout ceci, je ne l'ai pas reproché à la tutrice pour éviter un conflit. Et ce n'est pas tout, car avec tout ce que les gens subissent lorsqu'ils se retrouvent dans mon cas, ceci les rend malades, s'ils ne l'étaient pas avant. Pour moi, ce n'est pas pareil, car plus l'on veut m'en faire voir, plus ceci me permet de me remettre profondément en cause, et élève mon esprit pour agir sur mon cerveau, et produire en réagissant l'élévation de mon mental.
Si je vous écris ceci, Madame la Présidente, cela dépasse les psychiatres qui demeurent enfermés dans leur mental et sont de ce fait un danger pour autrui.
« Qu'au vu des éléments tant sociaux que médicaux, il n'apparaît à ce jour pas apte à pourvoir seul à ses intérêts et à assurer sa gestion administrative et finan-cière ».
Facile à écrire, lorsque l'on veut garder abusivement une personne sous tutelle. Ceci est une honte pour la psychiatre, la tutrice et la juge des tutelles ; cette der-nière ne veut pas voir plus loin que le bout de son nez, pour mettre les gens abusivement sous tutelle et curatelle contre leur volonté.
« Qu'il convient de rejeter en l'état la demande de mainlevée présentée par M. Jean-xxxQu'il convient de maintenir Mme Cécile BORDAT-RIVIERE, mandataire judiciaire à la protection des majeurs, en qualité de tuteur conformément à l'article 450 du Code civil.
En raison de l'urgence, il y a lieu d'ordonner l'exécution provisoire de la présente décision ».
« Les tribunaux ordonnent aujourd'hui à tour de bras de telles mesures concer-nant des gens qui ont juste le tort d'être surendettés, de ne plus payer leur loyer HLM ou tout simplement de traverser une mauvaise passe, à la suite d'un di-vorce ou d'un deuil particulièrement mal vécu. La tutelle est ainsi devenue un outil de la France d'en bas, détournant la loi de son but initial. D'où une inflation des mesures prononcées ».   
Malheureusement, la tutelle n'est pas devenue qu’un outil de la France d'en bas, elle est aussi celui de la France d’en haut, plus intéressante pour prendre les biens au peuple. Aussi, à celles et ceux qui veulent préserver leur patrimoine et vivre normalement, je conseille de lire les deux livres pris au hasard cités précédemment, vu la quantité de plaignants, et de s'informer sur Internet.
Les mandataires judiciaires (tuteurs) privent leurs soi-disant protégés de leur propre argent. C'est ainsi que des retraités ne perçoivent comme argent pour vivre que 50 € par semaine. Inutile de dire que cela pousse à la délinquance, au vol ou à se renflouer par divers trafics, surtout que d'après des témoignages sur Internet, des protégés, bien que riches, ne sont guère mieux lotis et sont obligés de quémander le peu d'argent qu'ils reçoivent. Des juges des tutelles mettent des personnes sous tutelle contre leur volonté, sous prétexte qu’elles ne savent pas gérer leur argent, et ceci ouvre la porte à tous ces abus. Par contre, s'il y a des individus qui ne savent pas gérer l'argent de leurs protégés, ce sont bien les tuteurs, sauf pour y trouver leur profit.
« Heurté par ce genre de pratique, l'actuel procureur de la République de Nice, Éric de Montgolfier, farouche pourfendeur des réseaux maçonniques corrompus de la Promenade des Anglais, a mis les pieds dans le plat. Et son nez dans la liste des tuteurs agréés par le tribunal. C'est d'ailleurs ce que sont censés faire tous les parquets de l'Hexagone une fois l'an, afin de débusquer les indélicats. Ce principe de précaution n'étant que rarement appliqué, l'affaire a fait grand bruit le long de la Promenade des Anglais ».
« Coup de torchon sur les tutelles », titrait Nice Matin le 26 mars 2000.
« Sur cette liste se trouvait notamment un gérant dont la femme n'était autre qu'une greffière en chef du tribunal. Le monsieur, un travailleur social à la re-traite, roulait en Jaguar et déclarait un revenu annuel s'élevant à 107 000 euros. Cela m'a surpris, évidemment... », glisse le procureur. 
On y lit qu'une directrice d'association roulait en Porche, avait acquis une villa de type hollywoodien et avait escamoté une somme de 400 000 euros. Ceci est facile lorsqu’on dispose de l'argent des autres, et que l'on n'est pas contrôlé, pour être protégé par la justice.
Lorsque j'ai appris que ma mise sous tutelle abusive était maintenue, j'ai dit à la juge des tutelles « que l'on nous poussait à bout, et elle l'a écrit ». Ceci permet de mieux comprendre la haine ressentie par les victimes, qui se transpose de plus en plus sur le peuple, qui est loin d'apprécier la justice, et qui le pousse à se révolter. 
Mon avocate était maître Bxxx. La juge des tutelles m'a fait prendre un autre avocat, qui, soi-disant plus compétent, ne l'a pas été devant la cour d'appel pour faire annuler le jugement abusif de mon expulsion rendu sur des faux comme cela est courant dans la justice du fait d’avocats incompétents ou vicieux. Mais je ne rentrerai pas dans les détails, car cette lettre a pour but que je sorte de la tutelle et que des milliers de victimes en sortent.
Cet e-mail du 30 mars 2018 montre le culot de cette mandataire judiciaire à la protection des majeurs.
« Bonjour Monsieur,
Je fais suite à votre demande d'augmentation de votre argent de vie.
Je suis au regret de vous refuser cette augmentation au regard de la condamnation dont vous faites l'objet suite à la procédure que vous aviez engagée en 2016 avec l'assistance de votre avocat maître Bxxx
En effet, par décision datée du 02 février 2017, dont je viens juste d'avoir con-naissance, le tribunal vous a condamné à verser la somme de 1 500 euros à la Sxxx, 1 500 euros à Monsieur et Madame d'xxx, 1 500 euros à Monsieur Axxx, soit un total de 4 500 euros.
Je vous rappelle que vous êtes sous tutelle et qu'aucune procédure pouvant engager votre patrimoine ne peut être initiée sans mon accord, ce que Maître Bxxx n'ignorait pas puisqu'elle était informée de ma désignation.
En conséquence, j'ai désigné un avocat, ce jour.
Il serait dans votre intérêt que vous cessiez d'assigner tout le monde en justice.
Bien à vous. »
Je n'ai pas répondu à son e-mail parce que cette mandataire judiciaire ne m'inté-resse pas. Par contre, Madame la Présidente, vous m'intéressez à travers le pré-sident de la République et le peuple français, qui, désespéré, doit savoir que la connaissance est au fond de lui et que le moment approche où elle sera utilisée équitablement pour réduire la corruption institutionnalisée qui l'empêche de mieux vivre. Je vous rappelle que la France est tout de même la 23e nation classée pour sa corruption dans le monde...
Je n'assigne pas tout le monde, je me défends contre le maintien abusif de ma tutelle, comme en a le droit tout citoyen victime de cette justice.
Maître Bxxx était mon avocate bien avant la nomination de cette tutrice, et a été dessaisie huit mois avant que la cour d'appel ne confirme mon expulsion abusive.
Aussi, ces 4 500 € permettent à la tutrice de la même manière qu'elle a fait valoir à la juge des tutelles qu'il restait 1 000 € d'une facture qui a été surfacturée pour protéger mes meubles devant la juge des tutelles.
Madame la Présidente, vous pouvez commencer à assainir cette justice en fai-sant la distinction entre le certificat d'un médecin consciencieux et le certificat de complaisance d'un expert-psychiatre qui est de ce fait corrompu. Ceci afin de faire jurisprudence. Car trouvez-vous normale cette attitude pour dépouiller cette pauvre femme de ses biens par tous les moyens, et les plus illicites ? 
« En 2011, la cour d'appel de Bordeaux refuse de lever sa tutelle, rejetant les certificats de deux autres médecins établissant qu'elle ne souffre d'aucune altéra-tion mentale ». 
Je conclurai par ce que Pierre Daco  écrit : « L'homme ne peut pas faire sa propre psychanalyse, car il serait trop effrayé de voir comme il est, et son noyau initial inconscient refoulé qui le préserve toute sa vie éclaterait comme une bombe nucléaire ».
Pourtant, notre raison d'être est de faire éclater notre noyau initial inconscient refoulé par notre conscient où tout au moins de le réduire le plus possible, pour nous élever sur le chemin de la connaissance, et parvenir à nous libérer du mental, et sortir du trou noir où il nous a enfermés (inconscient) qui nous gêne, comme nous le voyons à travers cette justice.
Si actuellement on ne peut rien faire sur le fond pour humaniser la psychiatrie, la justice et l'économie comme il le faudrait, c'est parce que la corruption s'étend à tous les rouages de la société. Cette prise de conscience doit produire un changement de mentalité qui doit permettre de sortir du mental, ce que je prouve, pour être ma raison de vivre. Cette possibilité nous permet de continuer notre mutation vers la connaissance de l'infini ou de l'absolu, et de sortir de la troisième dimension qui est le bas astral, ceci pour rentrer dans la quatrième dimension qui est la prise de conscience et dans la cinquième dimension qui est un monde parallèle appelé l'au-delà conçu par notre mental suivant notre culture, et que nous devons maîtriser, voire dominer pour faire évoluer la psychiatrie en la rendant plus humaine pour la sortir de son ignorance. HUSSERL  parle de façon plus explicite de « monde perçu en dessous des constructions de la pensée ». Aussi, notre conscient doit le dominer pour éviter que l'inconscient ne produise un dérèglement grave du mental. Et cette domination nous permet aussi de nous élever vers le sommet de la connaissance par le « connais-toi toi-même » socratique pour assainir la psychiatrie, la justice, l'économie, la politique et l’international dominés par le Satan de la bible, (l'inconscient).
L'évolution ne peut se produire qu'en respectant les valeurs morales pour réduire cet inconscient qui forme la corruption dans l'humain. Ceci m'oblige à réactualiser mon livre* qui est évolutif. Aussi, la connaissance dépend de notre savoir, car si elle est une et indivisible, elle est divisible en chacun de nous, pour que nous puissions évoluer dans notre direction. J'écris contre l'inconscient qui n'a pas de limites, pour être en nous, et si nous ne l'avions pas, nous serions parfaits. Dans un livre sur la médecine, j'ai lu que l'homme devrait commencer à vieillir à partir de 120 ans et qu'elle ne comprend pas pourquoi il vieillit avant. Maintenant, vous savez pourquoi !
Nous sommes encore loin d'atteindre le sommet de la connaissance que nous devions acquérir en fonction du savoir et du temps, et dont la progression in-verse son acquis culturel au fur et à mesure par la suprématie du conscient sur l'inconscient, et ceci vers l'infini. Ce qui permet de s'apercevoir que les sciences humaines et ce qui les concerne, pour être conçues par le mental, sont dominées par l'inconscient. De ce fait, des auteurs cherchent des complications, alors que la vérité est simple à découvrir. Et comme le disait Einstein : « La vérité doit être tellement simple qu'elle doit être à côté de nous, c'est pour cela que nous ne la voyons pas. » Pour la voir, il suffit d'inverser son esprit positivement par la remise en cause de soi, et par le « connais-toi toi-même » socratique pour élever son conscient et sa conscience.
Cette lettre n'est rien par rapport à ce qu'elle devrait être, car comme cela est connu des scientifiques, l'homme a très peu de conscient. Aussi, nous devons chercher à le développer en nous, et autour de nous. 
Si des magistrats veulent commencer à être honnêtes envers eux-mêmes pour sortir de leur inconscient, qu'ils opposent les certificats de non-psychiatres aux certificats des psychiatres, quand ils voient qu'ils sont de complaisance, pour réduire l'abus des mises sous tutelle et les spoliations, et ainsi la justice com-mencera à s'assainir.
Dans l'attente de votre décision, je vous prie de bien vouloir agréer, Madame la Présidente, l'expression de ma très haute considération.
Jxxxxx



L'arnaque des expertises psy

mardi 24 avril 2018

Ce soir 20H50 sur Franc 5 Emission sur les Tutelles

 



Ce soir sur France 5  à 20H50   émission sur les abus tutélaires 

En France, près d'un million de personnes sont sous tutelle ou curatelle. Ce régime, qui se veut protecteur, est parfois vécu comme une violence. Gilbert, un retraité de 83 ans doté d'une retraite de 8 000 euros, lutte contre ce système qui le prive de toute ressource financière. Nathalie, mise sous tutelle de façon abusive, s'épuise à le contester face à une justice passive. De son côté, Gilles voit son équilibre familial bouleversé par une mesure qui va le déposséder de sa maison. Quant à la mère d'Agathe, elle a été pillée de biens immobiliers revendus au tiers de leur prix. Autant d'expériences auxquelles de nombreux Français sont confrontés un jour où l'autre

 Les tuteurs sont bien sûr au courant de cette émission, j'ai eu des échos : ils sont fous de rage !!!!
 ça bouge, ça avance.